SECRETS de PROPHÉTIE

L’astrologie prévisionnelle – votre avenir dans les étoiles

Un des aspects les plus passionnants de l’astrologie est sa capacité à prévoir l’avenir. « Prévoir », pas « prédire ». Et cela n’a rien à voir avec la cartomancie ou la voyance qui, elles, relèvent bien de la prédiction et de la médiumnité.

L’astrologie prévisionnelle ne relève pas de ces dons quasi magiques mais tout simplement de l’astronomie, science on ne peut plus exacte, et de l’interprétation symbolique des éléments sidéraux traditionnellement étudiés en astrologie.

Mais d’abord, l’astrologie, c’est quoi ?

L’astrologie est l’étude des influences stellaires sur le comportement humain et, de ce fait, sur une partie de sa destinée. Je dis bien « une partie » car, si la vie est un quart de fatalité, elle est, par conséquent trois quarts de volonté.

En effet, la position des étoiles à notre naissance détermine une partie de notre destinée, par exemple, les rails. Mais, le train, c’est toujours nous. Nous qui décidons quand il partira ou arrivera, sa destination, sa vitesse, combien de wagons nous y attacherons.
Mais si le train roule, ce sera forcément sur ces rails-là.

Pourquoi ça marche ?

Parce que l’astrologie nous enseigne que ce qui tourne là-haut, au-dessus de nous, envoie sur Terre quantité de rayonnements cosmiques, d’énergies sidérales.

Car le mouvement du système solaire interagit sur le magnétisme terrestre, sur la planète et tout ce qui y vit, donc nous.
Ces invisibles radiations nous poussent à agir de certaines façons.

Serions-nous tous programmés astralement ?

Oui mais… pas seulement.
Car si l’astrologie révèle cette alchimie vibratoire qui nous inonde continuellement, elle nous explique aussi comment l’utiliser au mieux.
C’est l’enseignement de l’astrologie prévisionnelle.

Poursuivons :

L’astrologie étudie les influences des éléments du système solaire et leur interdépendance.

Ces éléments sont nos luminaires : Soleil et Lune ; et les planètes : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton.

Ajoutons les signes du Zodiaque, mieux connus car chacun de nous appartient à l’un d’eux : le Bélier, le Taureau, les Gémeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau, les Poissons.

Etre de tel signe du zodiaque signifie qu’au jour de notre naissance, le Soleil transitait ce signe-là. Par exemple, sont du signe du Lion toutes les personnes nées entre le 23 juillet et le 23 août, période où le Soleil traverse la constellation du Lion.
Les dates varient légèrement, d’où la précaution d’établir le thème astral.

Le thème astral

Le thème astral est la carte de la partie du ciel étudiée en astrologie, au lieu, à la date et à l’heure précise de la naissance d’une personne.

C’est la carte des signes zodiacaux, de leur projection sur la Terre, ce qu’on appelle les secteurs (ou maisons, ou plans) et des planètes. Il suffit ensuite à l’astrologue de l’interpréter et, éventuellement, d’y ajouter d’autres éléments pour compléter son interprétation, par exemple les points karmiques comme la Lune Noire ou le Vertex.

Influence des éléments célestes

L’astrologie se réfère beaucoup à la mythologie latine qui compte nombre de déesses et de dieux : d’abord Jupiter, le roi des Dieux. Elle se réfère aussi à Mercure, dieu de la Pensée, Vénus, déesse de l’Amour, Mars, dieu de la Guerre, Saturne, dieu du Temps, Uranus, dieu du Ciel, Neptune, dieu des Océans et Pluton, dieu des Enfer.

Ainsi, par analogie, nous pouvons déduire la même influence de nos planètes.

Le Soleil active notre santé et notre charisme. La Lune nous invite au rêve, à l’émotion. Mercure agit sur notre mental, nos échanges. Vénus inspire nos sentiments. Mars nous apporte la force combative. Jupiter chatouille notre ego. Saturne nous rappelle les limites spatio-temporelles. Uranus nous révèle notre ciel intérieur, notre unicité. Neptune nous ouvre à notre profondeur absolue. Et Pluton nous mène à notre enfer intime.

De plus, chaque planète symbolise un personnage, un aspect physique, un type d’événement et une période de la vie.

Les signes du zodiaque émettent également une énergie particulière. Le Bélier pousse, excite. Le Taureau apaise et concrétise. Les Gémeaux découvrent le monde et communiquent. Le Cancer s’autoanalyse et se protège. Le Lion règne dignement. La Vierge s’intériorise et se dévoue. La Balance recherche l’amour et l’harmonie. Le Scorpion s’angoisse et s’alchimise. Le Sagittaire explore et s’aventure. Le Capricorne s’interroge et prend du recul. Le Verseau s’universalise dans la nouveauté. Les Poissons se sacrifient pour un idéal chimérique.

Et voilà ! Nous sommes tous astrologue !

Enfin… Presque. Car en réalité, c’est quand-même un peu plus compliqué.
Et l’astrologie prévisionnelle, dans tout ça ?
Justement, j’y arrive.

L’astrologie prévisionnelle

Vous avez lu plus haut que chaque planète symbolise un type d’événement et un personnage. Il en est de même pour les signes zodiacaux, bien que ce qu’ils indiquent soient moins marqué.

En astrologie prévisionnelle, c’est l’événement qui nous intéresse. Car, que pouvons-nous prévoir, sinon des événements ?

Nous avons donc 10 types d’événements planétaires sur lesquels nous pouvons travailler, en fonction des planètes qui les symbolisent et qui se déplacent continuellement.

Notre thème astral est définitivement inscrit dans l’astral. Il est immuable. Chaque élément reste bien à sa place pour nous, tout le long de notre vie.
Mais les planètes se déplacent. Elles tournent continuellement, en suivant à peu près les mêmes parcours. Si bien qu’un jour où l’autre, elles repassent sur leur position de notre thème de naissance dont la photo est inscrite dans le cosmos.

Que se passe-t-il à ce moment-là ?

Chaque planète qui passe et repasse sur une position de notre thème (on dit « qui transite ») réactive cette position. Elle lui redonne un peu plus d’énergie mais, en plus, elle lui envoie sa propre énergie.

Ces deux énergies se combinent, plus ou moins bien.
Ainsi, une planète qui transite sa position de naissance relance sa propre énergie, sa couleur astrale.

Et une planète qui transite une autre planète altère ou bonifie l’énergie de cette planète, donc sa couleur astrale, en lui ajoutant la sienne.
Les couleurs s’harmonisent ou pas.

Et nous, dans tout cela ?

Nous captons l’énergie de ces deux planètes qui, forcément, nous influencent différemment.

Comme, en plus, dans le ciel, tout se déplace, ce transit ne se passera pas toujours dans le même domaine de notre vie car, eux aussi, se superposent. Les couleurs se mélangent constamment, n’importe où, ce qui provoque chaque fois des événements nouveaux.

Comment les voyons-nous ?

La méthode utilisée le plus couramment est ce qu’on appelle la synastrie : l’astrologue pose sur notre thème astral la carte du jour où nous lui posons les questions, dans le lieu où nous nous trouvons.

Un exemple : le transit des rencontres

Une question revient fréquemment en consultation : vais-je enfin rencontrer quelqu’un ? (sous entendu, la personne avec laquelle je pourrai envisager de construire un couple).

Dans ce cas, l’événement est la rencontre.

Voyons les transits.

Comme écrit plus haut, les rencontres relèvent de Mercure car cette planète favorise la communication.

En comparant les deux cartes, l’astrologue regarde où se trouve Mercure au jour de la consultation, par rapport au thème de la personne qui pose cette question.

Soit Mercure ne transite aucune planète du thème. Il ne se passe rien par rapport à la question. Dans ce cas, il faut patienter ou passer au 2ème degré d’interprétation, ce que nous ne ferons pas ici.
Soit Mercure transite une planète du thème du natif.

Que peut-il se passer ?

Mercure mélange son énergie de communication à l’énergie de la planète transitée.

Extrapolons le symbolisme des planètes citées plus haut et déduisons :

Mercure transite le Soleil : toutes les chances de faire une belle rencontre sont réunies.
Mercure transite la Lune : rencontre fortuite, timide ou trop émotive.
Mercure transite Vénus : belle rencontre qui peut devenir amoureuse. Donc, bénéfique.
Mercure transite Mars : rencontre assez virile et abrupte, qui peut se terminer en conflit.
Mercure transite Jupiter : chance de rencontrer quelqu’un de bien, d’ouvert et de généreux (Jupiter est une planète de chance et d’expansion matérielle).
Mercure transite Saturne : rencontre assez froide ou absente avec une personne triste ou âgée. Cette rencontre peut être sérieuse et durable mais monotone et étouffante.
Mercure transite Uranus : rencontre avec une personne hors normes et indépendante.
Mercure transite Neptune : rencontre romantique et idéalisée pouvant mener à une belle histoire d’amour.
Mercure transite Pluton : rencontre probablement explosive, très sexualisée (Pluton est la planète de la sexualité), avec un côté génial mais angoissant et chaotique.

Et pour les transits des autres planètes ?

C’est la même chose. Suivant la question posée, l’astrologue étudie la planète en rapport avec la demande et peut l’interpréter de la même façon.

Evidemment, ici, tout est simplifié. En réalité, l’interprétation est bien plus riche car elle tient compte aussi des rapports des planètAA016es entre elles dans les deux thèmes et de leurs situation dans « les secteurs », les projections des signes sur Terre, chacun représentant un domaine de la vie.

Par exemple, reprenons le transit Mercure / Vénus.
Suivant sa situation, il va renforcer ou affaiblir cette rencontre.

L’idéal serait que ce transit se passe dans le Secteur 7 qui est le secteur des unions contractées, donc du mariage. Mais s’il a lieu dans le Secteur 8 qui est celui des pertes, les augures seront moins bons.

De même, il faut tenir compte du Secteur où se trouve la planète qui transite, donc celle du jour de la consultation.
Cette analyse est assez compliquée mais révélatrice sur notre avenir.

L’horoscope revu et corrigé

C’est ainsi que doit être fait l’horoscope, plus couramment appelé « les transits » ou « l’astrologie prévisionnelle ». C’est un travail totalement personnalisé, fondé sur le thème astral le plus complet possible et que l’on peut suivre dans le temps.

Car chaque planète a sa propre durée de transit dont les effets se ressentent sur des périodes déterminées.
Alors oui, on peut supposer que pendant ces périodes très particulières, la combinaison des énergies stellaires nous oriente vers une voie ou une autre.

Mais n’oublions pas : c’est toujours nous qui décidons.

Alors, si un transit nous favorise, faisons le maximum pour y participer. Et dans le cas contraire, abordons-le avec une grande prudence, en prévoyant une expérience peut-être pas très agréable.

Une leçon de vie de plus ? Une nouvelle occasion d’apprendre ? Ce serait la raison des « mauvais » transits. Alors, si nous savons « qu’un mauvais transit » nous attend, essayons de l’utiliser au mieux, en tout cas, en évitant les pièges qu’il nous tend et les erreurs qu’il nous pousse à faire.
Mais ce n’est qu’un transit. Que peut-il contre notre volonté ?

Donc, l’avenir m’appartient… à moitié

Justement, notre volonté suffit-elle ?
Je donne souvent cet exemple d’Uranus transitant le secteur 7, présage classique d’une rupture (Uranus) de contrat (secteur 7), surtout si, en plus, Uranus transite Mars ou Vénus.

Séparation de couple ?

C’était le cas de Sylvie, une consultante : son couple battait de l’aile et son mari évoquait le divorce.
Mais Sylvie aimait son mari. Cette prévision lui brisait le cœur. Elle s’efforçait d’y échapper en essayant d’arranger les choses : écoute, patience, compréhension, tolérance, surtout, envers la conduite désastreuse de son mari.

Mais le transit se confirma car, malgré son comportement si méritant envers son mari, c’est lui qui insista pour divorcer. Et ils divorcèrent.
Sylvie pouvait agir sur son avenir. Mais pas sur celui de son mari.
C’est une des lois des transits : ils se produisent souvent dans plusieurs thèmes astraux en même temps. Mais nous ne pouvons agir que sur le nôtre.

L’utilité de savoir ?

Bien-sûr, nous sommes tous tentés de connaître notre avenir. Mais est-ce bien utile si certaines prévisions astrales doivent nous angoisser ?

Au contraire, l’astrologie prévisionnelle doit nous aider en nous indiquant les points forts de notre futur, ceux qui permettent toujours de relativiser le moins favorable.

C’est dans ce sens que l’astrologie prévisionnelle prend toute sa valeur.
(Merci à Muriel Pauly pour son aimable participation).

agnes andersen
Astrologue, écrivain, ésotéricienne
Tél.: 06 76 49 86 47 (après 18h30)

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer la source et le site: http://www.elishean-aufeminin.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Elishean au Féminin

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.

Pages et Articles Phares