Futuro-Scoop

La technologie israélienne permet l’élevage de poissons dans le désert

poissonsLa pêche est au cœur de la vie et la sécurité alimentaire d’environ 200 millions de personnes dans le monde, tandis qu’une personne sur cinq dépend du poisson comme principale source de protéines. Mais, selon une estimation de l’ONU par l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), plus de 80 % des espèces de poissons de la planète sont soit pleinement exploités ou surexploités ou épuisés.

L’alternative à la surpêche a été le développement des « fermes de poissons » , les espaces clos, généralement installés près des sources et des côtes où les poissons sont élevés dans un environnement contrôlé. Depuis des années, c’est ce qui permet aux producteurs de mettre en place des conditions contrôlées qui peuvent assurer un rendement spécifique des poissons.

Mais ces fermes ont aussi des limites. Alors qu’elles améliorent la conservation du poisson dans la mer, les fermes piscicoles sont souvent considérées comme les risques environnementaux en raison des déchets produits par les poissons, tels que l’azote, qui est ensuite déversée dans la mer.

Une société israélienne GFA offre une solution aux contraintes géographiques et environnementales au sein des exploitations piscicoles: Ils ont créé un moyen d’exécuter les piscicultures n’importe où, même dans des conditions extrêmes comme le désert, avec un minimum de dommages pour l’environnement.

Basé sur le travail du scientifique israélien, Dr. Yossi Tal et le professeur à l’Université hébraïque Jaap van Rijn , l’inventeur du système GFA , a développé un environnement sur terre où les poissons peuvent être élevés, sans avoir à échanger de l’eau ou la traiter chimiquement.

« Nous appelons cela un système zéro décharge», selon le PDG de GFA Advanced Systems : «Nous utilisons des filtres biologiques et les bactéries spécialement développés pour traiter l’eau. Le système peut être mis en place pour élever des poissons d’eau salée partout dans le monde – même dans le désert, à des milliers de kms de l’océan, « at-il dit.

Avant la solution GFA, les systèmes de purification ont été basées sur des systèmes de traitement électriques, qui sont coûteux à installer et à exécuter, et pas du tout efficace, dit Bar-Noy. « Même quand ils travaillent, les systèmes de purification électriques sont trop chers, et les systèmes coûteront bien plus que les poissons de la mer».

Les réservoirs utilisant le système GFA sont remplis avec de l’eau et les poissons, puis les microbes GFA sont ajoutés. Ces microbes traitent les déchets organiques d’azote et de sous-produits de la production de poissons dans le réservoir. L’eau n’est pas évacuée ; en effet le seul échange de fluide est l’addition d’eau pour reconstituer celle qui est perdue par évaporation.

Cette société prétend même que les poissons cultivés dans des réservoirs purifiés avec leur produit a meilleur goût en raison de l’eau potable où ils grandissent.

Le système de GFA a déjà été mis en place dans plusieurs endroits en Israël et la société gère une installation de purification supplémentaire, à New York, qui fonctionne depuis 2009, l’installation du New York produit environ 100 tonnes de poissons comme la dorade et le tilapia.

Le système qui en résulte permet une haute capacité de l’aquaculture, avec jusqu’à 100 kg de poissons par mètre cube d’eau. En outre, en raison de la capacité à élever des poissons dans n’importe quel environnement, y compris dans les grandes villes, le poisson peut être amené aux marchés le jour même où ils sont pêchés. Cela permet aux agriculteurs de réduire le temps de transport et les coûts.

La société a été créée en 2008, mais la technologie sous-jacente a été en développement pendant les 20 dernières années. « Alors que les idées étaient là pendant un certain temps, les seules techniques de purification viables ont été basés sur les appareils électriques. Ce n’est qu’avec la montée des techniques de biotechnologie que nous étions en mesure de développer les bactéries qui nous permettent d’effectuer une purification à moindre coût », explique Bar-Noy.

 

http://alyaexpress-news.com

 
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://elishean.fr/aufeminin

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2014/ Elishean au Féminin



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.

Pages et Articles Phares