Lithothérapie

“Cristaux et Quantique” de Daniel Briez

cristaux et quantique 2

Entretien avec Jacky Durand

Bonjour Daniel, tu es acteur de la filière minéralogique depuis environ 40 ans et auteur de différents ouvrages dans le domaine de l’ésotérisme et de l’énergétique. Tu as aussi été accompagnateur de voyages. Tu viens de sortir le livre « Cristaux et quantique ». Quelle est la pierre angulaire sur laquelle se fonde ton travail ? Quelle est ta vision novatrice et créatrice du quantique?

Ta question est très curieuse car la pierre angulaire qui a été au démarrage de 40 ans d’intérêt pour les minéraux c’est le diamant (rire). Je ris car la situation est cocasse : le diamant est une des rares pierres avec laquelle je ne travaille pas.

Sur le plan minéralogique – c’est du carbone pur – elle est inappropriée pour avoir une action énergétique sur le corps.

C’est la seule pierre minéralogique avec laquelle je ne travaille pas, mais c’est pourtant celle par laquelle tout a commencé pour moi !

Le quantique pour le définir simplement, c’est la vacuité de la tradition bouddhiste, un espace où le mental n’intervient pas, où le temps n’intervient pas.

On est simplement dans l’impermanence de l’instant présent, ce qui donne accès à l’ensemble des champs qui sont les nôtres puisque le temps et l’espace n’existent pas, on a des temps discontinus, simultanés, dans des milliards de temps à la fois. A partir du moment où l’on se croit dans un temps linéaire, on se coupe de tous les champs possibles et de l’information contenue dans ces champs.
Notre vision est donc très étroite, la déperdition énergétique est énorme.

L’humain brûle 95% de son énergie à établir, nourrir et entretenir ses propres projections.

Cela lui donne une vision très parcellaire de la réalité. Cela le prive donc de l’harmonie à laquelle tout le monde aspire, que chacun recherche.
Le minéral, quand il sort de terre, à condition qu’il ne soit pas abimé par les intervenants, à condition qu’il soit respecté sur toute la filière, garde ses caractéristiques quantiques.

Le simple fait de tenir une pierre dans les mains nous fait entrer dans sa vibration. Sa composition biochimique et sa vibration ont un effet direct sur le corps.

Mon livre donne des bases de perception dans ces ouvertures.

On a souvent des croyances limitées sur l’utilisation des cristaux, tu es en train de dire que les minéraux sont multidimensionnels?

Plus que cela ! Le minéral, sur le plan thérapeutique, est cantonné au plan physique : telle pierre a un effet sur tel endroit du corps… et il faut savoir que la pierre ne se révèle qu’après avoir dépassé le niveau thérapeutique.

La pierre est un support de conscience, l’homme a déjà fabriqué beaucoup de choses, il est capable de créer beaucoup de choses, mais est-il capable, en laboratoire, de créer tout ce que la terre fabrique ?

Quand on voit la multiplicité, l’agencement, les caractéristiques géologiques pour créer un minéral, peut-on imaginer que cela se fasse par l’opération du Saint-Esprit ?

Pour moi non, il y a derrière cela une conscience beaucoup plus élaborée que nous. A travers le minéral on peut acquérir une certaine forme de sagesse contenue vibratoirement dans ces minéraux.

On est très loin de la lithothérapie.

Pour accéder à cette sagesse, il faut d’abord oublier les idées toutes faites que l’on a sur la pierre.

Tu parles ici d’une remise en question profonde, comme un changement de paradigme…

Oui qui est valable aussi dans d’autres domaines : en médecine, en chimie, en technologie. On se rend compte que les limites sont dues au fait que l’on travaille en bidimensionnel et en temps linéaire.

Aujourd’hui, les scientifiques sont tous en train de chercher les liens qu’il y a entre la technologie, la biochimie, l’organique… et c’est ainsi que se créent les applications pour notre vie de demain.

Tant que l’on restera accroché à notre montre, cela ne fonctionnera pas.

Les grandes idées bouddhistes nous parlent de l’instant présent, n’attendez rien… et c’est tout à fait juste. Pourtant, entre le dire et le faire… il y a toute une démarche à adopter.

Dans ton livre, tu parles des énergies déviantes qui ont fait capoter la civilisation Atlante. Est-ce que l’humanité en arrive à ce stade?

L’Atlantide est citée dans un grand nombre de traditions, pourtant il n’y a aucune preuve matérielle.

Mais on continue à parler d’elle. Il est tout à fait possible de se connecter à cet égrégore individuellement, de recevoir des images, des sensations.
L’Atlantide a été détruite par distorsion des énergies sur la base des cristaux. Il en a résulté que l’humanité est retournée à l’âge de pierre, et il lui a fallu beaucoup de temps pour réacquérir une technologie. Cela s’est fait pas à pas, et on comprend aujourd’hui l’importance des minéraux.

Je ne pense pas que le rapport au minéral puisse dévier aujourd’hui. Au niveau technologique, ce qui était faisable à l’époque de l’Atlantide avec les minéraux n’est plus possible car la nature même des minéraux a changé. La civilisation Atlante utilisait les cristaux à un niveau très élevé. Le minéral a été réintroduit dans notre société avec les microprocesseurs.

Sans le quartz il n’y aurait rien, ne l’oublions pas.

Le quartz est le seul élément de stockage neutre qu’on a pu trouver jusqu’à présent.

Quand on voit en 25 ans l’évolution technologique colossale de nos sociétés, on se demande où on sera dans 10 ans. On ne se dirige pas vers une société déviante car je pense que la conscience individuelle de l’humain a changée. Avant on considérait qu’il y avait des connaissants qui tenaient la direction des opérations. Le peuple s’en remettait à eux.

Aujourd’hui les gens sont devenus indépendants, ils réfléchissent de mieux en mieux et à partir de là ils agissent en conscience, on n’est plus en mesure de faire avaler n’importe quoi à n’importe qui.

Que ferons-nous de notre futur ?

Personne ne le sait. Le mois dernier dans le Soleil-Levant, je parlais de l’apatite.

On a établi un lien qui est exceptionnel, entre le contrôle mental, le contrôle émotionnel (que tout le monde pratique), et le vieillissement de la cellule.
A partir de l’instant où l’on se dégage de ce contrôle, la cellule peut fonctionner normalement et on rallonge sa durée de vie et son bon fonctionnement.

On n’a plus besoin de crèmes anti-âge, un simple bout d’apatite va relancer la machine et permettre de lâcher tout le contrôle mental, c’est une chose parmi tant d’autres, à condition qu’on lâche les stéréotypes de la vision de la pierre.

Parle-nous de l’éthique de ta société.

Nous sommes exploitants, vendeurs, conseils de minéraux…

Je voyage à travers le monde pour aller moi-même à leur rencontre.

La façon dont les minéraux sont extraits est très importante et je veille à choisir des partenaires respectueux. Au sein de mon équipe, on a une telle immersion dans le minéral, on a de tels retours de centaines d’expériences, on recueille tant de témoignages, que cela nous donne des pistes pour la compréhension du pouvoir des cristaux.

cristaux et quantique apatiteApatite

En quoi consistent les formations que tu proposes?

On fait de l’accompagnement. Quand on regarde l’ensemble des stages et des formations, la démarche globale est avant tout l’identification des codes identitaires.

Que ce soit par la couleur ou par les minéraux, notre accompagnement est comme un entonnoir qui ramène à l’éternelle question « qui suis-je ? »

Comment est-ce que je peux mettre ma vie en adéquation avec mon matériau ?

Comment je mets en oeuvre qui je suis ? Notre travail est d’identifier notre architecture individuelle. A partir du moment où l’architecture est pleinement intégrée, la personne a le plein potentiel de son énergie et elle va savoir ce qui lui correspond, elle lâche les incertitudes.

Qu’appelles-tu le thème de cristal et le chromothème?

Le thème de cristal est un thème minéral, le chromothème est un thème chromique. Ce sont deux points d’entrée différents qui ont la même efficacité, que l’on peut utiliser indifféremment en fonction de la personne que l’on a en face de nous. Ce sont des thèmes pour le grand public. Actuellement, on est sur des systèmes qui nous permettent d’identifier ce qui fait qu’une fréquence de conscience apporte une couleur et une matérialisation corporelle au niveau de l’ADN.

On a des thèmes qui nous permettent de comprendre cela mais qu’on ne dévoile pas au public, on est bien au-delà des premiers niveaux de code qui permettent de comprendre la mécanique cosmique.

Un travail codal se fait bien en amont de la naissance, on est dans des champs de perception quantique.
Le quantique est lié au matériel, on ne sort pas de nulle part, cette conscience à une capacité de matérialisation de l’humain et il y a une mécanique cosmique là dedans, on en découvre tous les jours.

Ça se pose naturellement quand le quantique est en place, quand la perception est en place, à partir du moment où l’on n’est plus parasité.
On se contente d’observer, de regarder les choses, le corps va chercher ses perceptions là où elles sont, on a une capacité analytique mentale considérable, on a besoin de comprendre…

A partir du moment où l’humain est dans la réalité de sa présence, ses champs vont s’ouvrir, il va être capable de dépasser ses limites.
Evidemment il y a des précurseurs, je pense en faire partie. Le visionnaire décode, libre à chacun de faire son expérience individuelle qui est accessible à tous.

Je précise que je suis un autodidacte, je ne suis ni ingénieur ni scientifique.

Dans ton livre tu abordes le sujet de façon simple, tu arrives à faire passer des notions complexes…

La physique quantique m’est tombée sur le nez en 1998, je faisais de l’énergétique d’une façon ésotérique, embriqué dans un tas de croyance de système… et je me suis intéressé au quantique.

J’ai essayé de lire des bouquins indigestes au possible, je n’ai pas pu ! J’ai alors appelé un ami physicien et il m’a envoyé ses polycops de fac.
Il y en avait un mètre, et là encore, je n’y comprenais absolument rien.

Alors, j’ai mis la pile au pied de mon lit et pendant un an j’ai dormi avec la main dessus. Au bout d’un an je comprenais le quantique sans en avoir lu une seule page.

C’est ça la conscience d’être dans l’instant présent, dans l’observation, une confiance par rapport à la vie, toutes les barrières dans la tête et le cérébral tombent, on a une capacité de perception colossale.

J’ai fait ce livre car je suis en contact avec le public toute l’année et le nombre d’idées toutes faites que j’entends est énorme, les systèmes de croyances sont solidement ancrés !
Je me suis dit que je devais écrire un livre sur la pierre au niveau quantique, donner les premières pistes pour que les gens puissent faire leurs propres recherches.

Il y a un mode opératoire contenu dans le livre, mais c’est un jeu de piste, la personne qui va lire ce livre avec son ressenti le décodera…

Elle peut aussi le mettre la nuit sous sa main comme je l’ai fait moi-même !!

Nous avons fait un très gros effort sur la qualité graphique de reproduction des photos des minéraux, il fallait que l’intention quantique des photos vibre, soit là.

Pour moi c’est une démarche de conscience, on va au-delà du spirituel.

Tu as parlé du handicap comme un tremplin pour vivre l’instant présent.

Oui ce n’est pas le plus confortable pour vivre le quotidien, mais quelqu’un qui est en bonne santé ne se rend pas compte de son état, il est normal de voir clair, de bien digérer, de marcher… c’est la norme.

Le jour où l’une de ces fonctions s’altère, on se retrouve dans un état où ce n’est plus automatique et où l’on pose l’attention, on commence à comprendre beaucoup de choses. Pour moi la santé a été chaotique, cela m’a demandé une exigence simplement pour les actions quotidiennes de la vie courante, dans le fond, cela me permet de travailler sur moi et de comprendre comment ça fonctionne.

Je cherche des solutions sans arrêt.

Par exemple quand je marche, je ne peux pas faire deux choses en même temps, je ne peux pas regarder des maisons lorsque je marche, sinon je m’emmêle les pieds.

Je suis donc obligé d’être dans mon corps, dans l’action de marcher, cela rejoint la vacuité, être dans ce que l’on est.

Pour conclure cette interview, pour toi, qu’est ce que l’amour?

Je vais faire une double réponse ! Sur le plan énergétique ce qu’on appelle l’amour c’est une fréquence qui resserre les liens entre toutes parcelles de matière, de la plus petite à la plus grande.

Partout il n’y a que du vide, et qu’est ce qui fait que cette matière va se resserrer ? c’est l’énergie qu’on appelle l’amour.
On se rend compte que chaque fois que l’on réintègre cela à l’intérieur de soi on ressent une présence, une reconcentration, une solidité plus importante.

Aussi, l’amour c’est tout simplement ce qui fait que les êtres se cherchent, se complémentent : on recherche le partenaire idéal. L’humain est fait pour vivre en société et il va chercher le contact ; il en est imbibé dans sa matière, dans son corps, de ces énergies ! L’amour c’est vraiment une énergie qui converge ou qui se desserre, c’est un élastique.

Les gens qui sont dans l’amour inconditionnel ont une force d’attraction colossale, car on le sent, c’est vraiment de l’énergie à l’état pur !

cristaux et quantique 1

Contact : Daniel BRIEZ
Formateur et auteur de « Cristaux et Santé » (Editions Trajectoire), et « Cristaux et Quantique » (Editions Trédaniel)
En savoir + formation programme du stage « La Couleur vibratoire » : www.cristaux-sante.com
Conseils, Informations et inscriptions Tél : 06 42 82 26 02 ou 05 64 10 01 03
E-mail : formations@cristauxsante.com
Retrouvez les formations de Daniel Briez : www.le-theme-de-cristal.com/115-stages-etformations

http://soleil-levant.org/
 
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://elishean.fr/aufeminin

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2014/ Elishean au Féminin



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.

Pages et Articles Phares