Développement personnel

4 conseils pour vaincre l’immobilité liée à la peur d’échouer

vaincrel'immobilité

Par Marie-Sophie Bertrand

Parfois, la peur du résultat final peut être tellement puissante qu’elle rend immobile. Il n’y a rien de pire que d’anticiper et de questionner chacun de ses gestes avec la peur de ruiner nos efforts. La tâche ne coule pas, le plaisir ne suit pas non plus. On perd notre motivation, on questionne notre valeur et nos compétences, on se remet en question, on flageole. Et toute cette insécurité nous rend encore plus mal. Dans ces moments, se mettre à la tâche demande un effort presque surhumain et s’accompagne souvent d’une angoisse qui gruge nos réserves d’énergie et de positivisme.

Voici quatre conseils pour déjouer la peur et se remettre à « flow » :


Se rappeler pourquoi on a commencé

Il est facile de perdre de vue le plaisir qui nous a poussés à entreprendre un projet qui nous sort de notre zone de confort. Au moment d’accepter, ça semblait un beau défi. On se sentait confiant et prêt à s’impliquer totalement. Se remémorer cette sensation de joie et d’excitation peut être un bon point de départ pour dédramatiser la situation. Se souvenir de notre état d’esprit initial est le premier dénominateur pour nous sortir de notre torpeur. Toutefois, à lui seul, il ne renverse pas le sentiment de crainte qui s’est infiltré en nous. La deuxième astuce aide à faire bouger les choses.

Pas besoin de connaitre la finalité avant de débuter

Souvent, anticiper la finale nous empêche de consacrer notre énergie à la réalisation de la première étape. À lui seul, le premier pas porte tout le projet. Le plus difficile est fait, la roue tourne, ne reste plus qu’à entretenir le mouvement. En travaillant de notre mieux, une étape à la fois, nous nous concentrons dans l’instant présent. Ainsi, nous repoussons la peur en ne regardant pas non plus la ligne d’arrivée, mais bien la tâche qui nous occupe. Une fois la première étape complétée, c’est le temps de passer à la seconde et ainsi de suite. Parfois, la peur peut se matérialiser sous forme de perfectionnisme et nous mettre la barre tellement haute qu’elle semble impossible à atteindre. Il est normal de vouloir s’améliorer continuellement, de développer de nouvelles capacités et de s’inspirer du meilleur. Pourtant, cette quête de la perfection ne doit pas nous empêcher de réaliser ce qui est à notre portée présentement. Ainsi, plutôt que d’imaginer un produit fini digne des plus grands maitres, il est plus positif de se permettre d’exécuter chaque tâche avec nos capacités du moment. Ce qui est merveilleux, c’est qu’en nous accueillant dans ce stade d’apprentissage et de croissance perpétuelle, nous nous améliorons beaucoup plus que si nous nous empêchons de réaliser certaines actions par peur de manquer notre coup.

Prendre chaque étape comme une pratique

Ainsi, en ne construisant pas de rêve démesuré par rapport au produit final, on peut se lancer en toute sécurité dans ce premier mouvement qui entrainera sans aucun doute le second et qui très souvent, aide à libérer le plaisir qui s’était tapi derrière la peur. Chaque projet comporte plusieurs étapes et j’ai remarqué que mon dialogue intérieur est beaucoup plus positif et, donc, mon plaisir est plus grand lorsque je considère chacune de ces étapes comme des pratiques. En effet, je refais rarement deux fois un projet similaire et chaque bijou contient son lot d’inconnus, de questions techniques et d’imprévus. Si une de mes étapes ne se passe pas comme prévu, en l’ayant considéré comme un essai (un essai dans lequel je mets tout de même tout mon cœur) c’est plus facile pour moi de laisser aller, de garder le moral et de continuer de me sentir à la hauteur. Je dépose mes outils, j’analyse le chemin que j’ai pris pour en arriver au résultat actuel et je fais les corrections mentales nécessaires pour que mon prochain essai soit plus concluant. Et parfois, ça prend plus que deux tentatives. Mais c’est de la pratique et je m’améliore. C’est un grand poids en moins sur mes épaules lorsque je me dis : « Hum. Ça n’a pas fonctionné. Ce n’est pas grave, je peux prendre le temps de recommencer. J’aime ce que je fais et je m’améliore sans cesse. Continue de donner ton meilleur, tu vas y arriver. »


Dire tout haut le pire scénario

Finalement, énoncer tout haut le pire scénario qui puisse arriver est très souvent libérateur. Une fois cette peur exprimée, il est plus facile de comprendre son emprise sur nous et aussi, d’en déconstruire les mécanismes. Quelle est cette situation au loin qui nous semble si menaçante ? Parfois, on réalise que le pire scénario n’est pas si effrayant qu’il semblait l’être au premier abord. Le regarder en face permet de mesurer son emprise sur nous et de s’en défaire. En appliquant ces quatre conseils, les projets les plus fous peuvent prendre forme. Laisser la place à l’erreur est primordial pour que l’énergie circule et que le mouvement s’installe !

Je vous laisse avec une petite citation à méditer :

«Don’t worry about getting it right. Just get started.» – Marie Forleo

Que je vous traduirais librement par :

«Ne vous souciez pas de réussir. Posez simplement la première action et le reste suivra.»


 

Marie-Sophie Bertrand


Joaillière instigatrice de la ligne de bijoux INSPiiiR, Marie-Sophie Bertrand propose des créations uniques comme témoins des événements marquants de votre vie. Passionnée par le pouvoir des symboles, l’alimentation saine et le lien corps-esprit, l’univers du yoga devient un point central d’inspiration pour son quotidien. Suite à de multiples voyages en Europe, en Asie et en Russie, elle décide de suivre une formation en joaillerie à L’Écoles des Métiers du Sud-Ouest de Montréal et de lancer sa marque de bijoux. Au cœur de sa démarche se trouve une quête d’authenticité, de bien-être, et
 de simplicité. C’est dans cet esprit qu’elle rencontre chaque client 
et les accompagne vers un échange qui donne naissance à un bijou unique et à leur image. Ainsi chaque création respecte délicatesse et harmonie en plus de véhiculer un message personnel et positif. Son slogan : Racontez-moi votre bijou !

http://blog.myvirtualyoga.com
 
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://elishean.fr/aufeminin

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2014/ Elishean au Féminin



Print Friendly, PDF & Email

Articles similaires

PRENEZ VOTRE SANTE EN MAIN ET ADOPTEZ DES PRODUITS NATURELS EFFICACES

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

S’attaquer à la cause du mal et non à son symptôme, c’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net - Uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.

Achetez vos livres via ce site

Pages et Articles Phares

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Rechercher sur le réseau