A la une Science en Conscience

Une géométrie sacrée anime l’univers

L’observation des sites sacrés a conduit le physicien Alain Boudet, ancien chercheur au CNRS, à mettre en évidence un réseau de flux énergétique qui parcourt la Terre selon une géométrie sacrée. Dans Le Réseau énergétique des lieux sacrés*, il établit une relation entre celui-ci et le corps de l’homme.

Vous écrivez : « La Terre est parcourue par un treillis de flux énergétiques entrelacés qui entretiennent la vie. » Qu’entendez-vous par là ?

Des courants énergétiques parcourent la terre. De nature en partie électrique et magnétique, ils correspondent aux nadis dans notre corps, ou méridiens et vaisseaux d’acupuncture.

Comme nos vaisseaux sanguins, ils entretiennent la vie de la Terre et la mettent en relation avec la respiration cosmique. Aussi existe-t-il des vaisseaux principaux et secondaires, ou d’autres encore plus fins, qui s’entrelacent et se déploient en trois dimensions. Sur le terrain, nous pouvons les détecter grâce au ressenti du corps, à l’aspect des végétaux, à la radiesthésie et à leurs manifestations magnétiques et électriques.

Vos recherches ont mis en évidence un réseau énergétique aligné des anciens sites européens, puis une géométrie de la grille planétaire. À quoi cela correspond-t-il ?

Mes recherches ont consisté à fouiller les études spécialisées effectuées ces deux derniers siècles, à les comprendre, les mettre au jour et les restituer par écrit dans une forme synthétique compréhensible par tous. Ces études s’appuient sur des données recueillies sur le terrain, ou rassemblées pour la planète entière et analysées : anomalies géophysiques, climatiques, comportements animaliers, etc. Elles ont mis en évidence que les conduits énergétiques principaux sont organisés selon un plan géométrique et que les lieux de culte ou d’élévation spirituelle sont implantés sur ces conduits, le plus souvent à l’intersection de plusieurs conduits, et ceci sur toute la planète.

C’est très important de comprendre cela, car il s’agit d’une géométrie sacrée, autrement dit venant d’une Source supérieure. Certaines géométries sacrées sont visibles dans des objets de culte et d’autres dans l’architecture des temples.

Une troisième catégorie de géométrie est celle qui sous-tend la charpente énergétique vivante de la planète. Elle est faite de polyèdres réguliers imbriqués.

Elle joue le rôle de plan directeur selon lequel la Terre s’est constituée et évolue en fonction des ères. Ces découvertes nous interrogent fortement, car elles divergent de la pensée scientifique académique qui considère que tout a été créé par l’assemblage aléatoire de particules et de molécules. Or c’est bien l’univers entier, des atomes aux superamas de galaxies [associations d’amas et de groupes de galaxies, NDLR], qui s’articule sur une géométrie comportant à la fois des spirales – le mouvement de vie primordial – et des polyèdres.

Quels sont les sites les plus chargés ? Pourquoi ?

Lorsque nous nous rendons dans certains hauts lieux, nous pouvons ressentir un impact plus ou moins intense dans notre corps, tel que densité, légèreté, chaleur, frisson, etc. Nous pouvons aussi ressentir de la joie, de l’expansion, ou au contraire de la lourdeur, voire de l’angoisse. Cela signifie que le climat énergétique du lieu est différent de celui de son environnement. Il peut être positif ou négatif, c’est-à-dire favorable ou au contraire problématique pour nous.

Car, d’une part, les lieux ont des fonctions différentes, d’autre part, depuis leur « mise en service » dans des temps reculés, ils ont été plus ou moins désactivés ou faussés.

Toutefois, certains d’entre eux ont conservé une fonction de portail de hautes énergies et d’élévation spirituelle : le Machu Picchu et le lac Titicaca au Pérou, la Grande Pyramide d’Égypte, l’île d’Hawaï, la région de Glastonbury ou de Stonehenge en Angleterre, par exemple.

De la même façon que les circuits énergétiques du corps sont reliés à la Terre et au cosmos par les chakras, ces lieux sacrés relient la Terre à des sources de niveau supérieur qui infusent des programmes d’évolution et de renouveau de l’humanité sur le plan spirituel.

(*) Le Réseau énergétique des lieux sacrés (Éditions Véga, 2016)

http://www.lemondedesreligions.fr/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer la source et le site: http://www.elishean-aufeminin.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean au Féminin

Articles similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

lucien-de-sainte-croix-2

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

A la demande de nombreux thérapeutes et particuliers, l'EPITHALAMINE se vend dorénavant en marché coopératif, afin que vous puissiez être commissionnés sur les parrainages via le site SANJOUVENCE...

sante jouvence 1084
Cliquez l'image pour en savoir plus

Publicité