A la une Un nouveau Monde

Un rabbin, un prêtre et un athée fument du cannabis ensemble

La religion c’est une idée de partage, alors fais passer.

INSOLITE – La marijuana serait-elle la solution pour installer la paix entre toutes les religions? Un rabbin, un prêtre et un athée se rejoignent autour d’un bang pour discuter spiritualité, tolérance et, il faut le dire, pour bien se défoncer.

Le nouveau film de WatchCut Video, qui a récolté plus de 406.000 vues sur YouTube, s’ouvre sur l’image d’un homme d’église s’allumant un joint au son d’un joyeux « Alleluia ». Le ton est donné.

« Je suis là pour expérimenter une des créations de Dieu. J’ai déjà fumé de la marijuana il y a quelques années, mais je n’ai pas réessayé depuis », entame Jim Morel, le rabbin. Le prêtre anglican, Chris Schuler, renchérit: « Je n’ai jamais fumé tant que ça, le plus souvent c’était au lycée ». De quoi casser les préjugés.

Le troisième intervenant, quant à lui, se décrit comme un « homosexuel athée ». Et lorsqu’on lui demande quand est-ce qu’il a fumé pour la dernière fois, Carlos Diller répond en regardant sa montre: « Il y a peut-être une heure ».

L’objectif de cette rencontre ? Fumer une bonne quantité de marijuana afin de discuter du point de vue de chacun sur la religion. Si ce genre de scénario est possible, c’est grâce à l’État de Washington qui a légalisé la consommation de cannabis en 2015.

Les minutes filent et les langues se délient

Au bout de 15 minutes, après quelques toux et de premiers rires, une conversation plus sérieuse commence. Carlos Diller, qui a été adopté par une famille catholique, explique comment il s’est détourné de la religion. « J’avais 14 ans et le prêtre a refusé de célébrer ma confirmation, commence-t-il. En fait il m’a dit que le diocèse m’excommuniait parce que j’avais commis des actes sexuels gay dans notre école ».

Le jeune homme, qui vit aujourd’hui librement son homosexualité, raconte alors aux deux figures religieuses à ses côtés ce que cela a entraîné chez lui. « Je me suis dit qu’il fallait que je fasse plus de recherches sur Dieu et sur ce qu’était Dieu. Personne ne peut nier qu’il y a quelqu’un de brillant derrière tout ça (ndlr: le monde). Mais je ne sais pas de qui il s’agit ». Carlos Diller conclut qu’il ne peut pas « dépendre d’une personne comme ça. Ce genre de Dieu semble insensé ».

« La véracité, la beauté et le caractère palpable de Dieu sont les choses les plus fortes dans ma vie. Ça semble banal mais tous les récits disent la même chose », rétorque le prêtre anglican entre deux barres de joint. Face à cette intervention Carlos Diller se raidit: « La science a révoqué toutes ces histoires. Je crois en une religion originelle qui est l’astrologie. Et c’est un moyen pour les humains de comprendre ce qui les entourent. Et c’est exactement ce que vous faites avec vos religions ». « Vous essayez de justifier un moyen de comprendre notre monde », continue-t-il.

La tolérance comme socle d’une nouvelle amitié

35 minutes se sont écoulées et le jeune athée revient sur ses précédents propos: « Je suis vraiment défoncé, désolé. C’est vraiment fort, j’ai tiré une trop grosse barre ». « Tu n’es pas la seul », rétorque en rigolant Chris Schuler.

Après l’avoir observé d’un œil bienveillant, Jim Morel, le rabbin, s’adresse à son plus jeune voisin: « Tout ce que tu nous dis à propos de qui tu es, à quoi ressemble ta vie, ce que tu fais, ce que tu penses, pour moi c’est le discours d’une personne de foi. (…) Je viens juste de te rencontrer mais je peux t’aimer, tu sais pourquoi ? Parce que je te vois et la Bible dit ‘quand je regarde ton visage je vois celui de Dieu' ».

Et parce que l’un des effets de la marijuana est de désinhiber les personnes, les trois hommes se déclarent leur affection en s’attrapant par les épaules. « Je vous aime bien, c’est peut-être le début d’une nouvelle amitié », déclare Jim Morel.

Pour sceller cette belle rencontre, ils se bénissent mutuellement. Le rabbin fait une prière en hébreu, le prêtre, lui, trace une croix sur leur front. Même Carlos Diller partage ses bonnes ondes et ses messages de paix avec les autres.

La drogue, une affaire de religion?

La vidéo a de quoi étonner. Voir des religieux fumer du cannabis restent assez inhabituel, mais comme le soulignent les deux concernés: la foi et la drogue ne sont pas incompatibles.

« Les huiles d’onction trouvées dans le livre d’Exodus ont certaines qualités qui permettent d’élever les personnes. Et il y a une théorie qui dit qu’une d’entre elles provient d’une plante de chanvre (qui donne le cannabis) », affirme le rabbin avant de poursuivre: « Historiquement, beaucoup de personnes ont eu des expériences mystiques. Et je pense que cela s’est produit alors qu’ils étaient sous l’influence de ce genre de substances ».

Pas d’opposition du côté de l’Église non plus. « Il n’y a rien à ce sujet dans la Bible et, je dois dire qu’il y a des milliers d’anglicans qui cultivent et fument de la weed », signale Chris Schuler. « La dépénalisation du cannabis devrait être en vigueur dans tous les États, c’est exactement la même chose que de la bière ou de la liqueur ».

Un avis partagé par le rabbin qui voit en cette substance un moyen de trouver, peut-être, plus de paix: « Si cela t’aide à devenir une meilleure personne, à t’élever et, à te donner une nouvelle vision de la vie, alors c’est une chose vraiment positive ».

Une chose est certaine, ce n’est pas tous les jours que l’on voit un prêtre et un rabbin consommer de la drogue durant plus de 70 minutes. « Ce moment cool où tu fumes de la weed en compagnie d’un prêtre et d’un rabbin. Je vais le cocher dans ma check-list », s’émerveille Carlos Diller. Et il y a de quoi!

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer la source et le site: http://www.elishean-aufeminin.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean au Féminin

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

lucien-de-sainte-croix-2

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

A la demande de nombreux thérapeutes et particuliers, l'EPITHALAMINE se vend dorénavant en marché coopératif, afin que vous puissiez être commissionnés sur les parrainages via le site SANJOUVENCE...

sante jouvence 1084
Cliquez l'image pour en savoir plus

Publicité