A la une Astuce THÉRAPIES alternatives

Protocole de détoxification cellulaire des métaux lourds

Le problème de santé public No1

Le milieu médical ne peut pas dire qu’il ignorait tous les dangers du mercure

Au premier siècle de notre ère, le 15 mai avait lieu la fête des Mercuralia en honneur de Mercure le dieu du commerce, des marchands, de la chance et le messager des autres dieux. Mercure était connu pour sa rapidité et sa capacité de prendre la forme des circonstances.

Comme le mercure métallique qui roule si facilement sur toutes sortes de surfaces, le symbole le plus approprié des capacités adaptatives du dieu mercure.

À cette occasion, quelques riches romains qui pouvaient acheter du mercure métallique, support par excellence de ce culte, en buvaient persuadés qu’ils recouvreraient aussitôt tous les attributs de leur divinité et que cet élixir prolongerait leur vie ! Ils mouraient très vite dans d’atroces souffrances, considérant que leur dieu n’avait pas voulu accepter cet acte de dévotion. Mais le rituel se poursuivait chaque année, sans qu’aucun ne puisse établir le moindre rapport avec ce poison violent !

Au vingt et unième siècle, malgré les preuves scientifiques de non innocuité à très faible dosage, les pouvoirs publics et le corps médical donnent le droit à l’industrie pharmaceutique d’élaborer toute une série de substances toxiques, dont le thiomersal dérivé du mercure toujours autorisé pour le vaccin de la grippe, pour ensuite les introduire impunément dans le corps humain, sous prétexte mensonger qu’il s’agit de niveau quantitatif considéré comme inoffensif pour la santé publique.

système-immunitaire- jeûne

Concours pour le corps médical, 200.000 $ faciles à gagner…
Pourtant il n’y a pas de candidat !

En janvier 2001, Jock DOUBLEDAY – JD – directeur d’une association californienne le Natural Woman-Man a organisé un concours assorti d’une prime de 20.000 $, ouvert exclusivement à tous les membres du corps médical et pharmaceutique. Cela consiste à accepter de boire en public un mélange des produits de la composition vaccinale, mais épurée des bactéries ou virus vivants ou inertes ordinairement inclus dans les vaccins.

Une composition ressemblant à de l’eau, qui correspond à celle des vaccins administrés aux enfants de 6 ans, d’après les recommandations du CDC – USA. Le mélange à boire sera préparé en fonction du poids du candidat, dans la même proportion que le dosage prévu pour un enfant de 6 ans, étant entendu que ce mélange est catégoriquement reconnu sans danger par le corps médical. En 2006, JD a porté la prime à 75.000 $ et l’a proposée à 14 médecins responsables du CDC, puis il a surenchéri à130.000 $, avec un bonus de 5000 $ par mois jusqu’à pouvoir trouver le bon candidat ! L’offre tient toujours !

LES METAUX LOURDS LE PROBLEME DE SANTE PUBLIQUE N° 1

Totalement ignoré du grand public

Aluminium – cadmium – mercure – plomb… fixés dans les cellules sont à l’origine de toutes les maladies neurodégénératives – Alzheimer – Autisme – Fibromyalgie – Parkinson – sclérose en plaques…

Le mercure est l’élément le plus toxique sur Terre après le plutonium

Selon le programme des Nations unies pour l’environnement – PNUE – environ 10 % du mercure utilisé annuellement sur la planète sert à obturer les dents cariées. Ce qui a entraîné jusqu’en 2008 le rejet d’environ 340 tonnes de mercure chaque année dans l’environnement. 50 % du mercure présent dans les eaux usées provient des débris d’amalgames dentaires non récupérés par les dentistes – étude de l’ADA – American Dental Association. Aux Etats-Unis, la FDA (food and drug administration) a enfin reconnu en 2008 les effets neurotoxiques du mercure. Depuis des dispositions ont été prises pour limiter ces rejets et pour ne plus utiliser le mercure dans les amalgames dentaires. Mais le mal est déjà fait compte tenu de la persistance de ce polluant dans l’environnement et dans les ensembles cellulaires du corps humain.

L’OMS l’a confirmé dès 1975 – Florence – Italie – dans un rapport indiquant que 80 % des maladies sont consécutives aux métaux lourds et que toute mesure thérapeutique conventionnelle est inefficace dans la même proportion. Ces faits ont été confirmés par une étude de l’institut de toxicologie – université de Khiel – Allemagne – DZW26-1997- Zahndrztlicher Fachverlag. En 2007, un avis de l’OMS précise qu’il y a un rapport direct entre toute une série d’états pathologiques et les toxines environnementales, dont les métaux lourds sont les plus toxiques pour les ensembles cellulaires.

RECHERCHE ET PROPHYLAXIE SUR ALZHEIMER UNE MISE EN SCENE

En France, la recherche sur les maladies neurodégénératives et la prophylaxie, notamment sur Alzheimer, ont fait l’objet d’une série de mises en scène médiatiques, sur fond de corruption étatique

Des recherches reconnues au plan international ont été conduites et des protocoles de soins appliqués depuis de nombreuses années aux Etats-Unis pour soigner activement ces maladies, notamment en agissant au premier stade, dès les premiers symptômes. Mais ces protocoles n’ont pas été reconnus en France, alors qu’ils sont connus et pratiqués librement en Allemagne, Autriche, Suisse. Le gouvernement français ayant préféré financer la soi-disant recherche à coup de centaines de millions €, notamment pour les campagnes de propagande sur la maladie d’Alzheimer, cela au profit direct de proches relations du pouvoir en place et de laboratoires pharmaceutiques, soutiens du pouvoir politique, riches producteurs de médicaments inefficaces, dangereux, pour nombre de patients et de cobayes humains.

Nota bene : L’explicatif scientifique et le protocole de soins des maladies neurodégénératives présentés ici, issus des travaux de recherche clinique nord-américains, sont inconnus en France. Noter aussi que ce protocole est disponible gratuitement. Les dons sont acceptés pour encourager la recherche multiforme conduite par Cellconform-France.

LES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES et CONSEQUENCES du MERCURE

Les diverses combinaisons du mercure

C’est un métal qui se combine très facilement avec d’autres molécules. À commencer avec celles des autres métaux (argent – cuivre – étain – zinc.. des amalgames et couronnes dentaires) par ionisation (arrachage des électrons de ces métaux nocifs) consécutivement à un micro-courant galvanique (anode – cathode) généré par les métaux dans le milieu aqueux (salive + pH acide) de la bouche. Le mercure se combine aussi avec d’autres molécules inorganiques comme les sels, ou des molécules organiques, notamment les acides gras à très longue chaîne de 24 atomes, le carbone…

La transformation et la pénétration cellulaire se produit comme suit :

Le mercure en bouche, ionisé 1- 80 % est inhalé sous forme de vapeur, il passe donc par la voie pulmonaire, les muqueuses de la bouche où il est méthylé (oxydé) par l’action des bactéries puis entre directement dans la circulation sanguine. Là, il est oxydé à nouveau, puis traverse rapidement la barrière hémato encéphalique (BHE) grâce à sa lipophilie partielle (capacité à pénétrer les tissus adipeux).

Au niveau des cellules gliales (cellules nourricières et protectrices des neurones), il est oxydé par le peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée) en présence d’une peroxydase, et transformé au final en cations mercuriques (Hg2+), incapables de retraverser la BHE. Bloqués sous forme de complexes insolubles avec les acides gras et les composés biologiques soufrés, le mercure inorganique et ses composés s’accumulent alors peu à peu dans le cerveau pour des années, des décennies.

Le mercure est donc un toxique cumulatif (phénomène de bioaccumulation), tout comme: le plomb, bismuth, cadmium… (métaux en forme de traces toxiques). Ce sont donc les cations mercuriques accumulés dans le cerveau qui sont responsables des effets néfastes que nous décrivons consécutivement à l’inhalation de vapeurs de mercure. Il a bien été démontré que l’imprégnation mercurielle du cerveau est corrélée au nombre d’amalgames.

Le mercure en bouche sous forme de débris 2 – 20 % pénètre l’intestin, là, en milieu aqueux, en milieu acide (PH), en présence de soufre il se modifie, puis entre dans la circulation sanguine. Là, au niveau des globules rouges, il est oxydé par l’action de la catalase (action enzymatique oxydante produit de l’oxygène). C’est une phase dite de méthylation : des débris qui finalement ont été transformés en méthylmercure et diméthylmercure, un nouvel état qui potentialise l’entrée dans les cellules, les tissus et organes : cerveau, foie, mâchoires, placenta, reins… Le mercure méthylé est 50 fois plus toxique que le mercure métallique – voir plus bas le cas de Karen WETTERHAHN.

Il modifie la structure de la cellule en dénaturant d’une part le cycle essentiel des protéines, au niveau de l’acide nucléique dont il inhibe l’activité biologique, d’autre part en attentant à toutes les protéines particulièrement celles qui composent la membrane enzymatique, celles qui composent le système immunitaire. Il altère les organites cellulaires, le matériel génétique qu’ils comprennent, ainsi que le cycle de division des chromosomes.

LES SYMPTÔMES ET PATHOLOGIES DUS OU LIES AU MERCURE

Symptômes en bouche et pathologies locales :

  • Sensations de brûlures dans la bouche ou de la langue, excès de salive ou présence d’un goût métallique, ou amer, dans la bouche
  • Tatouage bleuté des gencives
  • Décoloration et désintégration de certaines restaurations dentaires, avec tâches de diverses couleurs sur les alliages
  • Mauvaise haleine
  • Stomatite, gingivite, aphtes, candidoses buccales, lichen, leucoplasies lien
  • Sensations de mini-chocs électriques dans la bouche dues au phénomène de l’électro-galvanisme (anode-cathode, micro courant électrique issu des divers métaux de l’amalgame).
  • Sensibilité dentaire en mordant sur les aliments ou au contact d’une fourchette.
  • Envie d’arracher les reconstructions dentaires par agacement continuel.

LES SYMPTÔMES GENERAUX du MERCURE

C’est l’action inflammatoire du mercure sur les cellules et les tissus de l’organisme qui génère les conséquences générales suivantes :

 

  • Allergies
  • Affections buccales
  • Atteinte rénale
  • Atteinte su système nerveux
  • Atteinte de la vision et de l’audition
  • Hypertension
  • Fragilisation du système immunitaire – potentialisation des maladies infectieuses 1-
  • Troubles circulatoires
  • Troubles intestinaux
  • Troubles psychologiques et/ou psychiatriques (angoisse, irritabilité, dépression…), hyperactivité. Le nerf olfactif conduit directement le mercure dans le système limbique qui gère nos émotions. Ceci explique le déclenchement de désordres émotionnels qui induisent à leur tour la dépression ou au contraire l’hyperactivité, une des caractéristiques de l’autisme, et/ou favorisent la dépendance ou addiction à l’alcool, drogue, tabac, jeu…

Les symptômes généraux répertoriés aux Etats-Unis :

  • Allergologie : eczéma, asthme, rhinite allergique.
  • Gastro-entérologie : œsophagite, gastrite, colites, diverses rectites (affections inflammatoires du rectum et de l’anus).
  • Gynécologie : hémorragies génitales, dysménorrhées, mastoses.
  • ORL et stomatologie : angines, stomatites, rhino-pharyngites, coryzas spasmodiques, enrouements, surdité, vertiges, otites, parodontopathies, hyper salivation.
  • Ophtalmologie : thrombose de la veine centrale de la rétine, cécité, conjonctivites.
  • Neurologie : épilepsie, migraines, névralgies faciales, névrites, sciatiques, Sclérose en plaques, Parkinson, Alzheimer, autisme, fibromyalgie, vertiges.
  • Pneumologique : asthme, bronchite
  • Rhumatologie : sciatique, arthrose cervicale, PSH, PCR
  • Urologie : cystites.

Voici les signes probables d’une intoxication au mercure :

  • Dépression nerveuse dite endogène, sans raison, sociale, affective, professionnelle, sans commotion, avérée ; sensation de mal être 2-
  • Perte de mémoire, de la concentration et de l’attention, déclin cognitif, irritabilité, accès de colère, apathie et indifférence, maux de tête et fatigue, troubles du sommeil.
  • Douleurs intenses
  • Paresthésies

1- & 2- Témoignage de l’auteur de ce site : À l’âge de 6 ans, la direction de l’école a imposé un rappel de plusieurs vaccins, dès après l’injection j’ai eu une impression de fort bouillonnement dans tous le corps et une sorte de nausée, ma mémoire qui était exceptionnelle s’est quelque peu étiolée. À l’âge de 14 ans, une grosse molaire cariée a été obturée classiquement par un amalgame mercuriel. Les jours suivants je ressentais un mal-être indéfinissable et deux semaines plus tard à l’école j’étais pris de symptômes étranges avec la tête qui tournait, au point de demander de quitter la classe, en rentrant chez moi une forte fièvre me clouait au lit. Diagnostique en deux temps du Dr BELLONE, exerçant à Villeneuve Loubet dans les Alpes maritimes, c’est une grippe ! Puis quelques heures plus tard il revint à toute vitesse à la maison concluant cette fois à une méningite et prescrivant de la pénécilline pour l’enrayer ! S’il ne s’était pas ravisé, je ne serais plus ici pour vous en parler. Mais le mal être impliquant le système limbique (voir en haut de page – colonne de droite) ne s’était pas dissipé, d’autant plus qu’au fil des années trois autres carries ont été obturées de la même façon, amplifiant ce type de ressenti, de mal être indéfinissable.

En 1975, à l’âge de 25 ans, un ami m’informa qu’il n’était pas bon de garder les amalgames gris en bouche. Pas têtu, les semaines suivantes je faisais enlever les quatre amalgames, bien évidemment sans bénéficier d’un quelconque protocole de dépose et de chélation. Pendant trois décennies j’ai eu un mal fou à me concentrer, à organiser mon esprit. C’est une cure de chlorella, la prise régulière d’acide-L-ascorbique et une alimentation plus adaptée aux rouages cellulaires qui ont rétabli la situation. C’est aussi la connaissance du sujet qui m’a permis de faire rétrospectivement le lien de causalité avec le mercure en bouche.

LES LIAISONS DU MERCURE AVEC D’AUTRES MOLECULES et CONSEQUENCES

 

Nota Bene : Contrairement à ce que prétend le milieu médical conventionnel, les ensembles cellulaires sont sensibles aux divers poisons, notamment ceux de la composition vaccinale, ingérés à dose infinitésimale1 – nanomole au milliardième de toute matière nocive – et ceux de la composition chimique des anesthésies générales – 1Avis d’experts nord-américains.

Au mercure des amalgames s’ajoute 1) celui de certains aliments, notamment en fin de chaîne alimentaire, notamment les gros poissons carnassiers, thon, saumon… 2) celui des nombreux vaccins dans la jeunesse, une trentaine au thiomersal (dérivé du mercure) celui du placenta et du lait maternel, 3) celui de nombreuses préparations pharmaceutiques comme bactéricides dans les gouttes oculaires, auriculaires, mercurochrome…. dans les produits pour nettoyer les lentilles de contact… dans les fongicides, les bactéricides, les peintures à base de latex, etc.

  • Principe de combinaisons et liaisons toxiques inter-cumulatives (CLITIC – définition Cellconform – 2009) : tant qu’il restera du mercure dans l’organisme, quel que soit son niveau de concentration, il restera aussi, par combinaison et liaison intracellulaire, l’ensemble des autres toxines, préalablement accumulés (principe de liaison covalente), notamment les déchets métaboliques absolus issus d’une grande part de l’alimentation contemporaine.
  • La métabonomique Introduite dans les années 1980, (Nicholson et al 1990) n’a commencé à jouer un rôle important en recherche & développement que récemment, la métabonomique mesure de façon complète, exhaustive, l’empreinte des perturbations biochimiques causées par les maladies, les médicaments, les produits toxiques l’alimentation (jusqu’aux OGM).

Nous soulignons que la métabonomique utilise une technologie d’investigation moléculaire qui permet aussi de déceler nombres de déchets métaboliques absolus, issus des MNO (molécules non originelles) provenant d’une grande part de l’alimentation contemporaine. Toutefois, il n’y a aucune interprétation permettant de savoir 1) à quoi correspond l’origine précise de ces déchets métaboliques absolus (d’ailleurs ils ne sont pas nommés de la sorte) et 2) quelles en sont les conséquences générales au niveau cellulaire et tissulaire.

La théorie Cellconform précise que ces déchets métaboliques absolus, y inclus les métaux lourds (CLITIC) notamment le mercure, sont à l’origine de la dysfonction de la signalisation cellulaire ubiquitaire (générale) de nature antigénique pro-inflammatoire (non infectieuse) et par conséquent à l’origine du plus grand nombre des symptômes et pathologies observables dans les pays occidentaux. Pour plus de détails.

La combinaison – association de mercure, autres métaux et molécules alimentaires dé conformées, sont à l’origine de la dysfonction cellulaire ubiquitaire (générale)

Les divers métaux en bouche associés aux autres métaux (bismuth, cadmium, mercure méthylé, plomb…) absorbés dans l’alimentation, cumulés à l’ingestion de diverses molécules déconformées issues de l’alimentation moderne ont assurément un impact de dysfonction sur la signalisation, puis sur le fonctionnement cellulaire ubiquitaire (général). Particulièrement sur le cerveau qui du fait de sa nature électro-biochimique est l’organe le plus sensible aux diverses molécules organiques et inorganiques déconformées.

De très nombreuses études portant sur la relation entre une exposition au mercure élémentaire et la maladie d’Alzheimer, de Parkinson, ont été publiées ces dernières années dans des revues scientifiques reconnues internationalement. Un nombre important d’entre elles mettent nettement en évidence qu’il existe un lien incontestable entre une exposition à de faibles doses de mercure élémentaire et le développement de la maladie d’Alzheimer, de Parkinson, ainsi que pour d’autres maladies neurodégénératives.

La récente monographie de J. MUTTER dresse à ce sujet un état des lieux très complet des connaissances scientifiques. Il paraît essentiel de citer les remarquables travaux de l’équipe de Boyd HALEY, de l’Université de Lexington dans le Kentucky, dont les études reconnues internationalement ont permis d’expliquer les mécanismes moléculaires impliqués dans la neurodégénérescence caractéristique d’Alzheimer et de Parkinson, consécutifs à une exposition continue à de faibles doses de vapeurs de mercure.

 

Le cerveau est l’organe le plus touché par les vapeurs de mercure sous forme ionisée provenant des amalgames dentaires, parce qu’il est composé majoritairement de lipides et d’acides gras très perméables au mercure. Puis ce sont les reins (néphrite) et le système immunitaire qui sont touchés… Enfin, les composés mercuriels suivent un cycle entéro-hépatique – le foie excrète le cation méthylmercure par la bile, puis celui-ci est réabsorbé majoritairement au niveau intestinal et le cycle continu..

 

Voir aussi le cas létal de Karen WETTERHAHN car il permet de comprendre l’effet différé des principaux symptômes et des pathologies inflammatoires, dégénératives, neurodégénératives, observables parmi les populations, notamment au sein des pays développés.

En présence de métaux lourds, les thérapies médicamenteuses classiques ne donnent aucun résultat tangible, conséquence du CLITIC. D’où l’impérieuse nécessité de déposer les amalgames mercuriels, très scrupuleusement et exclusivement selon notre protocole de dépose et de détoxification.

MERCURE TOUR D’HORIZON

 

  • L’addition de mercure a été interdite pour les semences, la pâte à papier, les peintures récentes, les piles, thermomètres…depuis les années 1970, la production mondiale de mercure est donc passée de 10.000 à 2000 tonnes.
  • Selon l’OMS, les vapeurs de mercure provenant des amalgames dentaires représentent la principale source d’exposition mercurielle pour les populations occidentales. Toutefois, en 1997, l’OMS a organisé une réunion « d’experts » qui a confirmé linnocuité des plombages mercuriels !
  • D’après l’ordre national français des chirurgiens-dentistes, un patient porteur d’amalgame absorbe chaque jour 5 microgrammes de mercure relargués dans son organisme du fait des seules forces de mastication (données et recommandations, bulletin édité en 1999).
  • À Montpellier, 15 plaintes de patients du Dr MELET ont été déposées au doyen des juges d’instruction pour handicap à la naissance, atteintes neurologiques, épilepsie, dépression, intolérance aux odeurs, rectocolite hémorragique, stérilité, le point de convergence à ces diverses affections est la dépression du système immunitaire. Le Dr MELET a alerté le ministère de la santé, de l’environnement et plusieurs députés. Il considère que ce problème de santé publique a des répercussions plus graves que celles de l’amiante. Cellconform partage et soutien totalement ce point de vue.
  • En Allemagne 20.000 personnes ont participé à un programme de mesure de nocivité du mercure en bouche, en 1997, cela fut consigné sur le rapport de l’Institut de toxicologie de Kiel et diffusé en Europe, mais sans que les autorités françaises n’en tiennent compte !
  • L’Etat français de façon ambigüe ne reconnaît pas les effets néfastes du mercure en bouche !
  • Les matériaux dentaires comme les matériaux chirurgicaux ne sont pas testés légalement comme ils devraient l’être. Les autorités sanitaires françaises se satisfont de la norme AFNOR, laquelle est appliquée dans le milieu industriel, mais complètement décalée dans le domaine médical, ou alimentaire car elle ne pourrait même pas être utilisée pour le plus insignifiant des additifs alimentaires. Lesquels sont tous systématiquement testés en cancérogénicité, cytotoxycité, génotoxicité, tératogénicité… !
  • Le gouvernement Japonais a exclu le mercure pour les soins dentaires depuis de nombreuses années ; Les dentistes utilisent des composites et non des amalgames métalliques depuis de nombreuses années.
  • Le gouvernement suédois a pris en charge le remboursement intégral de la dépose de tous les amalgames mercuriel de la population qui en fait la demande.
  • Le gouvernement Norvégien a exclu en 2008 l’usage du mercure dentaire et son incorporation à tous les autres types de produits. Ce qui crée un précédent pour tous les autres pays de l’union européenne qui hésitent à prendre ce type de décision !
  • D’autres pays, l’Autriche, l’Australie, la Russie ont partiellement ou complètement interdit l’usage du mercure dentaire. Contrairement à la France, dans ces pays, les médias peuvent s’exprimer librement sur ce sujet. Des associations de patients intoxiqués au mercure peuvent également jouer pleinement leur rôle d’information et de défense.
  • Fin d’année 2007, la Commission européenne débattait sur l’opportunité de bannir le mercure de toute préparation destinée aux soins, et donc d’interdire l’amalgame dentaire, mais in fine sans aboutir à une interdiction.

Le mercure dentaire (inorganique) est impliqué dans la maladie d’Alzheimer, de Parkinson, alors que la tendance est de se focaliser sur l’aluminium. Le mercure méthylé de l’alimentation (poissons) renforce 50 fois plus l’action du mercure inorganique.

En homéopathie l’on notera la correspondance qui existe entre la thérapie des Mercurius et les signes probables d’une intoxication au mercure, d’origine inflammatoire, tels que décrits ci-dessus.

CONCLUSION Cellconform : le mercure associé aux déchets métaboliques absolus (MNO) issus d’une grande part de l’alimentation contemporaine est le problème de santé public n°1.

 

 

La réalité des faits sur les métaux lourds en bouche – PROBLEME DE SANTE PUBLIQUE n° 1

Contrairement à ce qu’affirme le corps médical français sur l’innocuité du mercure en bouche, le relargage du mercure dentaire est effectif pour 35 millions de français ayant en moyenne 3 à 4 amalgames mercuriel en bouche.

Revoir cette vidéo qui le démontre.

MAINTENANT la question est de savoir quoi faire avec les amalgames

Garder un amalgame mercuriel est évidemment très nocif car il y a dégagement de mercure chaque jour, lors de chaque mastication. Ce qui est dommageable pour la normalité du fonctionnement des rouages cellulaires, notamment ceux du cerveau.

Dois-je l’enlever ? À ce stade du sujet, la question est très pertinente, la réponse est oui. Mais à la condition de respecter scrupuleusement et en totalité la mise en œuvre de ce protocole, faute de quoi l’initiative non avertie conduira assurément à une situation pire que l’état antérieur.

 

PROTOCOLE DE DEPOSE D’AMALGAME MERCURIEL

Espacer de deux à trois mois, selon l’état physique ou psychique de la personne, la dépose d’un amalgame dentaire mercuriel. Ne pas entreprendre plusieurs déposes à la fois.

1er partie à négocier avec le dentiste

Le patient doit être protégé des inhalations par un masque au charbon.

Dans la bouche, la dent doit être entièrement isolée par un écran en plastique (digue), afin de ne pas avaler de mercure.

Le dentiste doit faire le moins possible usage de la fraise sur l’amalgame, tout en utilisant de l’autre main un aspirateur chirurgical puissant (il ne s’agit pas de l’aspirateur classique à salive) équipé d’un embout amovible de type clean-up de Suède.

NB : ces recommandations ont été prises après de nombreuses années de silence par les autorités sanitaires pour permettre la protection des dentistes et de leurs patients lors de la pose et dépose de composé mercuriel. Toutefois, elles ne sont appliquées que par une minorité de dentistes, si votre dentiste discute de la validité de ces recommandations, chercher un autre praticien. Proportionnellement à la population française, sachez aussi que les professionnels de la dentisterie sont les plus touchés par les maladies du mercure – CQFD.

2e partie à organiser par vous-même

Avant la dépose

3 semaines avant prendre 1gelule matin et soir d’ergyphilus (en pharmacie, 1 boite suffit, la conserver au réfrigérateur), renforce la flore intestinale pour faire barrière à la réabsorption du mercure relargué au cours de la cure de détoxification.

Le jour de la dépose

Le matin au réveil

: 2 ampoules de sélénium (en pharmacie), saliver et avaler.

: 1 comprimé de vitamine C acérola dosée à 500 mg, mieux 10g/jour d’acide L-ascorbique dans 1 litre d’eau avec du sucre roux biologique.

: 1 cuillère à soupe de sucre xylitol.

Chez le dentiste (dans la salle d’attente, 5 minutes avant la dépose)

: 6 à 10 gélules de charbon actif (en diététique ou en pharmacie)

Chez le dentiste après la dépose

: Prendre, en une seule prise, 3 ampoules de sélénium, se rincer la

bouche avec le Sélénium, et cracher surtout sans avaler.

Le soir

Avant le repas du soir, 3 gélules de charbon actif.

: 1 comprimé de vitamine C, mieux 5 g d’acide L-ascorbique dans un grand verre d’eau avec du sucre roux biologique.

: Après s’être lavé les dents, prendre 1 cuillère à soupe de sucre Xylitol – Pour obtenir du sucre xylitol (sucre extrait du bouleau).

PREMIERES CONDITIONS POUR PREPARER LA DETOXIFICATION

 

Nota Bene : Dans tous les cas, ne pas suspendre le traitement médical en cours

Par exemple dans le cas de Parkinson : ne pas interrompre le traitement allopathique, apport de dopamine, agonistes.

  • Faire une demande auprès de votre médecin généraliste pour un 1) test sanguin de recherche de Borélia (maladie de lyme) 2) pour la recherche de l’helicobacter pylori.
  • Faire une demande auprès d’un médecin spécialiste de la douleur pour obtenir la location gratuite d’un appareil d’électrothérapie (TENS). Il doit être équipé de deux canaux comportant chacun deux branchements, un pour une électrode positive (+) un pour une électrode négative (-) soit au total 4 électrodes disponibles, deux positives et deux négatives. L’appareil doit comporter au minimum un programme libre permettant d’ajuster à la demande tous les réglages adéquats. À l’issue d’une période de 6 mois le TENS pourra être acquis si votre mutuelle y participe – voir plus bas point n° 7.

L’environnement : l’impérative nécessité de désactiver le wifi

Une technologie sans fil combinant des ondes de hautes et de basses fréquences qui ont des effets néfastes au niveau intracellulaire et extracellulaire relativement à la perturbation de la signalisation cellulaire et des échanges endocriniens. Ci-joint un lien explicatif, ainsi qu’un deuxième lien pour procéder très facilement par vous-même à la désactivation sur la box de votre fournisseur d’accès, ici l’exemple de neuf box de SFR. Par la suite il faudra contrôler que le voyant reste éteint, car lors de réinitialisation ou de coupure de courant le wifi est automatiquement réinstallé.

Ne pas positionner d’appareil électrique (réveil, téléphone portable…) à proximité de votre tête, ou bien utiliser un interrupteur bipolaire sur chacun des appareils.

Ni Wi ni Fi !!!

Les solutions pour désactiver le wi fi

1- Equiper le téléphone portable d’un combiné téléphonique, surtout si vous parlez plus d’une minute – image ci-contre – afin d’être protégé des ondes de haute fréquence délétères pour les ensembles cellulaires – voir ici.

2- Désactiver le module – box – d’accès à internet et câbler tous vos appareils – ordinateur – Tv – etc. Pour se faire si votre fournisseur d’accès est orange voir ici – ou SFRFreeBouyguesDarty .

Si vous ne parvenez pas à désactiver cette fonction, se rapprocher de son fournisseur d’accès internet et noter la procédure afin de pouvoir la reproduire par vous-même en cas de coupure électrique et de réinitialisation automatique du wi fi, tout en surveillant que la désactivation permanente soit effective.

Régime alimentaire

Pendant toute la cure de détoxication, consommer des protéines animales et végétales à chaque repas, plus que d’habitude, ainsi que de l’huile d’olive, huile de colza et huile de sésame (250 ml) de qualité biologique avec du lin germé, du beurre et de la margarine de qualité biologique, de l’herbamare à sodium réduit, ainsi que des algues – par exemple ce mélange – plus que d’habitude. Faire une variation avec des pâtés végétaux, s’autoriser un repas de poissons de petite taille (anchois, sardines, maquereaux…) une fois par mois.

Les métaux lourds, particulièrement le mercure, se fixent dans l’organisme en prenant la place des minéraux qui le composent normalement.

Pour réussir l’évacuation et le transport du mercure et autres métaux lourds vers les émonctoires, cela nécessite de saturer les points de liaison/saturation cellulaire, dont les supports sont surtout les acides aminés et les acides gras. C’est pourquoi il ne faut surtout pas jeûner ou faire des semi-diètes pendant la période de détoxification, bien au contraire, il est nécessaire de bien manger à chaque repas principal qui sera enrichi de protéines, de lipides et de minéraux.

Pendant toute la cure : utiliser du petit lait cru de chèvre, un apport très utile de minéraux et d’électrolytes pour favoriser les échanges ioniques intracellulaires. Nous avons fait une recherche pour vous le procurer le plus près de chez vous : Ferme des Courmettes – Madame GABELIER – routes des Courmettes – 06140 – Tourrettes sur Loup – Tél : 04 93 59 39 93. Consommer un demi verre à chaque repas et le conserver dans une bouteille en verre fermée par aspiration de vide, ce qui permettra de prendre 2 litres (petit prix) à la fois, pour quinze jours d’utilisation, le conserver au réfrigérateur 2 semaines – pour faire un vide partiel dans la bouteille voir ici – Avant d’aller chercher le petit lait, faire un test d’étanchéité avec de l’eau dans les bouteilles, puis bien les sécher, se munir d’un glacière et des bouteilles pour le transport du petit lait.

Si l’on ne trouve pas de petit lait de chèvre, prendre pendant toute la cure de l’eau de Quinton isotonique – une ampoule par jour, saliver avant d’avaler. Ne pas saler la nourriture pendant toute la prise. En pharmacie – boite de 30 ampoules – prévoir 2 boites.

 

Pendant toute la cure et tout au long de l’année : consommer régulièrement de l’ail et du persil en mélange et ne pas le surchauffer. Utiliser de l’ail de qualité biologique qui n’est pas ionisé.

Pendant toute la cure : consommer une cuillère à soupe par jour de choucroute crue biologique, à conserver au réfrigérateur. Une autre source utile d’électrolytes.

Utiliser chaque jour 8 à 10 grammes d’acide L-ascorbique n’utiliser qu’une cuillère en matière plastique. 2 fois par jour, presser un demi-citron (synergie avec l’acide L-ascorbique) dans un grand verre, y ajouter suffisamment de sucre de canne biologique non cristallisé (en magasin spécialisé) pour que le mélange soit juste acidulé, ajouter avec la petite cuillère en matière plastique 4 à 5 grammes d’acide L-ascorbique, compléter avec beaucoup d’eau et bien mélanger avec la cuillère en plastique.

Des flatulences sont le signe normal d’une action sur le foie, sous la forme de chasse biliaire. En consommer toute l’année.

L’acide-L-ascorbique est entre autres le coenzyme de la dopamine-β-monooxygénase

– Pour le commander: m.breinbauer@gmx.de – Acide-L-ascorbique de qualité pharma, le meilleur rapport que nous ayons pu trouver, environ 20 € le kg port inclus.

Paiement pay pal – ou par virement bancaire : Bank Account : Postbank Nürnberg, BLZ 760 100 85 Konto – Nr : 88 21 95 853 IBAN : DE 27760100850882195853 BIC PBNKDEFF UID : DE 228482280 St. – Nr : 153 207 21455.


Ne jamais utiliser de lotion, de dentifrice au fluor, ni au titane, remplacer par un dentifrice biologique, ou WELLEDA en pharmacie, avec une brosse à dents

INAVA médium ou souple (brossage environ une demi-heure après repas).

 

Comment agissent les métaux lourds dans le milieu cellulaire

Les métaux lourds, notamment le mercure, se fixent sur un organite cellulaire, les peroxysomes qui fonctionnent en réseau. L’objectif de la détoxification consiste à libérer l’organite des acides gras à très longues chaînes carbonées à 24 atomes, piégés et liés par le mercure, lesquels ne sont pas dégradables par l’action enzymatique afin de rendre la dynamique de la respiration cellulaire à ce réseau.

Les produits et la méthode de détoxification, selon le Dr Dietrich KLINGHARDT

Nota bene : appliquer ce protocole de soins au premier stade, dès l’établissement du diagnostic de la maladie, augmente considérablement la possibilité de guérison, de rémission.

Protocole en trois parties

– Première période de 30 jours pour agir sur le milieu extracellulaire

– Deuxième période de 30 jours pour agir plus spécifiquement sur le milieu intracellulaire

– Troisième période à l’issue de la cure de détoxification des 60 jours

  • Il suffit de suivre précisément la posologie spécialité par spécialité pour ne pas interpréter le Protocole à sa façon – Voir plus bas – le tableau récapitulatif de la posologie des principales spécialités.

1 – Chlorella : C’est une algue verte parmi les plus anciens végétaux de la planète, aux multiples propriétés : principalement détoxique, antioxydant, purification et oxygénation du sang, stimulant du système immunitaire, action antiinflammatoire (arthrose, arthrite), restaure l’équilibre acido-basique, régularise les fonctions hépatique, préserve de la déminéralisation, de l’ostéoporose, combat la dépression, redonne de l’énergie pour surmonter les obstacles de la vie, donne du tonus, de la vitalité, aide contre la fatigue chronique, diminue le stress et l’anxiété.

Spécificité : une algue qui possède une membrane fibreuse cellulosique capable de s’ouvrir sous l’effet de l’acidité du milieu gastrique et de libérer ses composants. Cette membrane qui n’est pas assimilable par l’organisme, possède la particularité de fixer des éléments toxiques dont les particules métalliques des composants chimiques, puis elle est naturellement évacuée par les intestins qu’elle contribue à dynamiser et à nettoyer. Une algue de plus en plus connue pour ses propriétés détoxifiantes. Voir les Notes de ce lien du CNRS du 15/12/2010 qui précisent l’utilisation d’algues pour stimuler les neurones par la couleur.

Nous avons choisi la meilleure qualité de production existante, faite sous verre, avec de l’eau de source, contrairement aux productions asiatiques faites sans précaution à l’air libre et sans pureté avérée de l’eau utilisée.

Posologie :du premier au septième jour, prendre uniquement de la Chlorella : 3 comprimés de 300 mg, 3 fois par jour, matin, midi, soir. À partir du huitième jour, jusqu’au soixantième jour, prendre 7 comprimés, 3 fois par jour. À partir du 8e jour, toutes les deux semaines, prendre ponctuellement pendant deux jours consécutifs 48 comprimés dans la journée en 3 prises, puis revenir à 21 comprimés. Total de comprimés à prévoir : 1400.

2 – L’ail des ours, sous forme de teinture mère de la marque Suisse CERES. Il contient de nombreux composés soufrés (dessulfhydryle) qui oxydent le mercure, le cadmium et le plomb dans les parties extra cellulaires les rendant solubles dans les liquides interstitiels et lymphatiques (draineurs de l’organisme), tandis que l’action du sélénium qu’il contient protège les diverses substances du sang de la toxicité du mercure qui est relargué par la chélation.

Posologie :du neuvième au quatorzième jour, 2 gouttes 3 fois par jour 1/2 heure avant les repas, avec de l’eau ou un peu de jus de fruit pour masquer le goût caractéristique de l’ail. Si la tolérance est bonne, 3 gouttes 3 fois par jour du quinzième jour au vingtième jour. Si la tolérance est bonne, 4 gouttes, 3 fois par jour du-vingt-et-unième jour au vingt-sixième jour. 5 gouttes 3 fois par jour du vingt septième au trente-deuxième jour. Si la tolérance est bonne 6 gouttes 3 fois par jour du trente-troisième jour au soixantième jour. Total de gouttes de teinture mère à prévoir : 740.

3- La coriandre, sous forme de teinture mère de la marque Suisse CERES. Elle mobilise les métaux lourds dans le milieu intra cellulaire, en ouvrant les canaux ioniques des membranes cellulaires tout en réparant les dommages causés à l’ADN par le mercure, cela jusque dans les os et le système nerveux central. Prise isolément de la Chlorella et de l’ail des ours, son rôle de chélation se limite in fine qu’au niveau de deux émonctoires sur cinq : la peau et les poumons. C’est pourquoi elle doit être utilisée qu’en deuxième partie de la détoxification, à partir du trentième jour, une fois que l’action conjuguée de la Chlorella et de l’ail des ours aura fait son effet d’épuration sur le milieu extra cellulaire par les voies des liquides lymphatiques, via les trois autres émonctoires (foie – rein – intestin). Si l’on ne procède pas de cette façon, l’on réintroduit par déplacement de la zone intracellulaire vers la zone extracellulaire des métaux lourds dans l’organisme.

Posologie :à partir du trentième jour jusqu’au trente-neuvième jour : 2 gouttes 2 fois par jour – 1/2 heure avant les repas – dans un peu d’eau ou de jus de fruit. Du quarantième jour au quarante-neuvième jour : 3 gouttes 2 fois par jour. Si la tolérance est bonne du cinquantième jour au soixantième jour : 5 gouttes 2 fois par jour. Total de gouttes de teinture mère à prévoir : 200.

4- Huile essentielle de coriandre

Posologie :du trentième au soixantième jour : 1 goutte sur une fine gaze préalablement humidifiée à poser sur la paupière (préalablement protégée par un peu d’huile d’olive) sous l’électrode + (positif) du générateur de courant continu : 2 à 3 minutes en moyenne par jour. Total de gouttes d’huile essentielle : 120.

Autres applications : douleurs articulaires, maux de tête, quelques gouttes d’huile essentielle de coriandre sur la partie douloureuse pour obtenir un soulagement assez rapide.

5- Acide alpha lipon (ou lipoic) : il participe à déloger le mercure.

Posologie : du premier jour au soixantième jour, prendre une gélule de 250 mg 4 fois par jour, il est TRES IMPORTANT de répartir chaque jour la prise sur 4 périodes de la journée. par exemple : matin – midi – après-midi et soir – Total de gélules à prévoir : 240.

6- MSN : diméthyl-sulfone, cette base de soufre organique est assez rare dans l’alimentation du fait de l’exploitation intensive des terres agricoles et des pesticides, fongicides utilisés. Elle permet de se lier aux métaux lourds pour les déloger. Indispensable pour un grand nombre de réactions enzymatiques et hormonales, soutien du système immunitaire. C’est un complément nécessaire pour les articulations, le tissu conjonctif, cartilage, contre l’arthrose, l’arthrite, production de collagène, s’incorpore à la kératine des cheveux et des ongles, les renforçant, les rendant plus brillants. C’est un excellent élément pour lutter contre la fatigue chronique.

Posologie : du neuvième jour au soixantième jour, 1 cuillère à café 2 fois par jour.

7- générateur de courant type TENS pour application sur la tête – du trentième jour au soixantième jour.

Si l’appareil n’est équipé que d’un seul canal comprenant qu’une seule électrode (+) dans ce cas, l’on adjoindra un dédoubleur de façon à pouvoir utiliser deux électrodes (+). Il doit offrir plusieurs programmes, dont un programme libre permettant d’ajuster les diverses valeurs de fréquence, de durée et d’intensité d’impulsions au 1/2 milliampère (mA) près. Compte tenu de la résonnance naturelle en Hz des ions sodium Na+ (30 Hz) et des ions potassium K+ (17 Hz) intervenant dans l’activité membranaire des cellules, nous préconisons : 20 Hz – 50 µs – 2 à 3,5 Ma.

Nota Bene : Sur la base de cette vidéo , l’on comprendra que pour obtenir l’effet de chélation des métaux lourds piégés dans la cellule, la stimulation électrique introduite par le générateur de courant (TENS) doit être accompagnée d’une réaction chimique de ionisation agissant sur le potentiel électrique membranaire intracellulaire (électrochimie), notamment au niveau de la stimulation des canaux ioniques.

Or, sur des cellules occluses par des métaux lourds, cette réaction d’électrochimie (ionisation) ne sera acquise à un niveau optimal que par l’apport spécifique d’électrolytes. D’où l’importance d’inclure au protocole de chélation la consommation quotidienne du premier au soixantième jour de petit lait de chèvre, de choucroute crue biologique, et d’eau isotonique de Quinton – voir en première page – Régime alimentaire.

Dans le cas d’un appareil à simple canal, prévoir un dédoubleur permettant de positionner deux électrodes(+) une sur chaque œil. Positionner l’électrode (–) sur l’arrière de la tête, à la base du crâne.

Dans le cas d’un appareil à double canal, une électrode (+) sur chaque œil et positionnement des deux électrodes (–) une de chaque côté, à la base du crâne, juste au-dessus de la nuque, au plan horizontal – non pas au-dessus de l’autre – plan vertical. Prévoir un serre tête élastique pour maintenir les électrodes de l’arrière de la tête, mieux prévoir une paire de lunette de natation pour positionner les 4 électrodes à la fois.

A) Sur la base d’un programme existant, par exemple U5 de l’appareil de marque SCHWA – MEDICO de type TENS ECO 2, ou sur la base d’un programme libre d’un autre appareil de type TENS, voici les valeurs à programmer : 20 Hz (fréquence = nombre d’impulsions par seconde) et 50 µs (µs = microseconde = durée de l’impulsion électrique) – Régler l’ampérage de 2,5 à 3 mA maximum (mA = milli ampère = intensité de l’impulsion) commencer par 2 minutes à 2,5 mA pour les trois premiers jours, les jours suivants essayer 3 minutes à 2,5 mA.

Mise en œuvre des électrodes (+) : sur deux fines gazes préalablement découpées au diamètre de l’orbite – diamètre 30 mm ou légèrement inférieur – préalablement trempées dans de l’eau, puis essorées, déposer une goutte d’huile essentielle de coriandre au centre de la gaze. Appliquer chaque gaze sur chaque paupière avant d’y appliquer l’électrode (+) pour effet d’ionisation – voir la définition C. Pour protéger les paupières de l’huile essentielle, y déposer un très léger film d’huile d’olive.

Utiliser aussi une gaze humide mais sans huile essentielle sous chaque électrode (–). Les faire tenir à l’arrière avec le serre-tête élastique, ou mieux avec une paire de lunette de natation qui permettra de fixer tous les électrodes à la fois (l’avant et l’arrière). Si vous ne supportiez pas l’ajout d’huile essentielle de coriandre, malgré la protection des paupières avec de l’huile d’olive, dans ce cas utilisez seulement les gazes humidifiées comme indiqué ci-dessus.

Application : 20 Hz – 50 µs – les trois premiers jours, une séance de 2 minutes par jour avec le réglage d’intensité à 2,5 mA. Les trois jours suivants, une séance de 3 minutes par jour à 2,5 mA. Si le traitement est bien toléré, continuer à 2,5 mA. Sinon passer à une séance de 3 minutes à 2 mA – Dans tous les cas, ne pas dépasser 3 mA.

Nota Bene : si la partie A) du traitement électrique est incommodante (par exemple nausée…), suspendez là un à trois jours, tout en poursuivant la partie B) ci-dessous. Puis reprenez les parties A et B jusqu’à concurrence des trente jours.

B) À la suite du traitement A) : placer une électrode (+) sur le haut de la nuque et l’autre électrode (–) sur le bas de la nuque, cette fois au plan vertical, une au-dessus de l’autre réglage à 20 Hz – 50 µs – 3 à 3,5 mA – faire une seule séance de 6 minutes trois fois par semaine. Après les 3 premières minutes, inverser la polarité : mettre l’électrode (+) sur le bas de la nuque et l’électrode (–) sur le haut de la nuque – ne pas oublier de stopper l’appareil avant toute inversion de polarité – Il s’agit cette fois d’agir sur le passage de la moelle épinière pour stimuler et traiter la continuité du SNC.

Thérapie physique en complément de la thérapie biochimique

8- Méthode Gardelle – thermothérapie différentielle – c’est une méthode qui permet d’activer le système lymphatique tout en créant un déphasage des ondes à 180 °. Par la différence de potentiel entre une source de chaleur et une source de froid, les ondes de l’organisme se soustraient, ce qui permet en association à l’activation des liquides lymphatiques d’éliminer plus rapidement les toxines, notamment les métaux lourds. Une méthode peu connue puisqu’elle ne rapporte rien au plan financier.

Application : à partir du premier jour de détoxification, faire au minimum une séance de 2 heures, une fois par semaine. À partir du trentième jour, faire trois séances de 2 heures par semaine.

Modalités : étendre sur le ventre une petite serviette éponge préalablement trempée dans de l’eau très chaude, l’essorer, mettre par-dessus une bouillotte très chaude, couvrir le tout avec une couverture. Sur la tête, déposer un linge assez fin sur lequel l’on pose une vessie remplie de glace.

Autres applications : douleurs diverses (épaule, cheville, etc.) positionner simplement la vessie de glace sur la partie douloureuse ou à traiter, laisser toujours la bouillote chaude sur le ventre (sauf en cas d’appendicite – péritonite) laisser agir au moins deux heures.

9- Bains Salmanov : les glandes sudoripares sont dégradées par le mercure, la peau est un important émonctoire de par sa fonction et sa surface d’environ 2 m², à cause du type de vie moderne (sédentarité, alimentation dénaturée, acidose tissulaire, air vicié…) et plus l’on avance en âge, plus les milliers de kilomètres de capillaires s’obstruent. Il faut donc aider à l’élimination des toxines par cet émonctoire doté d’un très important réseau de capillaires, plus long que nombre de réseaux routiers !

Application : à partir du trentième jour de détoxification, faire au minimum un bain par semaine.

Modalités : avoir une baignoire, se munir d’un thermomètre et d’un compte minutes. Mettre une serviette sur le fond de la baignoire pour ne pas glisser car l’émulsion rend le socle glissant. Préparer dans une bouteille d’eau très chaude (60°c) 50 ml de produit, un mélange mixte jaune + blanc (25 ml de chaque) si la tension artérielle est comprise entre 11 et 16, soit le flacon jaune (50 ml) si la tension artérielle est supérieure à 16.

Ne pas mouiller les muqueuses. La térébenthine est un peu agressive pour les parties sensibles du corps, s’en protéger en mettant de la vaseline sur les testicules ; pour la femme sur la partie intime. Durée du bain de 15 à 20 minutes à 40 °c. Très important à la sortie du bain, sans se rincer, ni s’essuyer, enfiler un peignoir de bain et se mettre sous la couette pendant 30 minutes, car la sudation qui s’en suit permet de produire 75 % du travail sur les capillaires.

Traitement facultatif : des infiltrations de DMPS au niveau des points d’acupuncture de l’intestin grêle. Pour ce faire, demander au médecin traitant une ordonnance pour 2 ampoules de DMPS à commander en Allemagne : pharmacie Anker Apotheke sise à Kehl – tél : 00 49 / 78 51 23 97. Il faut aussi trouver un médecin acupuncteur qui accepte de faire ce type de traitement.

Voici les coordonnées d’un médecin allemand qui pratique ce type d’injection : PRAXIS FÜR ALLGEMEINE + KOMPLEMENTÄRE MEDIZIN DR. MED. Stefan BIRRER – METALLSTRASSE 17, 6300 ZUG – TELEFON : 041 712 27 27 – FAX: 041 712 27 28

 

Lien des thérapeutes appliquant la méthode Klinghardt en Allemagne – Autriche – Suisse

http://www.ink.ag/fuer-patientinnen/therapeutinnen-vor-ort/in-der-schweiz/index.html

TROISIEME PERIODE, à l’issue de la cure de détoxification de soixante jours

10- Méthylcobolamine : un apport nécessaire aux neurones, du fait que les métaux lourds bloquent la synthèse de la transformation de vitamine B12 en méthylcobolamine.

Posologie :1 comprimé par jour à laisser fondre sous la langue (sublingue) – jusqu’à épuisement du contenu.

11- DMAE : diméthyléthanolamine, précurseur de l’acétylcholine, un neurotransmetteur qui s’associe avec la dopamine, l’adrénaline, la sérotonine, la noradrénaline.

Posologie :1 gélule 2 fois par jour – jusqu’à épuisement du contenu.

12- Carnosine : se concentre dans le cerveau et le protège de la glycation, des liaisons croisées, de l’oxydation, de l’exitotoxicité. Protège les capillaires cérébraux des plaques Bêta amyloïde du cerveau (fréquentes chez Alzheimer) et des chaînes lipidiques oxydées. Accroît la longévité des cellules sénescentes, favorisant leur division. Permet de réduire jusqu’à 85 % la péroxydation des lipides cérébraux, activité antioxydante, protectrice de la superoxyde dismutase dans le cerveau.

Posologie : 3 gélules de 500 mg par jour – jusqu’à épuisement du contenu.

13- Silice organique – après la cure de détoxification – L’utiliser de façon continue, car à cause de l’utilisation abusive des terres agricoles, notamment de la monoculture (même en bio), de l’usage insensé de pesticides, fongicides… les minéraux du sol se sont épuisés, de surcroit la grande majorité de la microflore, incluant l’action des lombrics, est morte, autant d’éléments vivants qui concourent à l’élaboration de la silice dans les plantes, les céréales, etc. Or la silice est indispensable au bon fonctionnement des articulations et du cerveau… Celle qui est la plus efficace est tirée de la prêle. Posologie : une cuillère à café (en matière plastique) 2 fois/jour, saliver avant d’avaler.

La poudre de sève de bambou offre un intérêt pour les soins du visage.

COMMANDE DES PRODUITS et quantité correspondante à la posologie :

1- Chlorella marque Echlorial : http://www.echlorial.com/shop/Chlorella-en-comprimes_l1.html

Commander 1 boite de 1167 comprimés + une boite de 334 comprimés, soit au total 1501 comprimés.

2- Ail des ours, teinture mère, marque CERES – Suisse : Pharmacie des eaux vives – Genève – Suisse Tél : 00 41 22 736 15 01 – paiement uniquement par carte bancaire Visa ou Mastercard – Commander 2 flacons de 20 ml.

3- Coriandre, teinture mère, marque CERES – Suisse : Pharmacie des eaux vives – Genève – Suisse Tél : 00 41 22 736 15 01 – paiement uniquement par carte bancaire Visa ou Mastercard Commander 1 flacon de 20 ml.

4- Huile essentielle de Coriandre, marque Oshadhi – Suisse : Pharmacie des eaux vive – Genève – Suisse Tél : 00 41 22 736 15 01 – paiement uniquement par carte bancaire Vis ou Mastercard. Commander 2 flacons de 10 ml,en même temps que 2- et 3-.

5- Acide alpha lipoic – marque Smart City – Luxembourg – Tél : 0800 666 742 – paiement par carte bancaire Visa – MasterCard – American express. Commander 4 boites de 60 gélules.

6- MSN-dimethyl sulfone – marque Smart City – Luxembourg – Tél : 0800 666 742 – paiement par carte bancaire Visa – MasterCard – American express. Commander 1 boite de 200 grammes – en même temps que

7- Générateur de courant – TENS – SCHWA-MEDICO – France– 30 rue Joffre, 68250Rouffach. Tél : 03 89 49 73 61 – modèle TENS ECO 2 – valeur 250 € environ

Nota Bene : Si votre statut le permet, cet appareil peut être remboursé par la sécurité sociale et votre mutuelle à l’issue d’une période de location de 6 mois, sur la base d’une ordonnance délivrée par un médecin spécialiste de la douleur (hôpital ou secteur privé) se renseigner d’abord auprès de votre médecin traitant.

8- Ne nécessite aucune commande : si nécessaire se fournir en pharmacie d’une bouillotte et d’une vessie pour la glace.

9- Bains Salmanov – Vedamed – ARKTIKAIA Tél : 02 47 91 54 57.

Commander un flacon blanc + un flacon jaune si votre tension est comprise entre 11 et 16 – pour 20 bains. Commander deux flacons jaunes si votre tension est supérieure à 16 – pour 20 bains.

10- Méthylcobolamine – après la cure de détoxification – marque Smart City – Luxembourg – Tél : 0800 666 742 – paiement par carte bancaire Visa – MasterCard – American express. Commander 1 boite de 100 comprimés – utiliser jusqu’à épuisement et renouveler si nécessaire.

11- DMAE – après la cure de détoxification – marque Smart City – Luxembourg – ( 0800 666 742 – paiement par carte bancaire Visa – MasterCard – American express. Commander 1 boite de 150 comprimés – utiliser jusqu’à épuisement et renouveler si nécessaire.

12- Carnosine – après la cure de détoxification – marque Smart City – Luxembourg – Tél : 0800 666 742 – paiement par carte bancaire Visa – MasterCard – American express. Commander 1 boite de 100 comprimés – en même temps que 10- et 11- – utiliser jusqu’à épuisement et renouveler si nécessaire.

13- Yves Baccichetti Tél : 06 50 62 86 90 – le matin de 9 à 12h.

Alimentation et boisson

Partir du principe simple : plus la cuisson est longue, plus elle est intense en température, plus elle mauvaise au niveau de l’assimilation cellulaire.

N’utiliser aucun ustensile de cuisine contenant de l’aluminium, du PTFE (antiadhésif) du silicone (moule à gâteaux), ne jamais cuire en papillote d’aluminium, ni aux microondes, limiter les barbecues, acheter des aliments non transformés, pas de produits laitiers industriels, uniquement du soja fermenté type miso… de qualité biologique.

Aliments spécifiques à préférer

Fruits rouges, riches en antioxydants (flavonoïdes) – ne pas consommer de fraises traitées massivement aux insecticides, pesticides, ni de pommes tout aussi massivement traitées, jusqu’à 20 traitements successifs. Des mélanges de fruits rouges surgelés de qualité biologique, surtout les myrtilles, sont disponibles dans le commerce. Roy Alcalay, Berries May Contain Potent Weapon vs. Parkinson’s, Journal of Neurology –

Pour éliminer rapidement la bactérie hélicobacter pylori (voir la demande de test à faire en première page) dont les toxines peuvent causer des dommages cérébraux responsables du développement de la maladie de Parkinson, faire un traitement à base d’extrait de pépins de pamplemousse, mais pas n’importe quelle formule, faute d’échec assuré, voir pourquoi icicommander ici. Ou utiliser l’association de cumin – de propolis jaune comprimés, ou de propolis sous forme liquide avec ou sans alcool – de thym – d’origan, cette fois pour seulement inhiber cette bactérie.

Du romarin riche en antioxydants pour soigner les problèmes gastriques liés à Parkinson. Une plante capable de cicatriser la muqueuse gastrique. Préparation : laisser macérer 50 gr de romarin frais haché + 25 gr de romarin en poudre et une cuillère à soupe de sucre de canne non cristallisé (facultatif), mettre le tout dans un litre de vin rouge ou rosé, laisser macérer une semaine, consommer avant les deux principaux repas.

Privilégier le riz semi-complet de qualité biologique riche en silice, très utile pour les articulations et le cerveau (penser au silicium des ordinateurs). Ainsi que le pain à base de sarrasin, à base de petit épeautre. Consommer régulièrement du curcuma puissant anti-inflammatoire, du poivre en grains, au moulin, de qualité biologique, des algues marines – par exemple ce mélange – de l’herbamare à sodium réduit, des graines de sésame riches en lignanes, renforce l’action de la vitamine E, des épinards biologiques surgelés, riches en vitamine B, ainsi que du germe de blé de qualité biologique, du lin germé SFB, un peu de chocolat biologique noir uniquement à 70 – 85 %, du vin rouge biologique, du jus de pomme biologique en bouteille de verre, agit sur l’humeur le bien être, du vinaigre de cidre biologique – Demeter. Boire l’eau du robinet après filtration à l’osmose inverse, dans un contenant d’un litre ou plus ajouter quelques grains de gros sel biologique afin d’apporter les minéraux utiles – voir aussi en première page régime alimentaire.

Les polyphénols (antioxydants) du thé vert et les vertus anti-inflammatoires de l’ortie (sèche) sont à utiliser régulièrement. Choisir parmi : Bjorg, thé vert bio – Floressance (vital) du Yunnan – Guayapi thé vert bio – la route des comptoirs, bio jasmin – la vie claire, jardin koya bio – les jardins de gaïa, Yunnan bio – Lord Nelson (lidl) thé vert – Naturland Artisans du monde, Darjeeling bio – Plantasia, sérénité bio au jasmin – Romon nature, thé vert – Tchaé lipton, au jasmin et Tchaé lipton grunpowder – Tchaé lipton Orient – Tetley, thé vert – Twinings of London, Jade – Vitathera, thé vert bio.

Produits à limiter ou à ne pas consommer

Limiter le café qui sécrète des acides qui agressent la muqueuse intestinale.

  • Additifs alimentaires contrariant la fixation de la vitamine B

E220, E221, E222, E223, E224, E225, E226, E227.

  • · Additifs alimentaires irritant pour le tube digestif
    E220, E221, E222, E223, E224, E225, E226, E227, E460, E461, E462, E463, E464, E465, E466, E470, E471, E472, E473, E474, E475, E476, E477

Ne pas consommer

Ne pas utiliser d’aliments ou de préparations alimentaires contenant du glutamate de sodium, un additif exhausteur de goût aux diverses appellations trompeuses– en faire un liste à conserver sur soi – qui détruit les neurones, très largement utilisé par l’industrie agroalimentaire, être très attentif lorsque l’on choisit un aliment, surtout les préparations alimentaires industrielles qu’il faut proscrire.

les gros poissons (thon – saumon…), ni le Tonga, plus généralement tous les poissons provenant d’Asie. Pas de bâtonnets de poisson – surimi – 20.000 tonnes par an en France – faits à base de gros poissons (requin, espadon…) et de glutamate de sodium.

Exemple de conseil personnalisé pour l’ostéoporose

  • Ne consommer aucun produit (lait, et lait écrémé, yaourt, crème, fromage) à base de laitage de vache – seule exception le beurre non cuit, de qualité biologique.

14- SILICEA 30 CH : 1 dose par mois pendant 6 mois. Faire prescrire par le médecin – en Pharmacie.

15- Calcaire de Versailles D8 – dechélateur lymphatique : capacité à libérer des catalyseurs présents dans l’organisme mais captifs de grosses molécules incluant divers polluants de l’alimentation, de la pharmacopée chimique)- 1 ampoule au lever – Faire prescrire par le médecin – en Pharmacie.

16- Bio-aragonite (restructuration de l’os) – 1 pulvérisation nasale matin et soir – commander ici.

17- Ne jamais utiliser de traitement hormonal pour l’ostéoporose, ils sont cancériniques dans les cinq ans.

18- Faire pratiquer une densimétrie osseuse, un système d’analyse simple et non traumatisant.

Se détoxifier de métaux lourds comme le mercure provoque dans un premier temps certains désagréments (courbatures, céphalées, nausées, palpitations…) irritabilité, excitabilité et une phase probable d’infection. Probablement un état pire que celui dans lequel on se trouvait même après la dépose sécurisée du mercure des amalgames dentaires. C’est parce que les divers métaux lourds préalablement fixés dans les cellules, notamment dans le système nerveux central, sont libérés du milieu cellulaire. Au fil des années, ces métalloïdes ont été accumulés dans les ensembles cellulaires par les vaccinations multiples – les amalgames dentaires – l’alimentation – l’environnement professionnel – un éventuel empoisonnement – et au cours de l’application de ce protocole, voici qu’ils sont libérés à dose massive en quelques semaines seulement. Ne pas se décourager, c’est le signe de la détoxification effective, simplement suspendre un à trois jours la cure de détoxification.

Exemple de réponses personnalisées faites sur la base du questionnaire Cellconform

  • Plus de thon en boite – Plus de gros poissons. Possibilité d’augmenter la consommation d’œufs de bonne qualité (fermier – Bio, sigle bleu-blanc-cœur…) 6 œufs par semaine, par personne, de préférence à la coque, mollet, au plat, en omelette peu cuite, éviter les œufs durs.
  • Espacer les cuissons longues pour les viandes et pour tous les autres ingrédients.
  • Selon son goût, l’on peut consommer de temps en temps du jambon cuit, choisir du jambon label à l’os, non sous vide, et plus généralement de la charcuterie crue de très bonne qualité.
  • Augmenter la portion de viande à 150 gr minimum, en cuisson courte.
  • Pas de fromage cuit, sauf parmesan de temps en temps. Pas de crème à base de lait de vache.
  • Fromage frais exclusivement de brebis, chèvre, de qualité label ou biologique et du beurre biologique.
  • Remplacer la crème fraîche de vache par de la crème d’avoine, crème de riz.
  • Consommer des céréales plus souvent, la base étant le riz semi-complet en alternance avec du riz blanchi, quinoa, fonio. Pain de petit épeautre, de sarrasin de qualité biologique fait au levain, éviter le plus possible le pain de blé, l’avoine, sauf le lait d’avoine, prendre des biscuits à base de petit épeautre, des biscottes à base de sarrasin.
  • Ne pas utiliser les confitures, même bio, avec le pain, les biscottes, autres céréales, c’est une opposition d’assimilation entre sucre rapide et sucre lent. Les confitures peuvent être mélangées par exemple avec du yaourt de soja, mais le soja non fermenté est à consommer qu’occasionnellement. D’une façon générale, préférer le miel, sirop d’agave, d’érable, crème d’amande complète, crème de sésame, crème de noisette l’hiver, pâte à tartiner au chocolat mais sans lait, de la marque jean Hervé.
  • Aucune préparation de desserts lactés industriels.
  • Consommer principalement du sucre de canne non cristallisé, secondairement cristallisé.
  • Jus de fruits du commerce uniquement frais, au rayon frais et de qualité biologique, mieux les préparer soi-même.
  • Utiliser quasi exclusivement des conserves alimentaires en contenant de verre.
  • Utiliser en plus de l’huile d’olive de qualité biologique, de l’huile de sésame, de colza et des margarines de qualité biologique.
  • Utiliser exclusivement des épices de qualité biologique car la plupart des autres sont ionisées.
  • Utiliser du vin rouge de qualité biologique, même s’il contient un peu de sulfite.
  • Commencer la journée par une boisson type chicoré à l’eau ou avec du lait de riz, du lait d’avoine. Mais pas de café, ni thé à jeun, pas de jus d’orange en brique, prendre biscottes de sarrasin, pas de blé.
  • Continuer à consommer en moyenne une banane bio, pour l’apport de potassium.
  • Ne pas dépasser la température de 150 ° C pour les cuissons au four.
  • Comme ustensile antiadhésif n’utiliser qu’un revêtement en céramique, de préférence une fabrication française, Téfal par exemple.
  • Comme anti transpirant naturel, passer sous les aisselles du bicarbonate sur un gant bien humide.
  • Pas de dentifrice au fluor, au titane, mais un produit biologique ou la marque Welleda.
  • Pour les envies de sucreries, choisir parmi les produits biologiques, biscuits au petit épeautre, chocolat noir (pas au lait).
  • La tête qui tourne peut-être à cause d’un oreiller trop haut, trop mou. Par ailleurs, se couvrir la nuque jour et nuit notamment l’hiver et en faisant du sport. Pour redresser une courbure de la colonne vertébrale au niveau des cervicales: adopter une bonne posture la nuit et le jour, et faire des exercices de redressement sur un petit banc de musculation, pullover (ne pas trop cambrer les reins) et écartés – avec de petites haltères de 1 à 2 kg – faire ces deux mouvements lentement, les bras non tendus, mais demi-fléchis.
  • La perte de cheveux sera très probablement stoppée par le protocole de détoxification, les cheveux, la peau, les ongles vont se renforcer.
  • Les crampes, douleurs, moindre résistance musculaires, articulaires et les troubles du sommeil, la fatigabilité, transpiration abondante (la cause, les glandes sudoripares dégradées par le mercure) devraient cesser avec le protocole de détoxification, l’apport du chlorumagène matinal, de soufre organique MSN (point n° 6) et les bains Salmanov.
  • Le protocole devrait renforcer le système immunitaire, leucocytes – lymphocytes.
  • Il faudra reparler de l’Ostéoporose et des céphalées, 2 à 3 mois après le protocole de détoxification.
  • Insecticide : uniquement à base de pyrèthre végétal, ou d’autres substances naturelles.
  • Supprimer l’utilisation d’ondes wifi.

À votre écoute pour toutes informations complémentaires,

Votre Conseiller Cellconform – C. ROUAS

 

 

Du même auteur le livre « la face cachée du mondialisme » présenté sur le site www.crisemajeure.fr

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer la source et le site: http://www.elishean-aufeminin.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2018/ Elishean au Féminin

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.