A la une THÉRAPIES alternatives

Guérir en dialoguant avec le virus….!!!

Protéodies : vers une thérapeutique ondulatoire

La médecine ondulatoire est une nouvelle discipline de la médecine naturelle qui utilise la protéodie, ou le rôle de la musique dans les processus de vie, d’après les recherches du physicien Joël Sternheimer.

Avec les ondes d’échelles, Joël Sternheimer montre qu’il est possible de guérir d’une pathologie non pas en éliminant le virus, mais en dialoguant musicalement avec lui. (Nous sommes très très très loin de Monsieur Pasteur !)

Par exemple on a remarqué que dans les notes des paroles de » j’ai trouvé l’eau si belle » de » À la claire fontaine » correspondent à une protéine qui dénitrifie l’eau.

Plus généralement, on observe que si un patient trouve un sens à une mélodie, s’il la trouve logique, belle, si elle est en résonance avec lui, c’est l’expression de son besoin pour cette protéodie à ce moment.

En ce sens, la » mesure » se traduit par une forme de dialogue entre le sujet et » l’objet » qui est à l’origine de la pathologie. L’amplitude de l’effet est d’ailleurs corrélée avec l’ampleur de la réaction subjective du patient. Par contre, il se peut très bien que, plus tard, le patient n’ait plus besoin de cette protéodie ; il la percevra alors très différemment, ce qui peut aller jusqu’à être incapable de la reconnaître quelques temps plus tard.

Les exemples de résultats positifs à l’écoute de protéodies sont nombreux. Ainsi le cas d’une personne, quasiment aveugle et sourde : » Cette personne n’entendait plus que dans la bande des 8 kHz, là où nous entendons qu’un sifflement. Elle était également aveugle, ne voyait plus que les ombres. Avec l’aide d’un acousticien, elle a écouté la transposition de deux protéodies : celle de l’endorphine et celle du cytochrome dans la bande des 8 kHz. À l’écoute de la protéodie d’endorphine, qui favorise normalement l’endormissement, elle a eu des nausées ; par contre à l’écoute de la protéodie du cytochrome, elle s’est écriée : « Mais… je vois… je vois du bleu ! » Effectivement, il y avait des volets bleus devant elle. Elle avait retrouvé un début de vision « .

Le « Canon » de Pachelbel est relié aux proto-oncogènes!

La caractéistique du « Canon » se trouve dans les huit notes du début. Ce thème mélodique est répété sous diverses formes dans tout ce morceau de musique. La protéine d’activation de la GTPase, ou GAP, correspond à ce thème mélodique. En fait, le thème de la mélodie de GAP est, comme peut le comprendre sur les partitions ci-jointes, une variation du thème mélodique caractéristique du « Canon » de Pachelbel.

La GAP a une fonction d’inactivation des proto-oncogènes de la famille ras. Puisque les proto-oncogènes sont liés à la division cellulaire, on pense que quelques mutations partielles peuvent causer la prolifération anormale de cellules, qui produit un cancer. En fait, on trouve des mutations dans les proto-oncogènes ras pour 30% des cancers du poumon, 40% de ceux du colon, et même 80% de ceux du pancréas. Par conséquent, si on favorise la synthèse de GAP, l’activité des proto-oncogènes est réduite et le développement des tumeurs sera inhibé.

Inversement, selon les observations de thérapeutes musicaux qui ont utilisé le « Canon » de Pachelbel, certains types de stress peuvent stimuler des protéines ras, qui sont produites selon les codes des proto-oncogènes ras, et favoriser le développement de certaines tumeurs. Ils ont aussi observé qu’un certain nombre de maladies autres que des tumeurs peuvent être liées aux proto-oncogènes. Tout ceci correspond exactement à ce que les biochimistes commencent à mettre au clair, d’un point de vue scientifique.

Le « Canon » de Pachelbel a donc une fonction de réduction du stress et d’empêchement du développement de certains cancers et d’autres maladies reliées au stress.

Des résultats ont également été obtenus dans les cas du cancer. Ici encore, on constate que c’est l’organisme qui trouve sa propre stratégie. En effet, suite à l’écoute de protéodies, plusieurs effets ont été observés, qui ont été mis en évidence par des analyses cytologiques. » Dans les meilleurs cas, rapporte Sternheimer, il y a réversion des cellules tumorales vers la normale : ce qui signifie qu’il ne faut pas forcément les détruire. Dans d’autres cas, les défenses immunitaires se sont réveillées. Mais dans tous les cas, c’est l’organisme qui fait le choix : pas le médecin « . Médecin auquel il peut toutefois arriver d’intervenir d’une manière pour le moins inattendues : » parfois, il arrive qu’en présence de la personne qui souffre, la mélodie vienne d’elle-même, c’est d’ailleurs ce processus qui est à l’œuvre dans les chants destinés à provoquer la guérison dans les traditions chamaniques « . (Voir le livre de Mircea Eliade : Le chamanisme et les techniques archaïques de l’extase. Dans le chamanisme, la manifestation du Sacré peut se trouver dans une pierre, ou dans un arbre. Voir aussi la figure du koilon à la page Temps).

En ce qui concerne la démocratisation du procédé, les Japonais ont été les premiers à franchir le pas d’exploiter ce processus dans une dimension thérapeutique. Après une étude pilote au Department of Medical Science de la St Marianna University de Kawasaki au Japon, de 2000 à 2004, une consultation a été ouverte au public en janvier 2005 à la Joshi-Idai université de Tokyo. On y étudie la corrélation entre le goût prononcé des malades pour certains passages de certaines chansons, et les molécules protidiques leur correspondant, avec d’intéressants résultats.

L’inventeur a également émis une mise en garde pour les personnes souhaitant reproduire ses expériences recommandant de manier ces séquences sonores avec précaution car elles peuvent affecter l’homme. « Ne demandez pas à un musicien de les jouer », dit-il. En effet, l’un de ses musiciens aurait eu des difficultés respiratoires après avoir joué le morceau du cytochrome C…

Il est bien connu que Mozart favorise la production de lait chez les vaches.

La raison de ce phénomène n’est pas bien étudiée et l’explication est donnée simplement comme: « La musique doit avoir fait les vaches à l’aise, ce qui leur a contribué à produire du lait».
Toutefois, selon la théorie de la «musique des protéines» proposé par le Dr Sternheimer, ce phénomène peut bien s’expliquer.

La prolactine est connue comme étant une protéine qui favorise le développement des glandes mammaires et la sécrétion du lait. C’est une hormone stimulante des glande mammaires. Le Dr Sternheimer pensé de traduire en mélodie la prolactine. Comme prévu, le passage de la musique de Mozart généralement était vraiment inclus dans la mélodie correspondant à la prolactine.

La prolactine est, pour les êtres humains, aussi une hormone de stress qui est produite sous contrainte de fatigue mentale ou physique afin d’en atténuer les effets.

En stimulant la production de cette hormone, nous pouvons ainsi essayer de protéger nos corps. Par conséquent, la mélodie qui stimule la synthèse de prolactine peuvent avoir des effets favorables pour guérir l’ulcère causés par le stress.

Le brevet de Joël Sternheimer inclut aussi des mélodies pour le cytochrome oxydase et le cytochrome C, deux protéines entrant en jeu dans la respiration. Il inclut également des séquences sonores pour la troponine C qui régule l’absorption de calcium dans les muscles. Enfin, il existe un morceau pour inhiber la chalcone synthase, enzyme intervenant dans la fabrication des pigments végétaux.

L’idée que le son puisse avoir un effet curatif sur l’homme est actuellement explorée par un certain nombre de scientifiques indépendants aux quatre coins du monde. Connaître l’effet du son sur les protéines offre aux professionnels de la santé un aperçu de ce que pourraient en être les avantages pour l’homme. Outre les facteurs économiques favorables, la vitalité accrue des substances végétales peut avoir un impact positif sur tous les humains qui les consomment.

D’après un article du journal NEXUS n° 48 de janvier 2007

http://www.neotrouve.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer la source et le site: http://www.elishean-aufeminin.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Elishean au Féminin

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.

Pages et Articles Phares