Météo-Astro

Pleine Lune en Cancer – 25 Décembre 2015

par Michka

Bonjour mes amis et Joyeux Noël !

noel

Il est rare que la Pleine Lune coïncide avec Noël mais c’est le cas pour la dernière pleine lune de l’année.

Je suis vraiment heureuse de partager ces heures avec vous, au sein de ce petit groupe que nous formons, animé des mêmes élans du cœur, du même désir de transformation et de l’envie de comprendre ce qui se passe en nous (et autour de nous) avec nos questionnements et émotions, tout cela nous permet de nous soutenir mutuellement.

Traditionnellement Noël rassemble les familles et les gens en général, il appelle à une trêve pour faire la paix mais, par contraste, ce peut être un moment qui rend encore plus tristes ceux qui sont défavorisés, seuls, démunis, ou qui vivent dans un pays en guerre. Dans le contexte mondial et universel actuel, Noël a des accents particuliers. Regardons ensemble ce que les astres nous disent, voulez-vous?…

PL-DE-NOEL

La lune en Cancer :

Elle y est chez elle car elle est l’astre maître de ce signe, elle y est entrée hier et y restera tout le week-end ; elle était en opposition avec le soleil dans l’aspect de Pleine Lune, vers onze heures du matin, soit midi, heure de France ce vendredi 25 décembre. La lune est l’astre du féminin, symbolique du Yin, de la passivité et de l’eau, de l’imaginaire et du rêve, ce qui augmente l’émergence des choses cachées dans notre inconscient. Durant ce moment et plus encore parce que la Pleine Lune est le jour de Noël, fête qui évoque pour beaucoup la magie et l’émerveillement, l’énergie Cancer nous rend réceptifs et délicats. Elle se rattache à des souvenirs de notre petite enfance, mais aussi à des mémoires qui sont inscrites en nous depuis bien plus longtemps que notre propre incarnation, dans notre ADN. C’est pourquoi nous pouvons nous-mêmes nous surprendre à être très sensibles, peut-être nostalgiques, peut être émerveillés et émus, peut-être même déprimés. Comme c’est un peu toutes ces émotions-là que je capte avec mes petites « antennes » j’aimerais vous partager cela d’emblée. Je suis à peu près certaine que d’autres personnes sensibles apprécieront que je confie ici ma propre vérité avec mes mots, cela peut les aider à se sentir moins isolées. Entendez, s’il-vous-plaît, que c’est mon expérience que je partage et qu’il n’y a pas de conseils ni de ligne de conduite à suivre dans mon exemple.

Depuis quelques jours, j’ai senti s’insinuer en moi une forme de résistance à l’ambiance festive, au déballage commercial, à la profusion des publicités et des promotions destinées mettre sur nos tables de consommateurs toutes sortes de nourritures, d’alcools, de produits sophistiqués… et sous le sapin des cadeaux high tech, ou des objets lus que superflus…C’est chaque année à peu près pareil, nos boîtes aux lettres sont pleines de tentations, les rayons des magasins regorgent de victuailles et je n’ai pas l’habitude de me sentir mal pour autant. Je continue à vivre selon mes valeurs sans porter de regard critique sur ce qui se passe en dehors de mes choix.

Ayant beaucoup de discipline et n’aimant pas me laisser aller (Qui se reconnaît aussi là-dedans pour le « self control »?), j’ai d’abord tenté de lutter contre cette impression désagréable que je ne comprenais pas et je me suis fait la remarque que ce n’était pas bien de déconsidérer l’ambiance des autres (oui, j’ai de ces reliquats de l’ancien temps où je me crois encore obligée d’être politiquement correcte et de suivre le mouvement quand tout le monde va dans le même sens). Comme c’était de plus en plus étouffant, j’ai changé de regard sur moi, je sais que la première chose à faire est toujours d’accepter ce qui se passe en nous, même si cela nous semble une singularité déplacée par rapport au contexte : ne pas tenter d’y résister ou de faire bonne figure est le pas décisif qui va tout changer.

Dès lors que j’ai accueilli ces impressions qui m’éloignaient de l’ambiance collective, j’ai senti que je préférerais rester seule et en retrait pour Noël car mon humeur ne pouvait pas coller aux invitations impliquant une intensité débordant largement ce que je suis à même de supporter émotionnellement et nerveusement. Il en va de même pour mon mode de vie qui ne peut pas s’accommoder de ces débordements traditionnels, mon corps se rebelle de plus en plus et demande des aliments sains et simples. Donc en acceptant pleinement ce que nous ressentons dans ce moment de Pleine Lune et en le verbalisant si besoin, nous pouvons ensuite nous sentir mieux (protégés et en sécurité) pendant ces quelques jours de réceptivité accrue, sans nous exposer à une inutile dureté. Et il devient plus facile d’utiliser le positif de cette sensibilité « à fleur de peau » pour canaliser nos intuitions dans nos projets créatifs, l’imaginaire devient alors notre muse et notre inspiration, c’est aussi notre petite voix intérieure qui nous guide vers les transformations les plus adaptées à notre vie intime et intérieure. C’est la voix de notre petit/e enfant intérieur/e qui désire concrétiser ce que le passé n’a pas permis. L’énergie du Capricorne peut nous servir dans ce sens.

Le soleil en Capricorne :

Le solstice d’hiver nous a fait pénétrer dans l’énergie du Capricorne, premier signe de la saison d’hiver dans l’hémisphère Nord alors que c’est le début de l’été dans l’hémisphère Sud.

Le soleil, qui fait face à la lune, rayonne au contraire d’elle une énergie structurée, solide et stable, sans émotions ni fluctuations. Le Soleil symbolise le masculin en nous, le Yang, l’activité et le feu, la puissance, la volonté et l’ambition. Dans ce signe du Capricorne qui désigne l’élévation par l’effort, le désir profond de réalisation, terrestre et spirituelle, le Soleil nous pousse à prendre la responsabilité de nos vies, à grandir, à devenir matures et à nous intégrer dans un système plus vaste. Il incite à la fermeté et à une autorité sans faille. L’excès peut être de nous enfermer dans nos hauteurs et de nous couper des nos ressentis émotionnels et donc de ceux des autres. Le Capricorne est une énergie d’introspection et de solitude. Il est important ici de savoir faire la différence entre l’introversion et l’isolement.

Où est l’équilibre ?

Nous devons nous efforcer de ne pas sombrer sans retenue dans les émotions excessives du Cancer, ne pas laisser s’amplifier le complexe de martyr en nous laissant aller à un trop plein d’émotions. Si nous avons tendance naturellement à la compassion, nous pouvons vite nous sentir débordés par les ambiances extérieures, devenirs comme des éponges, absorbant n’importe quelle négativité autour de nous sans nous en rendre compte. Nous pouvons tenter de nous montrer contrôlés et disciplinés ou même avoir un comportement froid car nous sommes doux et vulnérables à l’intérieur et nous aimerions mieux nous retirer dans notre coquille que de faire front à une situation difficile. C’est pourquoi reprendre notre puissance et équilibrer nos actes avec notre côté émotionnel est un moyen favorable.

Si au contraire notre excès naturel est dans le Capricorne, avec un peu trop de rigueur, il se peut que nous nous sentions très pessimistes et que nous doutions de nos capacités à retrouver de la joie. Il nous faut alors (ré) apprendre à cultiver l’optimisme. En ce moment le Capricorne réveille peut-être ce qu’il y a de triste et de sombre en nous ou dans nos vies, comme du chagrin, un sentiment de devoir souvent nous débrouiller en solo, de la déception et un grand ressenti de blocage ou de frustration. Pluton dans ce signe est à l’œuvre pour que nous lâchions ces manières de penser, qui nous empêchent d’accéder à toute notre puissance et à devenir maîtres de nous-mêmes et maîtres de nos vies. Le soleil dans ce signe est là pour nous montrer notre sagesse spirituelle : plus nous devenons conscients de notre pouvoir de sagesse et plus l’utiliserons à bon escient, il s’agit de ne plus trop nous attarder à chercher des succès personnels, mais à nous aligner sur notre Soi Divin cette partie que nous connections souvent et qui est issu de l’amour et l’abondance qui nous habite. Nous pouvons alors réaliser c’est-à-dire concrétiser notre quotidien autrement. Car le Capricorne peut escalader des montagnes avec persévérance et endurance.

Les autres planètes :

Saturne qui maîtrise le Capricorne nous demande de redéfinir nos objectifs à la baisse et de ne pas nous donner des défis trop difficiles à réaliser. Il est notre guide intérieur et nous limite pour notre plus grand bien.

Jupiter en Vierge risque de nous pousser au perfectionnisme et ainsi de nous priver des occasions bénéfiques d’avoir des expériences émotionnelles riches d’amour inconditionnel. Comment le repérer ? Chaque fois que nous tentons de contrôler de manière abusive notre agenda et nos actions au lieu d’être souples et de ne pas chercher à attendre que toutes les conditions soient parfaites à nos yeux, nous sommes dans une forme de critique sur la forme, alors que la vérité spirituelle est fluide et juste, que tout est déjà divinement orchestré et parfait, qu’il suffit de nous laisser inspirer. Nous avons le choix et pouvons opter pour un véritable ouverture à ce qui advient, même si cela n’est pas du tout « comme nous voulions que ce soit » ! Si nous ne tentons plus d’exercer de surveillance mentale sur le bon moment, la bonne manière, nous éviterons de perdre notre énergie créative à engendrer des tristesses de plus à cause de nos peurs. Les conditions sont toujours bonnes pour vivre les expériences que nous avons à vivre et il y a des leçons en toutes choses, mais créer des situations douces et plaisantes est plus agréable, non ?

Vénus en Scorpion est d’un grand soutien pour nous laisser aller à nos passions, elle désire vraiment avancer avec détermination vers des objectifs spirituels quels qu’il soient, y compris amoureux et affectifs. Animée par son intuition elle inspire une action équilibrée et harmonieuse même si Mars en Balance est dans le doute et l’hésitation. Il nous faut suivre nos élans sans exercer de pouvoir de manipulation ni de chantage pour obtenir ce que nous voulons.

C’est Mercure en Capricorne (la voix du mental, le blabla intérieur) qui rend notre passage à l’acte difficile en ce moment car le message que nous avons comme une injonction est très « selon les normes », il y a là un frein énorme pour faire des choix différents des autres, que ce soit des choix pour nous-mêmes, sans culpabiliser, des choix relationnels ou des choix tout court. Le dialogue peut être parfois difficile car l’autre aussi est dans ce doute de Mars en Balance. Il nous faut avoir en nous une solide accroche, une confiance et de la stabilité pour rester alignés à nous et à nos désirs profonds (Vénus sextile Mercure et Jupiter) même si cela sort des sentiers battus et des schémas conditionnés (Uranus carré Pluton).

Donc ayons confiance en nous, en nos créations car nous avons du talent et sommes inspirés par notre sensibilité, les deux marchent de paire : nos émotions exacerbées alimentent notre façon de vivre mais nous nous sentons différents et cela nous inquiète. Nous n’osons pas dire ou faire à notre manière, c’est très caractéristique de la lune en cancer. Ce qui nous aidera c’est de nous souvenir que chaque fois que nous osons manifester notre différence, nous attirons à nous tous ceux qui sont sur notre longueur d’onde et sauront recevoir et accueillir comme des bénédictions la façon dont nous nous manifestons. Ils nous suivront ou pas, mais ils seront touchés assurément…

J’ai pu moi-même ouvrir la porte à différents imprévus tous aussi chaleureux les uns que les autres et l’univers m’a fait signe de bien des façons pour me manifester son amour et son abondance. Je profite de cette occasion pour remercier tous ceux et toutes celles qui m’ont écrit sur le site ou en privé car ils sont autant de petites gouttes de doux nectar qui me mettent du baume au cœur en ces temps de grandes transformations. Merci infiniment de votre générosité et de votre bienveillance pour lesquels j’ai beaucoup de gratitude, vous contribuez à l’existence de ce site qui est, grâce à vous, devenu un lieu de partage et d’échanges.

Noël est là avec son lot de musique et de joie

Ouvrons-nous à tous les possibles

Et écarquillons nos yeux comme des enfants !

La lumière et la paix guident nos pas…

Michka

NB: La reproduction en haut de page est celle d’un tableau intitulé « Le nouveau-né » et peint par Georges de Latour entre 1635 et 1640.

http://www.vers-la-lumiere.fr
 
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://elishean.fr/aufeminin

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2014/ Elishean au Féminin



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.

Pages et Articles Phares