Couple

Maintenir le désir dans le couple… Serait-ce un idéal illusoire?

plaisir-coupleConcilier désir et amour sécurisant au sein du couple

Beaucoup d’hommes et de femmes aimeraient vivre l’amour sécurisant et le désir au sein de leur couple sur la durée, mais peu y arrivent :

  • Pourquoi ?
  • Quels autres modes de fonctionnement existent?
  • Que faire ?

Les débuts de la relation amoureuse sont souvent prometteurs, mais le désir tient rarement sur le long terme. Il s’étiole au fur et à mesure que la relation avance et se sécurise.

Les partenaires ressentent de moins en moins d’excitation l’un pour l’autre, ils le déplorent et le vivent souvent comme une fatalité triste.

Pour eux la routine, le quotidien (vécus comme prévisibles et ennuyeux), ainsi que le fait de trop connaitre l’autre et de le considérer comme acquis en sont souvent la cause.

Alors que faire lorsque l’on a envie que sa relation de couple soit à la fois un lieu d’amour sécurisant et de désir ? le besoin de sécurité et le désir sont-ils compatibles au sein du couple ou faut-il faire un choix ? renoncer à l’un pour pouvoir vivre l’autre ?

Pour certains couples, ce n’est pas un problème car ce n’est pas le désir qui les réunit, pour d’autres le désir est fondateur et il est une part importante de leur fonctionnement, pour eux la situation est plus sensible.

D’autres couples et leurs choix :

  • Ceux qui sont bien dans leur couple, qui conjuguent parfaitement amour sécurisant et désir de l’autre. Leurs sentiments, leur attirance et leur entente mutuelle leur suffisent pour entretenir leur désir réciproque au quotidien. Ils n’ont pas besoin de stimulations spécifiques. Il est facile de vivre cela en début de relation, plus difficile de le maintenir sur le long terme.
  • Ceux qui s’aiment mais qui ont besoin de stimulations fortes pour désirer l’autre et qui peuvent provoquer (à défaut de stimulations positives suffisantes) des crises, des clashs pour se retrouver et se désirer de nouveau. A long terme ce fonctionnement peut user le couple.
  • Ceux pour qui une relation d’amour sécurisante est synonyme d’ennui et qui vont rechercher le désir dans des relations insécurisantes, voir toxiques. Ils se sentent vivant lorsqu’ils ressentent des émotions fortes (les tensions et les frustrations en sont souvent la cause). Ils renoncent alors à l’amour sécurisant pour privilégier le désir… mais à quel prix ?…
  • Il y a aussi ceux qui dissocient les deux : le couple pour la sécurité, une ou des aventures à l’extérieur pour le désir. Ils renoncent au désir au sein de leur couple pour privilégier la sécurité. Cela peut fonctionner si les deux partenaires sont en phase sur leurs envies et leurs besoins réciproques.
  • Il y a ceux qui vivent l’amour sécurisant au sein de leur couple, et qui ravivent ou entretiennent leur désir pour leur partenaire en s’autorisant des aventures à l’extérieur. Encore faut-il être capable de le gérer et cela est risqué pour le couple.

Le problème se pose donc pour ceux qui veulent vivre sur la durée un amour sécurisant et du désir au sein d’une même relation et qui ont besoin de stimulations pour désirer … Est ce un idéal illusoire ou une réalité envisageable?

Et quelles sont ces stimulations dont ces couples peuvent avoir besoin pour désirer l’autre?

Les stimulations les plus souvent évoquées sont :

  • ressentir une légère tension, ne pas se sentir acquis(e)
  • être étonné(e), surpris(e), vivre de nouvelles situations excitantes
  • être challengé(e), mis(e) au défi

Faut-il pour autant jouer sur l’insécurité pour provoquer cette tension et entretenir le désir de l’autre?

Il y aurait alors une bascule au profit du désir et au détriment de l’amour sécurisant, de plus ce ne serait pas une attitude très saine ni bénéfique pour entretenir un désir mutuel.

En effet, ce type de manoeuvre que l’on pourrait qualifier de manipulatoire peut bien entrainer une tension et maintenir le désir de l’autre envers soi, par contre elle peut aussi rendre l’autre dépendant et ne plus le rendre désirable étant alors considéré comme acquis.

  • Ceux qui veulent insécuriser l’autre volontairement pourraient se demander «Quel est mon but en faisant cela, qu’est ce qui me motive et y ai-je vraiment un intérêt ?»
  • A l’autre extrême il y a ceux qui veulent absolument sécuriser l’autre, qui le tiennent au courant de leurs moindres faits et gestes et ne gardent rien pour eux, aucune surprise, aucun mystère. Ils pourraient se demander ce que révèle ce besoin exacerbé de rassurer l’autre : attendent ils de sa part le même comportement en échange ? D’où vient cette insécurité si forte ? Que dit-elle ?

Entre provoquer une tension volontaire stimulant le désir et trop sécuriser l’autre pour le rassurer et lui prouver qu’il est aimé, ne pourrait-il y avoir un juste milieu et quel serait-il?

Avant tout, les questions essentielles devraient-être :

«Ai-je envie de poursuivre cette relation, de retrouver ou de maintenir le désir et de me donner les moyens  nécessaires ? Suis-je prêt(e) à prendre la responsabilité de mes envies et à faire mon possible pour atteindre mon objectif?»

Si la réponse est « oui », que faire?

  • Cesser de croire que la baisse de désir est une fatalité pour tous et que l’on n’y peut rien. Oser prendre la responsabilité de ses envies et se donner les moyens pour y arriver. Tout objectif que l’on veut atteindre demande de devenir acteur de sa vie, de prendre un engagement, de mener des actions.
  • Cesser de croire qu’en faisant toujours la même chose on obtiendra un résultat différent. Il va y avoir besoin de changer des choses pour changer les résultats obtenus.
  • Aimer et prendre en compte l’autre oui, tout en se donnant le droit de vivre aussi pour soi, de garder des choses pour soi. Se dire «J’ai le droit à mon jardin secret, de ne pas être toujours disponible, prévisible et l’autre a le même droit». Et si j’ai du mal à l’accorder ou à me l’accorder voir ce que cela vient toucher. Se faire aider si besoin.
  • Ne pas considérer l’autre comme acquis, éviter de se laisser aller. Chacun a un seuil de tolérance et a la possibilité de dire «STOP» face à des comportements pouvant à répétition être perçus négativement. Maintenir de la séduction dans le couple est important si l’on veut maintenir le désir.
  • Se donner les moyens de toujours étonner l’autre, mettre du nouveau, de l’imprévu. Un imprévu pouvant évidemment plaire à l’autre afin de stimuler le désir. Lui montrer ainsi qu’il est important, désiré et que l’on a envie de le lui prouver. Développer sa créativité : qu’est ce qui pourrait stimuler le couple ? Que pourrait-on avoir envie d’oser ? Jouer avec ses fantasmes sans forcément les réaliser. Erotiser son couple par des lectures, des mises en scènes, des situations inattendues et excitantes…
  • Communiquer régulièrement sur les petites ou les grosses frustrations qui pourraient venir polluer le désir. Montrer que l’on prend soin de dégager de la relation tout ce qui pourrait venir l’encombrer. Eviter les non-dits qui sapent le désir à petit feu, une colère saine est beaucoup plus efficace pour retrouver le désir. Tirer sur la sonnette d’alarme quand c’est nécessaire, communiquer sur ce qui est acceptable, négociable et ce qui ne l’est pas.
  • Communiquer sur les envies, les besoins de chacun, cesser de croire que l’autre doit les deviner. L’autre ne peut pas savoir ce qui n’est pas exprimé. Et voir également ce qui est acceptable, négociable et ce qui ne l’est pas.
  • Oser prendre un peu de distance par moments, un temps pour chacun, un temps pour le couple, alterner ces moments, mettre de l’air et une dynamique dans la relation. Ressentir le manque pour mieux se retrouver. Et s’il n’y plus de manque, peut-être oser voir ce qu’il signifie et ce que l’on veut en faire.

Il n’y a pas de méthode miracle, prendre en compte ces différents axes ne veut pas dire que l’on aura le résultat que l’on veut car il ne dépend pas que de soi. L’autre est partie prenante. Mais au moins on prend ainsi sa part de responsabilités et l’on fait ce qui est en son pouvoir pour contribuer à l’atteinte de l’objectif tenant à coeur.

Il reste ensuite à lâcher prise sur le résultat. En fonction de la réaction de son partenaire il sera alors pertinent de voir si l’on est satisfait ou s’il est possible de faire mieux, ou si ce n’est pas le cas, se poser réellement la question si l’on veut poursuivre cette relation dans ce contexte ou pas. Peser le pour et le contre et prendre le temps de faire un choix en conscience.

Il est donc possible de concilier amour sécurisant et désir mais cela ne se fait pas tout seul. Un réel investissement et une vigilance sont toujours nécessaires, il ne reste plus qu’à savoir si l’on est prêt(e) à cela dans la relation que l’on vit … Les couples qui font ce choix en sont souvent très satisfaits et qu’ils aient 3 ans ou 20 ans de vie commune leur amour et leur sexualité sont toujours épanouissants.

Carole Louvel
Sexothérapeute

– Site web: http://mieuxdansmavie.com/

 

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.

Pages et Articles Phares