Techno-Folie

Lorsque l’Homme se prend pour Dieu

ADNAvec les avancées continuelles des recherches menées dans le domaine de la génétique et plus globalement dans le génie biologique, les possibilités deviennent de plus en plus grandes, mais aussi d’autant plus inquiétantes.

Dans un avenir proche, si nous continuons dans la voie que nous empruntons actuellement, il est fort probable que nous soyons en mesure de concevoir de A à Z un organisme vivant complexe, ne laissant alors plus aucune place ni au hasard, ni à la nature.


Futurescape (S01-E04) Remplacer Dieu by zoxeacopate

Assez récemment, un être appelé médusoide a d’ailleurs été conçu en laboratoire. Ce dernier, qui est mi organique, mi synthétique a été créé grâce à des cellules cardiaques animales, d’une protéine appelée fibronectine, ainsi que d’une membrane élastique. En combinant tous ces éléments et en les associant à un champ électrique, les chercheurs ont réussi à réanimer ces cellules et à provoquer un mouvement qui est proche de celui des méduses. A terme, ces derniers espèrent bien rendre cette contraction possible sans énergie extérieure afin de créer des cœurs artificiels à l’aide de cellules souches.

Pour autant, bien que cette avancée laisse rêveur pour l’avenir, cet « organisme » vient relancer un débat concernant les limites entre le vivant et le non-vivant. Effectivement, il n’existe actuellement aucun consensus quant à la définition de cette notion qui deviendra pourtant de plus en plus capitale à mesure que les êtres créés artificiellement se complexifieront.

Une autre voie de recherche vise quant à elle à la création et à l’utilisation d’être vivants pour servir dans un but précis. Ainsi, à l’université de Pasadena en Californie, une équipe de scientifiques œuvre à l’accélération du processus d’évolution afin de provoquer plus rapidement des mutations et donc de découvrir de nouvelles protéines. Une fois ces dernières mises en évidence, il est alors possible de combiner différentes espèces microbiennes pour donner naissance à un nouvel organisme ayant les capacités voulues. Pour donner quelques idées d’application, il est par exemple déjà possible d’utiliser des bactéries pour produire du biocarburant, et dans l’avenir il sera certainement possible d’utiliser d’autres espèces qui auront été orientées artificiellement pour combattre la faim, ainsi que certaines maladies.

Néanmoins, la manipulation de l’évolution ne se fera probablement pas que sur les micro-organismes et sera très certainement appliquée à l’espèce humaine. En effet, il est quasi certain que dans un avenir proche, les caractéristiques génétiques seront déterminées in vitro bien avant la naissance dans le but d’éviter certaines maladies. Néanmoins, ceux qui ont vu le film « bienvenue à Gattaca » comprendront la dangerosité de ce procédé. En effet, nous risquons alors de sombrer dans une forme d’eugénisme et d’orienter l’évolution de notre espèce de manière totalement artificielle.
Cela est d’ailleurs déjà d’actualité, puisqu’il existe à San Francisco une clinique permettant aux parents de séquencer leur ADN afin de détecter les gènes potentiellement défectueux et de les éliminer du patrimoine héréditaire avant la fécondation.
Par ailleurs, grâce à des enzymes dites de « restriction », il est désormais possible d’ajouter, de retirer ou d’échanger des fragments d’ADN à n’importe quel endroit du génome. De ce fait, il devient facile de changer un gène défectueux d’une cellule par une copie saine.

D’autre part, les scientifiques savent que seulement 2% de notre ADN est codant. Le reste est supposé être un reliquat de l’évolution dont les fonctions sont encore très peu connues. Il est ainsi venu à l’idée de certains chercheurs d’utiliser cette partie non codante pour faire resurgir certains traits qui sont liés à nos ancêtres communs. En partant de ce principe, il a été possible par exemple de faire ressortir des caractéristiques appartenant aux dinosaures à un embryon de poulet.
Si ce même procédé était appliqué à l’Homme, on pourrait alors le doter de caractéristiques appartenant à n’importe quelle autre espèce, créant ainsi des hybrides.

Enfin, l’un des grands défis de la science est de découvrir comment les souvenirs sont enregistrées dans une structure moléculaire et comment les substances organiques peuvent donner naissance à la conscience. C’est en tentant de reproduire un modèle de mémoire biologique, que le professeur, arrivera peut être à créer une classe de molécules intelligentes et conscientes. Si cela s’avérait possible, il serait alors envisageable d’injecter ces particules dans différents endroits afin de diagnostiquer par exemple des défaillances dans notre corps ou au sein d’une machine. Mais, est-ce que ces cerveaux liquides devront alors être considérés comme des êtres à part entière ? Voilà une question qu’il sera important de se poser…
Par ailleurs, en s’inspirant de la manière dont l’ADN stocke l’information, des ordinateurs utilisant ce même procédé ont été inventés.

Comme nous l’avons vu, l’avenir de la biologie est aussi prometteur qu’inquiétant. En effet, où peut bien se fixer les limites de l’intervention humaine ? Si l’évolution a fait en sorte que la vie prenne une certaine direction, il serait opportun d’en comprendre toutes les raisons avant de vouloir se risquer à la modifier.
Pourtant, les scientifiques semblent bien décidés à avancer sans nécessairement se poser des questions de ce genre, puisque certains chercheurs sont actuellement entrain de mettre en œuvre un substitut à l’ADN qui permettra potentiellement de créer des organismes d’un tout nouveau genre. L’homme jouera-t-il à Dieu à ses dépends ? Seul l’avenir nous le dira…

http://www.mystere-tv.com/

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.

Pages et Articles Phares