Eco-Responsabilité

L’économie de fonctionnalité: mieux utiliser et partager ce qui existe

economie partagePartager ce qui existe plutôt que posséder davantage

par Floriane Bernardot

Est-il indispensable de posséder une voiture que l’on utilise 2 à 5% du temps plutôt que de louer son usage où et quand on en a besoin ? Est-il judicieux de se déplacer « en solo » quand on peut co-voiturer ?

Est-il impératif d’acquérir un vélo plutôt que d’utiliser le service mis à disposition dans ma ville ? Est-il nécessaire de construire de nouveaux bâtiments et équipements publics quand ceux existants sont sous-utilisés ?

Il y a un paradoxe

Nous avons des besoins de mobilité ou d’espace. Nous y répondons par la possession d’un véhicule ou la construction d’un nouvel équipement public.

Les avantages sont connus: en possédant, la disponibilité de l’usage nous est garantie.

Mais les inconvénients ont commencé à dépasser les avantages dans plusieurs domaines, aux plans individuel et collectif : posséder une voiture en ville est devenu un tracas et une source de dépense considérable, en investissement et en fonctionnement ; les consommations d’énergie et de matières premières sont disproportionnées par rapport aux usages rendus.

La Proposition d’Energy Cities*

Mieux utiliser et partager ce qui existe plutôt que posséder davantage.

Faire plus avec ce qui existe, c’est donner priorité à l’usage plutôt qu’à la possession. On appelle cela l’économie de la fonctionnalité, qui consiste à remplacer la consommation de biens (tels que l’énergie) par l’intelligence de leur utilisation : optimiser l’utilisation du patrimoine public bâti existant plutôt que construire davantage ; anticiper et faciliter les changements émergents de modes de vie des citoyens, grâce au covoiturage, à l’auto ou au vélo-partage ou encore au jardin collectif ; favoriser la mutualisation et l’échange de biens et de services entre les habitants.

Ces territoires qui montrent le chemin…

Fribourg-en-Brisgau, Allemagne
220 000 habitants

Deux lieux de culte ? Non, un lieu, deux cultes !

Au cœur du nouveau quartier de Rieselfeld, une seule église accueille la communauté catholique, la communauté protestante et des célébrations œcuméniques. Grâce à une structure modulaire, qui permet notamment de déplacer des cloisons selon les usages, le bâtiment combine ainsi une église et un temple. Lire la suite et découvrir d’autres exemples !

*Extrait des 30 Propositions d’Energy Cities pour la transition énergétique des territoires » – www.energy-cities.eu/30propositions

http://www.energy-cities.eu/

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.

Pages et Articles Phares