Climat & Pollution

Le vol MH370 perdu dans un océan de déchets

vol MH370S’il y a quelque chose que nous apprend la tragique disparition du Vol 370 de la Malaysia Airlines, c’est à quel point nos océans sont devenus des poubelles géantes.

Car depuis la disparition de l’avion, soit bientôt quatre semaines, tous les espoirs de l’avoir retrouvé se sont résumé en un mot: déchets.

Le Boeing 777, avec 239 personnes à bord, reliait Kuala Lumpur à Pékin. C’est donc dans l’immensité des Océans Indien, puis Pacifique, que les recherches se sont déployées. Mais les bateaux, les avions et les satellites n’ont retrouvé aucun débris de l’appareil… que des déchets. Beaucoup de déchets flottants.

Ce que le capitaine au long cours Charles Moore, militant écologiste, a appelé «les déchets de la civilisation».

Le problème, c’est que la zone où se focalise les recherches (sur la côte ouest de l’Australie) est à l’extrémité de l’un des plus importants tourbillons présents dans les océans. Il s’agit d’un courant océanique naturel qui se forme en raison de la rotation de la Terre (ce qu’on appelle l’effet de Coriolis). On dénombre cinq grands tourbillons (deux dans l’Atlantique, deux dans le Pacifique et un dans l’océan Indien), ainsi que plusieurs autres plus modestes à travers le monde entier.

En plus d’être des vecteurs de chaleur et de nourrir plusieurs formes de vie, ces tourbillons ont également tendance à recueillir une bonne partie des déchets qui aboutissent dans les océans.

Bien que beaucoup de débris de plastique pris dans ces tourbillons finissent par se décomposer en très petits morceaux, d’autres ont tendance à s’agglutiner, formant ce qui peut ressembler à de gros morceaux de débris. C’est ce que les satellites détectent du haut des airs, et qui laissent croire à chaque fois qu’il s’agit de débris de l’avion malaysien.

Et s’il n’y avait que du plastique… Car il y a aussi des déchets plus volumineux, comme des caisses et des conteneurs des navires, des pans entiers de bâtiments, des quais, des bateaux et d’autres gros objets qui ont été balayés vers la mer par les tsunamis au fil des ans.

Une autre complication s’ajoute par ailleurs aux recherches de l’épave du vol MH370 : le tourbillon fera déplacer ses débris -bien réels ceux-là- loin de l’endroit où l’appareil aurait pu s’écraser. Les recherches se concentrent en ce moment sur la côte ouest de l’Australie, car on estime que les débris, qui se déplacent à plus de 30 kilomètres à l’heure, pourraient s’y trouver désormais.

Les recherches seront menées indéfiniment, a dit le premier ministre australien, mais celles-ci pourraient être très, très longues. Et on risque de découvrir bien des déchets dans l’entretemps.

En attendant, on peut voir dans ce vidéo de Hank Green, du Sci Show, l’un des tourbillons du Pacifique Nord et les déchets potentiels qu’il transporte.

https://fr-ca.actualites.yahoo.com

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.

Pages et Articles Phares