Couple

Le PLAIDOYER pour la CREATION de GRANDES FAMILLES

grande familleLe plaidoyer pour la création de grandes familles a été mis en avant à travers de nombreuses suggestions émises par différents leaders comme par exemple des primes qui seraient offertes aux parents se prévalant d’une nombreuse progéniture.

Le frisson de dégoût qui a balayé le pays à cette suggestion indique combien on a mal compris le rôle de la femme. Cette suggestion ne révèle-t-elle pas que l’on considère la femme comme l’opportunité de réaliser une stratégie politique n’ayant pour but que le bénéfice d’une augmentation du nombre de soldats et de votants ?

Si les dirigeants de nos nations offraient plutôt une prime pour les meilleures familles, les meilleures dispositions physiques ou mentales chez les enfants, les meilleurs talents, la meilleure intelligence, la meilleure bonté de cœur, ainsi alors ils feraient naître chez les êtres une motivation divine, mais le manque d’appréciation de la race humaine à mettre ceci en pratique, précipite toutes les nations dans un état de semi-barbarie.

Pour donner naissance au genre parfait de la race humaine, le père et la mère doivent être dans un état de parfaite harmonie, et ensemble alors ils pourront réaliser leur vocation la plus haute.

Les mariages de convenance pour de l’argent ou pour des raisons politiques sont d’infâmes motifs et il n’en peut découler qu’une désastreuse progéniture.

Il est généralement concédé que certaines familles dans le monde sont dégénérées et il n’est pas besoin d’aller chercher bien loin pour en comprendre la raison. Quand des mariages de convenances sont mis en place pour diverses raisons, les enfants issus de ces associations seront faibles, enclavés physiquement et mentalement. Seul un amour mutuel intelligent donnera naissance à la plus haute forme d’intelligence chez les enfants.

La femme a le droit de décider du moment où elle désire devenir mère. Le mari n’a pas le droit de la forcer à une maternité qui serait non désirée. A cet égard, la femme durant des siècles a été suffisamment sacrifiée par l’abus de maternités imposées.

Seule la femme est créative, le père possède la force de la vie, mais c’est la pensée de la mère qui nourrit cette force pendant la grossesse et, comme nous l’avons vu, le résultat de la vie humaine dépend donc de sa condition d’esprit durant cette période. Si la mère a été forcée à la maternité, l’enfant ne sera pas le bienvenu et ne sera en conséquence que le résultat d’une passion animale avec des conséquences désastreuses pour l’enfant. Cet acte malheureux marquera l’enfant durant toute sa vie, et après des années si l’oppression est vécue par l’enfant de façon toujours aussi intense il pourra en développer une démence ou, voire même, mettre fin à ses jours.

Les pères devraient contrôler leurs passions. Il leur a été donné un sens moral et une nature spirituelle pour lutter contre ces tendances.

Le temps vient maintenant où la femme reconnaîtra ses plus hautes prérogatives quant à la maternité et ainsi pourra prendre elle-même toutes décisions qu’elles souhaitent, position qui, dans le passé, était prise par les hommes. Laissons les hommes apprendre les leçons des animaux. La femme est la seule à pouvoir décider quand elle désire donner naissance à un enfant et une fois la conception réalisée elle doit cesser toute cohabitation avec son mari jusqu’au moment où elle sera prête à concevoir de nouveau. La nature animale, qui est instinctive, a un fort désir de reproduction propre à sa nature, mais l’homme, qui évolue dans une forme humaine, intellectuelle et spirituelle contrôlera ses tendances animales.

Quand la nature outragée hurle envers l’homme incriminé et utilise des épithètes comme animal, brute, bête, une calomnie est lancée contre toute la création animale ce qui est par dessus tout un abus contre la création divine. Il y eut un ingénieux dessinateur qui a représenté une vache en train de contempler un homme alcoolique allongé dans un caniveau, alors qu’elle mugissait et qu’elle secouait ses cornes avec mépris, elle dit : « Et tu appelles cette chose une bête ! » L’artiste avait mis en évidence la situation dans sa pleine et véritable lumière et tout nous porte à partager son avis!

La femme, a son plus haut niveau, physiquement, mentalement et spirituellement, est constamment en train de créer grâce au pouvoir divin qu’elle porte en elle, et c’est pour cette raison qu’elle n’a pas toujours le désir de donner naissance dans le plan physique, et c’est pour cela qu’elle ne permet pas qu’on l’oblige à le faire. Les maris ne sont pas totalement à blâmer à cet égard car ils sont nés et ont été éduqués pour satisfaire leurs énormes passions. C’est pour cela qu’il incombe aux femmes de les éduquer dans leur nature spirituelle la plus élevée qui soit, c’est de cette façon que l’homme et la femme peuvent être en accord dans une parfaite harmonie et, avant tout, dans un parfait amour.

EXTRAIT DE « UNE NOUVELLE CONSCIENCE » POUR LES FEMMES – LIVRE 3 : MARY BARTEAU : DEVOIR PRÉNATAL

http://etredivinaufeminin.blogspot.co.il/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://elishean.fr/aufeminin

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2014/ Elishean au Féminin



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.

Pages et Articles Phares