Contre-enquêtes

L’affaire Dieudonné vue d’Israël

dieudonne-israel-quenelle

« Il ne faut pas se préoccuper de ce geste, car il s’agit d’un acte de provocation qui ne pourra pas être interdit par la loi », a déclaré le conseiller politique de la Knesset, à propos de la quenelle.

Les médias puis le Parlement israéliens se sont emparés de la question de Dieudonné et de sa quenelle, symboles de « l’antisémitisme en France ».

C’est la quenelle d’Anelka et la décision de la Fédération anglaise de football d’ouvrir une enquête qui a réveillé les médias israéliens. Mais très vite, l’affaire est passée des suppléments et des sites en ligne sportifs – dont certains ont qualifié de nazi le geste d’Anelka -, aux journaux radio et télé.

Avec un premier mystère à résoudre: qu’est-ce qu’une « quenelle » ? (À prononcer en hébreu : « kiounel » !) Est-ce un plat français particulièrement savoureux ? Un prénom de garçon très fréquent en France ? Sur Google en hébreu, ce fut, fin décembre, le troisième mot le plus recherché.

Avec l’aide des correspondants israéliens en poste à Paris, les médias ont d’abord expliqué à quoi correspondait cette fameuse « quenelle ». Puis ils sont passés à celui qui l’a inventée, et mise ensuite à toutes les sauces dans ses spectacles : Dieudonné. Autrement renommé « Matan-El » (littéralement en hébreu : « Dieu a donné ») par quelques journalistes qui ont « hébraïsé » son nom.

Le comédien n’était cependant pas totalement inconnu en Israël. « Par le passé, ses apparitions sur scène ont été mentionnées comme faisant partie de l’antisémitisme en France », souligne Arad Nir, le chef du desk étranger à la seconde chaîne de la télévision israélienne, avant d’ajouter :

« Toutefois, deux choses nous ont surpris. Premièrement, l’ampleur du soutien apporté en France à Dieudonné et sa quenelle. Et, secundo, la réponse très ferme du gouvernement français qui, ici, a été très largement saluée ».

Cependant, pour Arad Nir, « il faut savoir que les médias israéliens, qui, en règle générale, ne censurent pas toujours les propos offensants, y compris ceux à connotations antisémites, seraient heureux de pouvoir l’interviewer, afin de croiser le fer avec lui, sur le terrain de ses idées et de ses actes. »

Acte de provocation

Fin décembre à Jérusalem, le débat s’est invité sur le terrain politique : la commission parlementaire de l’immigration s’est réunie pour un grand débat sur la montée de l’antisémitisme dans le monde, plus particulièrement en Europe et en France. Il a été beaucoup question de la « quenelle ». Les députés ont tous exprimé leur inquiétude face à « la résurgence d’un phénomène qui menace tout le monde, et pas seulement les Juifs ». Parmi les personnalités invitées, le premier conseiller de l’ambassade de France, Zacharie Gross. Il a qualifié la quenelle de geste antisémite, et rappelé la condamnation de l’ensemble du gouvernement français ainsi que les mesures prises par Manuel Valls pour faire interdire les prestations de Dieudonné.

De son côté, le président de l’association israélienne des étudiants et directeur d’un programme de lutte contre l’antisémitisme, Ido Daniel, a expliqué comment il se battait sur les réseaux sociaux contre la quenelle et ceux qui la soutiennent. Plusieurs parlementaires ont alors pris la parole. Certains affirmant que « ce salut nazi inversé » n’était pas le fond du problème, mais le symptôme.

« Il ne faut pas se préoccuper de ce geste, car il s’agit d’un acte de provocation qui ne pourra pas être interdit par la loi », a déclaré le conseiller politique de la Knesset, le Parlement israélien. « En revanche, a-t-il martelé, c’est l’éducation qui doit être notre priorité dans le combat contre l’antisémitisme. »

Pourtant, en conclusion, le président de la commission, Yoël Rezbozov, est revenu sur la quenelle pour affirmer qu’ »à ce stade, ce n’est qu’un geste. Mais si on ne lutte pas contre avec une extrême fermeté, il peut dégénérer en actes de violence. » Quoi qu’il en soit, cette affaire Dieudonné et les réactions qu’elle suscite conforte les dirigeants israéliens dans leur volonté d’encourager l’immigration des Juifs de France.

REGARDEZ quelques articles de la presse israélienne des derniers jours sur Dieudonné :

Article du quotidien Haaretz (quotidien indépendant) du 6 janvier intitulé « Le ministre français de l’Intérieur : ‘Je vais agir afin d’arrêter les apparitions sur scène du comique raciste Dieudonné’ » :

Article de Yedioth Aharonoth (quotidien populaire) du 7 janvier titré « Il n’est pas drôle » :

Article du Maariv (quotidien populaire) du 8 janvier titré « La France interdit les spectacles de l’amuseur antisémite Dieudonné » :


Source : Le Point

Vu sur http://actuwiki.fr/

 

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.

Pages et Articles Phares