Nutri- Thérapie

La Théorie des Signatures ou Le lien entre la Plante et L’organe!

La Théorie des Signatures est une ancienne et profonde sagesse Elle déclare qu’un fruit ou un légume a une certaine conformation ressemblante à un organe du corps et que cette conformation agit comme un signal ou un signe que ce fruit ou ce légume nous est bénéfique.

theorie des signatures

La science moderne confirme que cette ancienne doctrine est étonnement juste.

Très tôt au cours de l’évolution, les hommes pour se soigner, ont utilisé les ressources de leur environnement naturel. Les plantes tinrent une place très importante qui ne s’est jamais démentie.

Dans cette théorie les plantes ont souvent été chargées de sens, induits par leur morphologie, leurs couleurs ou bien a partir du milieu dans lequel elles prospèrent… et sont devenues des bases de remèdes supposés guérir un mal car elles présentaient certaines similitudes avec l’organe atteint ou des ressemblances avec certaines maladies.

On peut dire que c’est une médecine par analogie.

C’est Pline l’Ancien, Homme de lettres, Naturaliste, historien et militaire romain (23-79) qui cristallisa cette idée dans son Histoire naturelle en 37 livres qui est une des principales sources de connaissance de l’Antiquité.

On retrouve l’origine de la théorie des signatures en Grèce antique mais elle devait exister dans d’autres cultures.

C’est donc Philippus Aureolus Theophrastus Bombast von Hohenheim (1493-1541) dit Paracelse qui rend célèbre cette théorie des Signatures

Il dira :« Tout ce que la nature crée, elle le forme à l’image de la vertu qu’elle entend y attacher” Paracelse

La forme, la couleur des plantes, des animaux, des mains, etc. indiquent leurs affinités, correspondances avec d’autres choses, comme les organes.

Par exemple, « la racine de satyrion ( le bulbe plein, dur, et bien nourri qu’on choisit, auquel est attribuée la vertu propre du satyrion) est formée comme les organes génitaux de l’homme (du grec orchis: testicule), elle promet donc de restaurer par voie magique la puissance et le désir sexuels »

Ginseng

ginseng

Les trois plus populaires aphrodisiaques vendus en Orient doivent leur prétendues propriétés à la bien nommée « théorie des signatures », une ancienne croyance comme quoi la forme, l’analogie d’aspect, de comportement, de couleur ou le matériau à l’origine d’un « médicament », d’une plante, déterminerait ses vertus thérapeutiques.

Ainsi, la corne de rhinocéros, le bois de gazelle, et les racines de ginseng avec leur forme phallique (ou dans le cas du ginseng biscornu avec ses bouts de racines attachées, sa ressemblance avec le corps humain se terminant par un phallus) sont tous estimés être de puissants agents de virilité.

preleQuelques exemples : La reine des prés et le saule … ils vivent dans des zones humides et selon la théorie des signatures doivent soigner les maladies provoquées par ce milieu c’est à dire les fièvres et les rhumatismes. Cet usage a été confirmé par la science moderne qui a donné raison à la théorie et découvert dans le saule et la reine des prés les constituants principaux de l’… ASPIRINE !

La tige de prêle rappelle la colonne vertébrale et est donc considérée comme efficace pour le mal de dos.

Elle contient en réalité de la silice, nécessaire à une bonne ossature

La chélidoine dont le suc jaune évoque la bile…

Les grains de café, Coffea arabica Linné, ressemblent aux deux lobes du cerveau. Ils permettent une action stimulante psychique et physique.
Et la nature est riche de tous ces exemples qui, utilisés empiriquement, ont avec les progrès de la science, livré leurs mystères …

D’autres exemples sont extrêmement convaincants : les plus connus :

haricots rougesLes haricots rouges (en France il existe une variété appelée  »haricot rognon ») soignent et aide à maintenir une bonne fonction rénale – et ils ressemblent exactement aux reins humains :

Une noix ressemble à un cerveau miniature, avec des hémisphères gauche et droit, supérieur et inférieur. Les rides et sillons de la noix vont jusqu’à ressembler au néo-cortex. Nous savons maintenant que les noix aident à développer les fonctions cérébrales.

noix

En coupe, une carotte ressemble à un œil humain. La pupille, l’iris et les lignes concentriques ressemblent à un œil humain. Et la science d’aujourd’hui montre que les carottes améliorent fortement l’afflux de sang aux yeux et aident aux fonctions globales de l’oeil (entre autres provitamine A qui aide pour la vision nocturne) :

carotte

Le céleri ressemble à des os. Le céleri cible spécifiquement la solidité des os. Les os contiennent 23% de sodium et ces aliments en contiennent aussi 23%. si vous n’avez pas assez de sodium dans votre alimentation, le corps l’extrait des os, les fragilisant. Des aliments comme le céleri reconstituent les besoins du squelette :

celeri

Les avocats ciblent la santé et la fonction de la matrice et du col de l’utérus – ils ressemblent à ces organes. Les avocats aident à l’équilibre hormonal féminin, aide à perdre le surplus de poids après l’accouchement et prévient le cancer du col. Il faut exactement neuf mois pour faire un avocat en partant de la fleur jusqu’au fruit à maturité.

Les figues sont pleines de graines et pendent deux par deux pendant leur croissance. (on imagine à quoi elles ressemblent ainsi…) Les figues accroissent la mobilité des spermatozoïdes et accroît leur nombre et combat la stérilité masculine.

figue

Tranchez en deux un champignon, il ressemble à une oreille humaine. Les champignons sont reconnus améliorer l’audition, car ils sont l’un des rares aliments à contenir de la vitamine D. Cette vitamine particulière est importante pour la santé osseuse, même celle des tout petits os de l’oreille qui transmettent les sons au cerveau :

champignon

Nos poumons sont faits de branches de conduits aériens de plus en plus petits qui se terminent par de minuscules grappes de tissus appelés alvéoles. Ces structures qui ressemblent à des grappes de raisin, permettent à l’oxygène de passer des poumons vers le courant sanguin. Un régime riche en fruits frais, comme le raisin, a montré pouvoir réduire le risque du cancer du poumon et l’emphysème.

Les pépins du raisin contiennent aussi un produit appelé proanthocyanide, qui semble réduire la sévérité de l’asthme allergique :

raisin

Le gingembre, vendu couramment dans les supermarchés, ressemble souvent à un estomac. Il est intéressant de savoir que l’un de ses plus grands bénéfices est d’aider à la digestion.

Les chinois l’utilisent depuis plus de 2000 ans pour calmer l’estomace et traiter la nausée, tout en étant un remède populaire pour le mal des transports.

La patate douce ressemble à un pancréas et équilibre réellement l’index glycémique des diabétiques :

patate douce

Les olives aident à la santé et au fonctionnement des ovaires :

olive

Il y en a bien d’autres !!

avocat

La limace: sa production de bave va de paire avec l’excès de muqueuses dans l’organisme. On l’emploiera contre la toux grave et le rhume. Aujourd’hui sa composante que l’on retrouve aussi chez l’escargot, l’hélix, est utilisée dans les sirops contre la toux.

limace

Mandragore: sa grosse racine qui ressemble à un corps humain (forme 4 membres) est très recherchée quand elle présente un analogie femelle (fente), mâle (excroissance) ou qu’elle est dédoublée (image du couple). Elle est utilisée pour avoir des relations sexuelles harmonieuses, connaitre l’amour ou souhaiter la mort. En sorcellerie on raconte qu’il faut faire déraciner la plante par un chien attaché à celle-ci car, à sa sortie elle pousserait un cri qui serait fatal. Dans les faits la plante a un effet thérapeutique semblable à celui de la jusquiame, de la belladone ou de la datura et a pu servir d’anesthésique préopératoire…. Toxique.

orangeOrange: coupée elle ressemble à la glaire mammaire. Elle serait bonne pour la lymphe du sein.

Orchidées: en particulier chez les orchis mâles et l’orchis bouc, présentes deux bulbes ressemblants à des testicules humains. On les consommait pour résoudre les problèmes de virilité, et aujourd’hui encore, sous la forme d’une poudre sucrée ou braisés.

Pimprenelle: la couleur rouge flamboyant de la fleur était associée à la capacité d’absorber le sang. On l’employait pour les hémorragies.

Polytric: il évoque des cheveux et accélérerait leur pousse

Pruneau: cuit, il évoque les selles. Il est employé pour avoir un bon transite et lutter contre la constipation, chose avérée.

Pulmonaire officinale: les tâches des feuilles évoquent les tumeurs et les tâches dû à la pneumonie. Utilisée pour les troubles des voies pulmonaires, les voies engorgées et la toux.

Reine des près: comme pour le saule blanc, elle vit les pieds dans l’eau et est donc employée contre la fièvre. C’est partir de la composition moléculaire de celle-ci que l’aspirine fût crée.

Saule blanc: le fait qu’il ait les racines dans l’eau rappel la pratique de placer les pieds d’un malade dans une bassine d’eau pour faire baisser sa température. De ce fait il soignerait la fièvre et permettrait de réguler la température corporelle surtout quand elle est élevée. Depuis, on a découvert que l’écorce de cet arbre contiendrait des extraits proches de l’aspirine.

Chez les amérindiens, la souplesse des branches du saule permettrait de combattre l’arthrite qui se caractérise par une grande raideur.

Sceau de Salomon: racine proche d’une articulation. Soignerait l’arthrose, l’arthrite et les blessures/douleurs articulaires…. Toxique.

Sève: sa capacité à refermer les plaies des arbres est associée à l’action des plaquettes. On l’ingère pour permettre la bonne cicatrisation…. Toxique selon les essences.

tomatesTomate: ces quatre compartiments, sa couleur rouge et son jus abondant évoque le cœur. Elle est ingérée pour réduire les troubles cardiaques.

Vipérine: les fleurs ressembles à la gueule d’un serpent, le pistil à une langue fourchue et les graines sont en V comme pour vipère ou venin. On employait la plante contre les morsures de reptiles.

Vigne: elle serrait vive et posséderait de par son odeur, les mêmes propriétés que le chou, à savoir qu’elle chasserait l’ivresse qui se caractérise souvent par un état de torpeur.

theorie-signatures-L

(photo issue de: http://ettolrubi.meabilis.fr/naturopathie/theorie-des-signatures.html)

Plus généralement, les plantes à latex étaient utilisées pour la lactation, celles pubescentes pour remédier à la calvitie.

D’autres sont utilisées pour leur signature olfactive, une senteur forte pouvant être utilisée pour un mal coriace par exemple.

Pour les viandes, on conseillait aux femmes de manger de la viande d’animaux femelles et pour les hommes, de la viande d’animaux mâles pour que les deux sexes acquièrent des capacités et spécificités propres à leur genre.

Il existe également une signature entre le symbolisme entre la partie du corps et la plante qui sera marqué par un des quatre éléments ou un astre par exemple.

Ainsi le feu est associé à la digestion, à la sexualité, au métabolisme et à la joie de vivre.

De ce fait une plante aux couleurs chaudes, à la texture et au goût piquants ou chaud (présence de poils par exemple) comme l’ortie ou le millepertuis, sera utilisée.

L’élément terre se caractérise dans les os par leur aspect de structure. On consommera alors des plantes aux fruits et tiges ligneux, rigides, en cloches au goût âpre et amer comme l’épinard, la bette, ou la bryone et la belladone (deux plantes très toxiques!).

L’eau se matérialise dans les humeurs, la lymphe, le sang. Les plantes aux couleurs pastelles, vertes, argents, qui sont rondes, fraîches et humides au goût fade ou acidulé seront employées ce qui comprend le sureau, l’aulne ou encore le saule.

L’air quand à lui réside dans la respiration et dans les cellules. Les plantes associées possèdent des fleurs délicates aux couleurs variées mais douces, les feuilles évoques des plumes, leur parfum est agréable et léger comme l’achillée ou la mauve.

Il en va de même pour les astres. Le système uro-génital sera associé chez l’homme à la Lune qui a pour plante l’oignon et l’ail. De ce fait on emploiera celle-ci a des fins thérapeutique sur cette partie du corps.

La doctrine des signatures peut nous sembler étrange, mais sa sagesse comme on l’a vu, est ancienne, redécouverte aux temps modernes. Mais on n’en parle pas trop !!! Cette connaissance vitale a même été supprimée par « L’Establishment ». On se demande bien pourquoi……..

La conclusion de tout cela c’est que de toute évidence, la création est en lien permanent avec l’homme, pour sa santé, son bien-être. A nous de retrouver cette connexion divine qui les lie.

 

Sources diverses:

http://bistrobarblog.blogspot.fr

http://www.pharmacie-massonnet.fr

http://fr.wikipedia.org

– « LA THÉORIE DE LA SIGNATURE DES PLANTES ET SES IMPLICATIONS » par Michel DENIZOT, ACADEMIE DES SCIENCES ET LETTRES DE MONTPELLIER Séance du 11/12/2006 Conf. n°3952, Bull. 37, pp. 205-216 (2007).

– « Bioactive », Marc Lachèvre 2010.

– « L’héritage oublié des signes de la nature », de Danielle Ball-Simon et Piotr Daszkiewicz, éd. Les Deux Océans, 1999.

– « L’esprit des plantes ou la théorie des signatures » par Catherine-KatellGUT.
– http://epanews.fr

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://elishean.fr/aufeminin

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2014/ Elishean au Féminin



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.