A la une PEOPLE hors du commun

Isabelle Adjani : Son point de vue sur les vaccins

Isabelle Adjani est l’icône française par excellence. Elle a reçu à cinq reprises le César de la meilleure actrice.
Elle a par ailleurs été nommée deux fois à l’Oscar. Aujourd’hui, à la vue de l’actualité brûlante, elle sort de son cadre artistique pour alerter l’opinion publique quant aux dangers liés à la vaccination imposée.

Elle s’oppose publiquement à la loi des onze vaccins qu’elle juge « criminelle ».

Le magazine Soleil-Levant rend hommage à son courage et à sa détermination.

Je suis l’actualité, je m’en défends parfois mais je la suis.
Je la suis parce qu’on ne peut pas vivre, sauf si on fait un choix d’ermite, coupé du monde, des autres…
Même si je n’aime pas particulièrement la manière dont les évènements sont commentés, relayés….
Tout ce négativisme, cette course vers l’effroi : sans catastrophisme pas d’auditeur.

Aujourd’hui sur la scène médiatique, les ministres et autres responsables, veulent-nous imposer de faire vacciner les enfants dès le plus jeune âge. Je fais référence, par exemple, au discours de politique générale de M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre, le 4 juillet.

Je le cite : « Des maladies que l’on croyait éradiquées se développent à nouveau sur notre territoire. Des enfants meurent de la rougeole aujourd’hui en France. Dans la patrie de PASTEUR ce n’est pas admissible. L’an prochain, les vaccins pour la petite enfance, qui sont unanimement recommandés par les autorités de santé, deviendront obligatoires. »

Se référer à PASTEUR comme l’a fait le premier ministre, est une bien mauvaise idée.

Il faudrait lire un livre « Pour en finir avec PASTEUR, Un siècle de mystification scientifique » écrit par le Docteur Éric ANCELET où l’on va apprendre, ou découvrir, que PASTEUR n’est pas celui que l’on croit.

Je recommande par ailleurs fortement aux parents, un livre de Sylvie SIMON, journaliste médicale qui a fait preuve d’un remarquable courage de résistante « Les vaccins, ce que l’on nous cache sur les effets indésirables ».

Le 1er ministre dit que la rougeole est un « danger absolu pour les enfants » !

Je vais lui répondre que, manque de chance, cette année, la Suisse a connu sa première victime de rougeole depuis 2009, mais cette victime était vaccinée.

Il y a eu aussi cette épidémie d’oreillons à l’université d’Harvard l’année dernière : 99% des personnes infectées étaient vaccinées !

Même topo pour l’épidémie de coqueluche en 2014 !

Je suis aussi frappée d’entendre le Professeur Alain FISHER dire :

« Il y a aujourd’hui onze vaccins recommandés pour les petits enfants, correspondant à des protections contre des infections potentiellement mortelles. Coqueluches, méningites, hépatite virale, rougeoles, ces vaccins sont efficaces.

La vaccination comme tout acte médical comporte des risques. Mais ceux-ci ont été évalués, la vaccination n’est pas récente, le vaccin contre le tétanos, la diphtérie, ont été rendus obligatoires avant la guerre et les autres sont administrés depuis trente, quarante ans en France et dans le monde entier.
Si bien que les risques sont extrêmement faibles et puis, il est vrai, pour certains vaccins des complications très rares. Au total, la balance entre les bénéfices considérables et les risques minimes explique que dans tous les pays du monde l’ensemble de ces vaccins sont fortement recommandés, voire obligatoires pour l’ensemble de la population ».

Alain Fisher est le président du comité de vaccination, et il omet de préciser qu’il est en lien étroit avec le laboratoire Sanofi dont il a reçu en 2013 le prix Sanofi Pasteur, tout comme Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé qui elle, était au conseil d’administration de 2009 à 2011 de deux laboratoires : Novartis et Bristol-Meyers Squibb, tous deux très impliqués dans la commercialisation des vaccins.

Je voudrais comprendre : comment des gens, qui ont un intérêt d’ordre financier dans ces décisions, peuvent intervenir comme des boucliers humains qui protègent notre santé ?

Et puis, aussi, nous dire que la vaccination est obligatoire dans le monde entier ? Ah bon ? Etonnant !

En Allemagne, en Autriche, en Angleterre, aux Pays-Bas, en Espagne, en Suisse, en Finlande, en Islande, au Luxembourg, en Norvège, en Suède, l’obligation vaccinale a été levée. C’est étonnant ça !

Alors oui, je sors de mon contexte artistique, et je vous parle comme une mère qui n’a pas fait vacciner ses enfants et qui le revendique. Depuis que j’ai découvert la grande démarche propagandiste de l’industrie pharmaceutique et des laboratoires pour ramener cet argent sur le dos de la santé des gens.

J’ai mis en actes réels mes convictions.

D’ailleurs, mes enfants vont très bien, ils ont un suivi phytothérapeutique, homéopathique.
Mon jeune fils de vingt ans n’a jamais pris d’antibiotiques de sa vie.
Je ne suis pourtant pas radicale.

Sachez que j’ai eu des parents qui ont été surmédicalisés, surtraités chimiquement et je peux dire qu’ils en sont à moitié morts. Disons qu’ils doivent 50% de leur déclin physiologique et biologique à la médecine allopathique. Moi-même j’ai été traitée très tôt aux antibiotiques absolument sur-dosés et il m’a fallu des années pour me nettoyer de ça.

Et j’ai fait mon apprentissage moi-même, je suis parfaitement autodidacte.
Certains peuvent prendre leurs aises, et me taxer d’ignorante ou nous prétendre ignorants.
Nous, c’est-à-dire ceux qui savent et qui militent comme moi, contre cette nouvelle loi.

Un nourrisson n’a pas son système immunitaire suffisamment développé pour pouvoir lutter contre l’inoculation de onze maladies.
Qu’est ce qu’un vaccin ? C’est une maladie qu’on vous inocule.
Comment va-t-il lutter contre ces onze maladies ?

Faire vacciner un nourrisson c’est une façon de détruire l’éclat biologique d’un être dès sa naissance.

Il s’agit d’un mensonge scientifique qui joue sur la peur des gens.

J’ai décidé dans ce domaine de ne pas avoir peur.

Alain Fisher dit que cette position, la mienne ou celle des personnes qui se battent comme moi, est trop anxiogène.
Et dire cela, c’est une façon de fabriquer de l’angoisse, les gens ne peuvent pas être rassurés si ils ne savent pas.
Ils ne peuvent pas imaginer qu’on puisse leur mentir, et on n’a pas d’autre choix que de s’informer.

La responsabilité revient à chacun.

Moi j’ai pris cette responsabilité depuis longtemps.
J’ai fait faire des faux certificats de vaccination pour mes enfants, pour les écoles et tout ce qui administrativement m’obligeait.

L’aluminium est un toxique qui ne devrait pas exister comme adjuvent dans les vaccins, voir par exemple le témoignage du professeur Romain GHERARDI (à la fin de ce texte NDLR).

Cette vaccination massive et forcée est un crime contre l’humanité, qui probablement dans les vingt, trente, cinquante prochaines années se propagera à l’horizon. Et je dis cela en toute conscience. »

Pr Romain GHERARDI, neuropathologiste, témoigne :

« L’aluminium sous forme de petites particules, tel qu’il est utilisé dans les vaccins n’est pas éliminé rapidement par l’organisme, et ces particules qui sont destinées à stimuler le système immunitaire vont persister chez certains individus pendant de très nombreuses années à l’intérieur même du système immunitaire.
Et chez certains, une maladie se développe : fatigue chronique, douleurs musculaires chroniques…

Je tire la sonnette d’alarme depuis très longtemps, c’est dangereux d’administrer toujours plus de vaccins contenant ces adjuvants à base de particules d’aluminium.
C’est un métal neurotoxique admis par tous, il n’y aucune discussion possible sur le sujet.
Ce qui était vrai, une tolérance quand on recevait deux, trois vaccins dans sa vie… ne sera plus vrai quand on en recevra 120…

L’OMS prévoit 120 vaccins mis sur le marché dans les années qui viennent.
Il y a des adjuvants à base de phosphate de calcium infiniment mieux tolérés sur le long terme.

Je suis plutôt favorable aux vaccins multivalents qui protègent de plusieurs maladies et qui permettent d’éviter des surdoses d’adjuvents inutiles. »

Adaptation de l’émission « Le grand atelier » de France Inter
à voir sur www.soleil-levant.org

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer la source et le site: http://www.elishean-aufeminin.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Elishean au Féminin

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Vérifiez votre éligibilité  

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.

Pages et Articles Phares