Cuisine & Recettes

Et si cuisiner les algues était plus ragoûtant qu’il n’y paraît?

sushi-algue-nori-alimentation-ban

Si je vous dis algues, vous pensez sûrement à vos vacances à la mer… mais pas à un plat que vous pourriez manger avec plaisir et délectation!

Et pourtant, les algues sont un met de choix, notamment cuisiné par les japonais. Savourer des algues deviendrait-il le nouveau péché mignon en vogue?

Les algues : un véritable cocktail de protéines végétales, fibres et sels minéraux !

Algues

Les algues font partie des aliments riches en protéines. Elles sont une source de protéines végétales : entre 25 et 35%, ce qui la place devant le poisson ou la viande.

Certaines, comme la spiruline, en contiennent jusqu’à 70%.

Contrairement aux légumineuses, autres sources de protéines végétales, les algues comestibles apportent la quasi-totalité des acides aminés indispensables à l’organisme.

Les protéines végétales contenues dans les algues sont donc des protéines complètes, directement utilisables par l’organisme.

Algues comestibles

Qui plus est, les protéines végétales contenues dans les algues ne sont pas associées à des matières grasses, contrairement à celles de la viande.

Ainsi, les algues ne contiennent que 2 à 3% de graisse. Et ces graisses font partie des « bonnes graisses », parmi lesquelles oméga-3 et oméga-6.

Les algues contiennent en moyenne 35% de fibres. Selon les estimations, 8g d’algues séchées couvrirait environ 1/8 des besoins en fibres d’un adulte.

Tout comme les alginates, les carragènes ou l’agar sont des fibres solubles. Elles sont peu digérées par l’intestin et facilitent le transit, tout en augmentant la sensation de satiété. Elles peuvent donc être un parfait allié dans le cadre d’une bonne hygiène alimentaire.

Les fibres ne sont pas seulement utiles pour lutter contre la paresse intestinale. Elles sont également essentielles pour prévenir certains troubles comme les maladies cardiovasculaires ou le diabète.

Les algues, une excellente source de minéraux et d’oligo-éléments

Wakame algue comestible

Wakamé

Certaines algues comestibles apportent jusqu’à 20 fois plus de calcium que le lait. Par exemple, le wakamé. C’est un calcium qui est bien assimilable par l’organisme. Les femmes souffrant d’ostéoporose peuvent donc se tourner vers les algues comestibles.

Les algues sont également riches en fer. La laitue de mer, par exemple, a des teneurs en fer 2 fois supérieures à celle du germe de blé.

Elles sont riches en magnésium : 2500 mg pour 100 g. Elles se placent devant le cacao (550 mg pour 100 g) et le germe de blé (400 mg pour 100 g).

Algues 2

Les algues comestibles contiennent également du phosphore, de l’iode, du sodium, du potassium, du cuivre ou encore du cobalt.

Enfin, les algues sont une source importante de vitamines hydrosolubles.

Les algues fraîches contiennent par exemple de la vitamine C, ainsi que des vitamines du groupe B.

Algues fraîches/algues sèches : lesquelles choisir?

Les algues fraîches sont les plus faciles à préparer. Pas besoin de longue préparation, elles sont directement consommables.

Où les trouver ?

  • Sur leur lieu de récolte. Dans ce cas, il suffit de les rincer pour les consommer telles quelles.
  • Conservées dans du gros sel, dans des magasins bio notamment : les laisser tremper 2 à 3 minutes dans de l’eau fraîche. Renouveler l’action 2 ou 3 fois pour les dessaler. Avant de les consommer, pressez-les entre les mains pour évacuer le maximum d’eau.

Comment les consommer?

Elles peuvent être consommées crues, en salades, cuites, en accompagnement d’un poisson, dans un potage ou encore dans une poêlée de légumes etc.

Les algues fraîches en barquette se conservent sans problème pendant plusieurs mois au frigo, dans une barquette bien fermée.

Pour le dosage, comptez entre 15 et 30 g d’algues fraîches par personne. Les algues fraîches ont plus de saveur et sont plus tendres que les algues sèches. Elles sont idéales pour s’initier en douceur aux saveurs des algues.

Les algues sèches

Kombu séchée

Elles se présentent sous 2 formes : en paillettes ou entières. Elles sont utilisées comme herbes ou épices.

2 façons de les utiliser

  • Les saupoudrer directement sur un plat : soupe, bouillon, gratin de légumes, papillote de poisson, vinaigrette… Dans ce cas, optez pour les algues paillettes (on trouve aussi des microalgues en paillettes pour un usage culinaire équivalent).
  • Les réhydrater dans l’eau, quelques minutes jusqu’à 1h (en fonction de l’algue choisie). A utiliser pour faire une salade d’algues, un tartare… Attention au dosage : les algues absorbent beaucoup d’eau !

Les algues sèches se conservent longtemps, jusqu’à 2 ans, dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière. Les Japonais les conservent jusqu’à 10 ans : plus l’algue est vieille, plus elle a du goût !

  • Les algues kombu : elles se dégustent crues ou cuites. Les cuisiner avec des légumes. Elles sont douces et idéales pour les soupes.
  • Les algues wakame : proches du kombu, elles ont un goût délicat et un aspect fleuri. Les servir en soupe ou en accompagnement d’autres légumes.
  • Les algues agar : tirées de l’algue rouge tengusa, elles sont gélatineuses. Elles sont très nourrissantes. Elles ont un goût assez fort à l’état naturel. Avant de la consommer, adoucissez-la. A utiliser dans la préparation des flans, crèmes et plats salés.

Le Nori, l’algue la plus consommée au monde!

L’algue Nori (ou laitue de mer) est traditionnellement utilisée en cuisine japonaise pour la confection des sushis et des makis. On la trouve le plus souvent sous forme de feuilles prêtes à rouler.

Mais elle a d’autres utilisations:

– elle peut se déguster grillée (au four ou au contact d’une flamme). Émiettez-la et saupoudrez ses paillettes sur tous vos plats : pâtes, légumes, oeufs, poisson…
l’émietter et l’ajouter à vos préparations salées : galettes de céréales, quiches, gratins, cakes…
pesto de nori : pour accompagner des pâtes au saumon. La recette est simple : mixez 2 feuilles de nori avec 1 botte de basilic, 30g de parmesan, 30g de pignons de pin, 2 gousses d’ail et 10 cl d’huile d’olive. Le tour est joué !

Autre avantage : les algues nori réduisent le taux de cholestérol. Elles font également fondre et éliminent les dépôts de graisse.

Ainsi, consommer des algues a plus d’une vertu et la diversité des algues comestibles permet de ravir chaque papille. Alors, prêt à tenter l’expérience ?

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer la source et le site: http://www.elishean-aufeminin.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Elishean au Féminin

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.

Pages et Articles Phares