A la une THÉRAPIES alternatives

Comment dire STOP aux « superbactéries résistantes »

Les « sages Phages »

Avec l’émergence de «superbactéries» résistant à tous les traitements, une approche thérapeutique revient au goût du jour.

En Suisse, l’Université de Lausanne et le CHUV y travaillent.

De quoi on parle

Depuis 2015, on assiste en Suisse et dans d’autres pays à l’apparition de bactéries pathogènes résistant à tous les antibiotiques disponibles.

«Si l’on n’agit pas en urgence, c’est la fin des antibiotiques», selon Thomas Frieden, directeur du CDC (Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies).

Pour sortir de cette impasse, les médecins comptent désormais sur les bactériophages, des virus qui tuent naturellement les bactéries et sont inoffensifs pour l’être humain.

Microbe contre microbe: pour lutter contre les bactéries infectieuses, les chercheurs et les médecins se tournent désormais vers… des virus.

Plus précisément vers les bactériophages qui sont leurs prédateurs naturels.

La situation devient en effet inquiétante. Les bactéries font de plus en plus fréquemment de la résistance aux antibiotiques, ces médicaments très efficaces mais trop –et mal– utilisés. Au point que depuis la fin de l’année dernière, des cas de micro-organismes pathogènes insensibles à tous les médicaments ont été repérés en Chine, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Mais aussi en Suisse.

En février, d’après La Liberté, deux professeurs de l’Université de Fribourg ont isolé, chez un patient genevois, la première souche de colibacille au monde qui résiste à la colistine et aux carbapénèmes, des antibiotiques de la dernière chance. Le phénomène prend de l’ampleur et, en l’absence d’alternative à ces médicaments, l’économiste britannique Jim O’Neill prédit que ces microbes résistants pourraient provoquer dix millions de décès d’ici à 2050!

L’alternative existe cependant: elle réside dans l’emploi des bactériophages.

Comme tous les virus, ceux-ci ont besoin de la machinerie d’une cellule hôte pour se multiplier. Leurs cibles sont des bactéries qu’ils détruisent une fois leur réplication terminée. Chaque phage ne s’attaque d’ailleurs qu’à une bactérie particulière et même à un nombre limité de souches d’une espèce donnée.

Faciles à trouver et à cultiver

Ces virus ont de nombreux avantages. Ils sont présents «partout où il y a des bactéries», souligne Grégory Resch, maître-assistant suppléant au département de microbiologie fondamentale de l’Université de Lausanne (UNIL). Notamment dans les sols et l’eau. Le chercheur et ses collègues isolent d’ailleurs leurs bactériophages «à partir d’échantillons d’eaux usées que nous récupérons notamment à la station d’épuration de Vidy».

En outre, ces micro-organismes sont relativement faciles à cultiver et peuvent être conservés plusieurs années à 4 degrés. Surtout, ils sont inoffensifs pour l’être humain et ils ne s’attaquent pas aux bactéries de l’intestin.

Les phages ont déjà été utilisés en médecine humaine au début du XXe siècle. Mais, avec l’arrivée des antibiotiques, beaucoup plus faciles à utiliser, ils sont tombés en désuétude.

Actuellement, seuls quelques pays d’Europe de l’Est en font encore grand usage. Notamment la Russie, la Géorgie, ainsi que la Pologne, où les médecins «parviennent à guérir de 30 à 50% de leurs patients atteints d’infections pulmonaires ou urinaires dues à des bactéries multirésistantes».

LES PRODUITS NATURELS ANTI-INFECTIEUX DISPONIBLES.

Pour les bactéries résistantes nous avons néanmoins d’autres solutions naturelles qui sont disponibles  :

Le chlorure de magnésium, la vitamine C liposomale, l’argent colloïdale, l’extrait de pépins de pamplemousse : sélection des meilleurs produits au monde.

Le chlorure de magnésium naturel le plus pur au monde

La mer de Zechstein s’étendait il y a environ 250 millions d’années sur l’Allemagne et l’Europe du Nord. Elle a aujourd’hui disparu, mais ses dépôts fossiles de sel ont formé une mer intérieure pétrifiée, localisée au nord-ouest de l’Europe, à approximativement 1 500 m de profondeur.

Le chlorure de magnésium hexahydraté de ces dépôts est exploité au nord des Pays-Bas depuis 2006. On procède à son extraction en envoyant de l’eau de source qui se mélange aux dépôts de sel pétrifiés puis est récupérée en surface.

Des propriétés uniques

Ce chlorure de magnésium naturel est totalement biodisponible : l’organisme l’assimile sans effets secondaires nocifs, d’autant que, comme il est issu d’une mer fermée, il est exempt de polluants comme le mercure, le plomb, l’arsenic ou le fluorure.
De plus, il est proposé dans son état naturel, sans chauffage (contrairement au nigari japonais, récolté dans une mer ouverte et chauffé à 160 °C).

Il est donc idéal pour :

  • – soulager les douleurs musculaires,
  • – améliorer l’humeur et restaurer l’équilibre nerveux,
  • – stimuler la capacité de détoxification du corps,
  • – et, surtout, recharger le corps en magnésium.

Or, les trois quarts de la population des pays occidentaux sont carencés en magnésium, un oligo-élément indispensable à l’organisme, à cause :

  • – de la pollution aux engrais chimiques qui tue la vie bactériologique, fragilise les plantes que nous mangeons et donc notre santé,
  • – de l’appauvrissement de nos aliments en oligo-éléments, dû à leur raffinage excessif et à leur cuisson trop poussée
  • – et de nombreux médicaments allopathiques qui piègent le magnésium dans notre organisme et provoquent sa carence.

Les indications

Une recharge régulière en magnésium naturel peut lutter, entre autres, contre :

  • – une baisse des défenses immunitaires,
  • – une perturbation de la synthèse hormonale et de la formation de nombreux enzymes,
  • – une carence en vitamine C,
  • – une insuffisance hépatique,
  • – la spasmophilie,
  • – le rachitisme,
  • – la maladie cardiovasculaire,
  • – le vieillissement prématuré,
  • – la dégénérescence nerveuse,
  • – diverses infections,
  • – les brûlures et les blessures, etc.

Lien : https://www.equilibre-et-vitalite.net/product-page/chlorure-de-magn%C3%A9sium-mer-de-zechstein-1-kg

La vitamine C liposomale à encapsulation est la plus performante qui existe.

Egalement connue sous le nom d’acide ascorbique c’est une vitamine hydrosoluble. Celle-ci a été mise en évidence dès le début du 20ème siècle et de nombreux

bienfaits lui sont attribués aussi bien dans le milieu préventif que curatif.

Contrairement à d’autres organismes, elle fait partie des vitamines qui ne sont pas naturellement synthétisées par l’organisme humain.

Il est donc essentiel de maintenir un taux de vitamine C suffisant afin de se prémunir de troubles liés à d’éventuelles carences.

Elle participe activement à la synthèse du collagène présent dans l’ensemble des tissus conjointifs (os, cartilage, tendon, peau…) et augmente l’absorption du calcium dans l’organisme.

Egalement considérée comme un puissant antioxydant, elle participe activement à la protection du système cardiovasculaire. Elle lutte efficacement contre les troubles inflammatoires et infectieux en augmentant la mobilité des leucocytes et en stimulant le système immunitaire.

Elle joue un rôle important dans la diminution des taux de triglycérides et de cholestérol sur le long terme. Une étude montre qu’une prise quotidienne de 500 mg  pendant 4 semaines de vitamine C a permis de réduire le taux de LDL[1] (low-density lipoprotein) de cholestérol.

Son action anti-stress, dynamisante et anti-fatigue est principalement due au fait qu’elle intervient dans la synthèse des neurotransmetteurs du système nerveux et neuronal mais également dans la sécrétion de la noradrénaline, une hormone secrétée au niveau des glandes surrénales.

[1]“Vitamin C supplementation lowers serum low-density lipoprotein cholesterol and triglycerides: a meta-analysis of 13 randomized controlled trials”, J Chiropr Med. 2008 Jun;7(2):48-58. doi: 0.1016/j.jcme.2008.01.002.

Pour aller plus loin…

Contrairement aux idées reçues et différents travaux de recherches, la vitamine C continue à être stockée dans l’organisme. Le Dr. Feigan a montré que même après saturation plasmique, 40 % de la vitamine C continuait à se stocker dans l’organisme.

L’absorption est maximisée grâce au procédé unique de nano-encapsulation phospholipidique sphérique.

Pourquoi l’encapsulation de la vitamine C à encapsulation liposomale :

L’encapsulation liposomale apporte plusieurs avantages :

  • Elle permet de stabiliser la vitamine C qui par nature est instable.
  • Elle permet d’obtenir un taux plasmique à saturation rapidement et donc d’aller « recharger » les organes cibles (globules blancs, foie, glandes surrénales, tissus…)
  • Elle permet de réduire la taille de la molécule (entre 50 nm et 120 nm) afin d’optimiser la pénétration vers les organes cibles.
  • Elle permet d’activer et de relâcher la vitamine C au bon endroit au bon moment (c’est au niveau de l’intestin grêle que la vitamine C est directement mieux absorbée).

Associée à la Bromélaïne dans la lutte contre les tumeurs.

Facilite et permet la production interne de Collagène par l’organisme.

Lien : https://www.equilibre-et-vitalite.net/product-page/vitamine-c-liposomale-60-g%C3%A9lules-de-500-m

L’extrait de pépins de pamplemousse pour votre vitalité

Riche en vitamine C et en bioflavonoides, l’extrait de pépins de pamplemousse peut vous aider à renforcer vos défenses naturelles, particulièrement aux changements de saisons (printemps et automne), et vous permettre de passer un hiver tranquille. Facile à utiliser, au goût fruité, sucré et légèrement amer, l’extrait de pépins de pamplemousse a démontré une action efficace sur un large spectre de virus, levures et bactéries. Les bioflavonoides sont d’une importance capitale pour l’organisme et leur consommation régulière aident à conserver une santé optimale. De plus, ils aident à absorber la vitamine C et à potentialiser son action.

Utilisation de l’extrait de pépins de pamplemousse :

  •  * en prévention pour stimuler le système immunitaire à l’entrée de l’hiver et aux changements de saison
  • * lutte contre les infections et les refroidissements
  • * action contre certains virus, parasites, levures et champignons
  • * permet d’assainir les gencives et de rincer la bouche
  • * désinfection en interne comme en externe
  • * permet de soulager les piqûres de moustiques
  • * à emmener en voyage pour assainir et purifier
  • * action synergique efficace avec Oreganol pour stimuler puissamment les défenses naturelles

Lien : https://www.equilibre-et-vitalite.net/product-page/extrait-de-p%C3%A9pins-de-pamplemousse-30-ml

Lien du site : https://www.equilibre-et-vitalite.net/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer la source et le site: http://www.elishean-aufeminin.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Elishean au Féminin

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

L’allopathie est de plus en plus souvent inefficace préservant ses intérêts au détriment de la santé des patients.

Dès l’âge adulte, le corps sécrète de moins en moins de substances vitales (vitamines, enzymes, hormones) et a besoin d’un apport extérieur afin de se maintenir en bonne forme.

C’est ce que nous proposons sur notre site equilibre-et-vitalite.net , uniquement des produits exceptionnels d’efficacité.

Pages et Articles Phares