Bien-Être

17 signes de la maladie des moisissures (et comment savoir si vous êtes à risque)

Les moisissures sont très répandues et leur présence dans votre maison peut être la cause de nombreux problèmes de santé.

C’est pourquoi il est nécessaire de connaître ses symptômes, et de savoir si vous faîtes partie des personnes qui y sont sujettes de façon à vous prémunir et à éviter les effets indésirables.

Pourtant, la médecine conventionnelle ne la considère pas comme problématique et n’offre donc aucun traitement approprié. En outre, les symptômes de cette affection sont similaires à ceux d’autres maladies car ils ne sont pas spécifiques et sont par conséquent souvent attribués à d’autres problèmes de santé.

Voici les signes les plus courants de la maladie des moisissures :

Maux de tête
Fatigue, malaises après l’exercice, et faiblesse
Problèmes de mémoire, de concentration, difficulté à accomplir les tâches, brouillard mental
Sensibilité à la lumière, vision trouble, yeux rouges
Sinusite, besoin d’air, toux, essoufflement, signes d’asthme
Vertige
Chocs électrostatiques
Gain de poids en dépit d’efforts suffisants (résistance à la perte de poids)
Tremblements
Crampes musculaires, douleur nerveuse constante, douleurs dans les articulations, douleurs non causées par l’arthrite inflammatoire, douleurs en « pic à glace »
Douleurs persistantes des nerfs
Engourdissements et sensations de picotements
Douleurs abdominales, diarrhée, changements d’appétit, nausées
Sueurs nocturnes ou problèmes de régulation de la température
Soif excessive
Augmentation de la miction
Goût métallique

En examinant ces symptômes, vous pouvez facilement comprendre pourquoi ils sont souvent confondus avec les symptômes communs d’autres maladies.

Cependant, les effets désastreux des moisissures ont été scientifiquement étudiés depuis plus de trois décennies, et il a été constaté qu’il s’agit en fait d’une combinaison de nombreux types de champignons qui se développent sous forme de filaments et se reproduisent en créant de minuscules spores qui éclosent et s’envolent, et ne peuvent pas être repérées à l’œil nu.

Les moisissures prospèrent dans des endroits chauds et humides. Par conséquent, elles peuvent aussi apparaître, par exemple, dans des endroits tels que le Nevada et l’Arizona, dans des lieux mal aérés, ou des zones sujettes aux inondations ou à des fuites d’eau.

C’est pourquoi elles apparaissent souvent dans la salle de bains, sur la pomme de douche, dans des chambres mal aérées, et elles peuvent se fixer sur les meubles, les livres, les animaux de compagnie, les chaussures, les tapis et les papiers. La moisissure peut également circuler dans le système d’aération, il est donc conseillé de changer vos filtres VMC tous les trois mois.

Les bâtiments qui ont été endommagés par l’eau subissent la formation de combinaisons complexes de contaminants présents dans l’air et la poussière, qui forment un mélange de produits chimiques toxiques. Cela produit également des substances toxiques telles que les mycotoxines qui restent sur les spores et les fragments de moisissures libérées dans l’air.

Par ailleurs, notez bien que la maladie des moisissures n’est pas causée par une seule toxine, mais, dans la plupart des cas, elle survient dans des zones ou des bâtiments endommagés par l’eau.

Les recherches les plus récentes ont trouvé que les sinus peuvent être une cause courante d’une maladie des moisissures persistante.

Malheureusement, il s’avère que la moitié des constructions dans lesquelles nous vivons sont endommagées par l’eau, ce qui entraîne des moisissures et la maladie des moisissures pour les personnes qui y sont sujettes. Considérant le fait que la plupart d’entre nous passons beaucoup de temps à l’intérieur, au bureau ou à la maison, nous devrions tous apprendre comment réduire l’impact de ces toxines.

Plus précisément, la toxicité des moisissures est classifiée dans la grande catégorie des maladies des biotoxines et est aussi nommée Syndrome de Réponse Inflammatoire Systémique (SRIS).

Ritchie Shoemaker, médecin, auteur de 8 livres sur ce thème, y compris Surviving Mold : Life in the Era of Dangerous Buildings (Survivre aux moisissures : vivre à l’ère des constructions à risque) définit le SRIS comme suit :

Le syndrome de réponse d’inflammation chronique (SRIS) est : « une réponse inflammatoire systémique aiguë et chronique, acquise suite à l’exposition à l’environnement intérieur d’un bâtiment endommagé par l’eau avec des organismes toxigènes résidents, y compris, mais pas seulement, les champignons, les bactéries, les actinomycètes et les mycobactéries ainsi que les inflammagènes… ».

Le Docteur Shoemaker commente également que « 24% des gens ne peuvent pas donner de réponses adéquates avec leurs anticorps, et ils font partie des 95% qui ont une maladie due au bâtiments endommagés par l’eau. »

Par conséquent, nous allons maintenant décrire le rôle de l’ADN et son impact sur la prédisposition à la maladie des moisissures

Comme l’a déclaré le Dr Shoemaker également, environ 24% de la population est génétiquement sensible à la toxicité des moisissures, car ils ont un gène de la réponse immunitaire HLA-DR.

C’est pourquoi ces personnes qui ont ces gènes courent un risque accru de contracter la maladie des moisissures. Ce sous-groupe comprend 95% des cas de cette maladie.

Parmi ces personnes, 2% sont plus particulièrement sujettes à cette maladie et ont un type de ces gènes « plus rapide et plus virulent ». De plus, si vous n’êtes pas vulnérable à cette maladie, cela ne signifie pas que vous n’avez aucune chance d’en être atteint.

Dans le cas de la vulnérabilité aux moisissures, les gens ne peuvent pas distinguer certaines toxines spécifiques comme étant des toxines, et c’est le cas des moisissures, et ainsi elles continuent à circuler dans le corps. Ces toxines, par suite, entraînent une réponse inflammatoire continue.

La maladie des moisissures due aux constructions endommagées par l’eau est un problème de santé sérieux, car c’est un état d’inflammation chronique dû à un système immunitaire affaibli, et elle ne guérit pas d’elle-même, provoquant ainsi diverses autres affections non traitées. Cette maladie est inscrite dans l’ADN et dès qu’elle est activée, les symptômes et la réponse inflammatoire peuvent être de longue durée.

Le diagnostic du SRIS est établi si le patient correspond à tous les critères énoncés plus haut :

Anomalies documentées par tests de sensibilité au contraste visuel
Une prédisposition génétique à une maladie liée aux biotoxines, sur la base d’une identification d’un haplotype de sensibilité au HLA (ce sont les antigènes des leucocytes humains, marqueurs du système immunitaire).
Antécédents, symptômes et signes d’exposition aux biotoxines. Les antécédents devraient mentionner l’exposition aux moisissures productrices de toxines telles que documentées par le test ERMI. En outre, dans le cas de microcystines, ciguatera, etc, les antécédents impliquent une exposition probable ou des preuves en laboratoire de l’exposition.
Des biomarqueurs compatibles avec le système vasculaire, neuroimmunitaire et des anomalies endocriniennes spécifiques à SRIS. Dans le cas d’une exposition constante aux biotoxines, un test VCS anormal, ou un génotype sensible, vous présenterez probablement les anomalies de laboratoire observées dans SRIS.

Par conséquent, si vous pensez que vous êtes exposé aux moisissures et que vous ressentez certains des symptômes, vous devriez agir comme suit :

Apprenez et recherchez tout ce qui concerne la maladie des moisissures
Testez la présence de moisissures dans la maison. Vous pouvez trouver un professionnel de l’environnement pour inspecter la maison ou votre bureau, ou faire un test ERMI. Le prix de ce test est de 300 euros et vous pouvez le faire par vous-même. S’il est positif, vous devriez embaucher un professionnel pour résoudre le problème.

Vous pouvez travailler avec un clinicien formé au protocole Shoemaker, et examiner votre susceptibilité à la maladie des moisissures.

Source: www.healthyfoodhouse.com

http://www.sante-nutrition.org

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer la source et le site: http://www.elishean-aufeminin.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean au Féminin

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

lucien-de-sainte-croix-2

Rechercher sur le réseau

Votre aide est importante

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don libre par PayPal ou autre.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

A la demande de nombreux thérapeutes et particuliers, l'EPITHALAMINE se vend dorénavant en marché coopératif, afin que vous puissiez être commissionnés sur les parrainages via le site SANJOUVENCE...

sante jouvence 1084
Cliquez l'image pour en savoir plus

Publicité